- Page 2

  • L’équipe de France : le chagrin et la pitié

    Imprimer

    L’équipe de France : le chagrin et la pitié

    Le fantôme de l’Irlande rodait depuis plusieurs semaines, voire plusieurs mois autour de cette équipe de France qui eut la malchance de représenter le pays en Afrique du sud. Qualification mal acquise finit par se payer… Cette main de Thierry Henry (qui n’est pas un mauvais garçon) n’était vraiment pas la main de Dieu. Comment faire aujourd’hui ? Comment jeter le manteau de Noé sur tant de frasques et sur un tel désastre ? Et quand on pense aux dernières simagrées de l’entraîneur en Afrique du sud, on pense à cette terrible expression allemande qui dit que rien, pas même l’outrage suprême ne nous aura été épargné (nichts blieb uns erspart).

    Ce qui frappe le plus, c’est la faillite totale d’un système d’intégration où l’on a tout misé sur le sport, notamment sur le foot ball, alors que nous sommes le pays qui a le plus grande nombre de grandes écoles et d’institutions les plus renommées. Je connais bon nombre de très hauts fonctionnaires européens, allemands notamment, venus chez nous étudier à l’ENA (Ecole Nationale d’Administration).

    Et une nation comme la nôtre place son espoir dans la façon de taper le ballon… Ne soyons pas étonnés du résultat obtenu.

  • ROME ET JÉRUSALEM, LE CHOC DE DEUX CIVILISATIONS

    Imprimer

    ROME ET JÉRUSALEM, LE CHOC DE DEUX CIVILISATIONS

    de Martin Goodman (Perrin, 2009)

    Préliminaires

    Nous obtenons enfin une étude digne de ce nom sur les antagonismes réels ou supposés, les haines recuites qu’on imagine, entre deux capitales aussi célèbres quoique différentes l’une de l’autre, Jérusalem et Rome. La première, sanctuaire de la spiritualité et des théophanies, siège du Temple du Dieu unique, et la seconde, centre nerveux d’un empire qui domina le monde de sa puissance tant civile que militaire. Mais l’opposition la plus irréductible était celle du monothéisme hébraïque et d du paganisme romain… Cependant, cet antagonisme ne s’arrête pas là puisque Rome tombera sous les coups d’un christianisme particulièrement combatif qui en ruinera les fondements et dirigera cette puissance nouvellement acquise contre la religion mère qui sera pourchassée et persécutée.

    Le but de l’auteur est de voir si cette opposition a été réelle au cours de l’histoire ou si elle a été fabriquée artificiellement par des témoignages biaisés ou des chroniqueurs partiaux qui n’ont fait qu’interpréter les faits à leur façon.…

    Flavius Josèphe, un témoin fiable de la Guerre des Juifs ?

    Bien plus que Tacite, chroniqueur tardif et quelque peu prévenu à l’encontre des Judéens, Josèphe, devenu un flavien lorsqu’il fut le protégé de cette grande famille patricienne, nous offre un témoignage de très grande proximité, à la fois spatiale et temporelle.

    Un bref rappel des faits : Josèphe faisait partie des grandes familles qui composaient la classe dirigeante à Jérusalem au cours du premier siècle de notre ère. Lorqu’éclatèrent les troubles anti-romains en Judée, entre les années 66-70, il accepta d’organiser la défense de toute la Galilée. Mais quand l’issue de confrontation commença à lui être défavorable ainsi qu’à ses frères, il argua d’une voix surnaturelle lui déconseillant de se suicider pour éviter de tomber entre les mains de l’ennemi… Les historiens qui n’acceptent pas ce type d’argument (et on les comprend !) y voient un artifice en vue d’obvier à l’accusation de lâcheté et de

    Lire la suite

  • L’équipe de France au Mondial : une interminable descente aux enfers…

    Imprimer

    L’équipe de France au Mondial : une interminable descente aux enfers…

    Toucherons nous un jour le fond ? Voila ce qui arrive quand on est si mal représenté par une équipe qui n’a même pas le sens de la dignité et de l’honneur. Comment des joueurs, si grassement payés, peuvent si mal se conduire et faire de nous la risée de l’univers ? Depuis le chef de l’Etat jusqu’au plus simple citoyen, l’indignation est générale. Je ne trouve pas les mots pour qualifier l’inqualifiable.

    C’est un véritable coup d’Etat perpétré par un groupe d’irresponsables qui ont marginalisé leur sélectionneur le contraignant à lire un communiqué signant son abdication.

    Mais Seigneur Dieu, qui est le maître à bord ? Qui va décider de la composition de l’équipe ? De quelle France s’agit-il ? Je ne m’y reconnais guère…

    Il n’a pas tort ce philosophe parisien qui écrivait dans le JDD que cette équipe nous renvoie l’image d’un image brisé, une France qui n’a pas réussi son intégration qu’elle croyait pourtant avoir réussi. Des lendemains douloureux nous attendent. C’est toute notre politique qu’il faudra revoir. Il faut faire le ménage. Pour repartir de plus belle, il faut avoir touché le fond.

    Confions ces choses à des gens aptes à nous représenter.

  • ÉQUIPE DE FRANCE DONNE UN SPÉCTACLE AFFLIGEANT : NICOLAS ANELKA DOIT ÊTRE EXCLU

    Imprimer

    L’ÉQUIPE DE FRANCE DONNE UN SPÉCTACLE AFFLIGEANT : NICOLAS ANELKA DOIT ÊTRE EXCLU

    Est-ce une équipe de France ? Ces hommes, venus on ne sait d’où, sont-ils dignes d’endosser nos maillots bleus de l’équipe de France ? N’ont-ils pas honte en faisant ce qu’ils ont fait ? Et je ne parle pas de leur incompétence sur le terrain, mais de la poursuite de leurs petites visées et ambitions personnelles et individualistes.
    L’incorrection majeure et gravissime du joueur qui vient d’être expulsé ne m’étonne guère : ce matin, toutes les télévisions, sans même parler de la rpesse écrite, énuméraient ses frasques qui remontent à près d’une décennie. On peut penser de l’entraîneur de l’équipe de France ce que l’on voudra, et personnellement je partage l’avis de ceux qui jugent scandaleux d’avoir confié la préparation de la coupe du monde à un homme sur le départ, on n’a pas le droit de lui parler comme ce joueur indigne l’a fait. Vous rendez vous compte, même le chef de l’Etat a dû en parler alors qu’il se trouvait à Saint Petersbourg en compagnie de son homologue russe… Cette algarade de ce joueur nous couvre de honte et de ridicule…
    Et je ne parle même pas de l’intervention du capitaine de l’équipe qui se lance à la poursuite d’un traître imaginaire au lieu de battre sa coulpe et de s’excuser… Même le président de la Fédération française n’a pas été à la hauteur.
    On devrait avancer la prise de fonctions de Laurent Blanc avec pour mission de nettoyer les écuries d’Augias et de changer tous les joueurs. Surtout ceux qui se sont conduits de manière indigne.
    Lorsque je les écoute et les regarde, je me demande comment ces gens ont pu devenir des modèles et nous tromper à ce point… Comment ont-ils pu faire illusion à ce point ?
    Cela fait bien longtemps que les autorités du sport auraient dû y mettre le hola : on se souvient d’un fameux coup de tête relayé auprès de plus de 800  000  000 de téléspectateurs… Rien ne fut fait. On se souveient de frasques récentes impliquant un joueur renommé et ayant abouti dans le cabinet d’un juge d’instruction…
    C’est cela le foot ball ? C’est cela l’équipe de France ?

  • QUE SE PASSE-T-IL AVEC LA COUR SUPRÊME EN ISRAËL ?

    Imprimer

    QUE SE PASSE-T-IL AVEC LA COUR SUPRÊME EN ISRAËL ?
    Les récentes décisions de la cour suprême israélienne concernant le statut des citoyens qualifiés d’ultra-orthodoxes ont provoqué un certain émoi dans le pays où les formations religieuses se sont liguées pour contester la nature des décisions rendues. Quel est le problème et pourquoi revêt-il une acuité particulière ?
    Il faut faire ici une brève rétrospective qui remonte au livre du Deutéronome, aux livres des Rois et à Flavius Josèphe, le premier à avoir qualifié la nature de l’Etat juif en son temps, en recourant au terme théocratia qui s’est depuis imposé dans toutes les langues européennes. Dans ces livres bibliques sus cités on souligne qu’Israël est le peuple de Dieu qui  est son seul roi et que ce dernier ne consent à admettre l’institution royale, réclamée à cor et à cris par les Hébreux, qu’à contrecœur. Il dit bien à Samuel que ce n’est pas «contre toi que ce peuple en a, mais bien contre moi…»
    Après la catastrophe de 79, Josèphe qui avait pourtant été promu général de l’armée chargée de défendre la Galilée se rend aux troupes romaines, est conduit sain et sauf dans le camp des assaillants auprès de Vespasien et lui annonce sa future et brillante promotion en tant qu’empereur. Pour faire court : richement doté, vivant retiré dans la villa romaine de son protecteur, Josèphe occupe ses loisirs studieux à écrire La guerre des juifs et les Antiquités juives. Rongé par le remord ou simplement gagné par une culpabilité nostalgique, il glorifie ce qu’il considère comme son peuple et dit que la nature du royaume judéen -qui a fait naufrage sous ses yeux- est théocratique… C’est-à-dire que cet Etat obéit à un régime et à une loi d’origine divine.

    Lire la suite

  • Quel dialogue des culturs pour nous aujourd'hui?

    Imprimer

    CONFERENCE À LA MAIRIE DU XVIE

    QUEL DIALOGUE DES CULTURES AUJOURD’HUI ?

    jeudi 17 juin 2010 à 20h 15

    a la mairie du XVIe arrondissement

    Introduction :

    Relations des cultures entre elles. Qu’est-ce qu’une culture ? Selon la célèbre anthropologue anglaise Margaret Mead, la culture englobe tous les actes de la vie depuis la façon de langer les nouveaux nés jusqu’à la mise en bière des défunts… Donc tout ce qui du berceau au cercueil.

    Rien n’échappe à l’effort culturel, d’une certaine façon, c’est la disposition qu’a l’homme de dépasser en lui l’animalité pour parvenir à une humanité digne de ce nom. Mais dans cet effoert, dans ces tentatives de dépassement, les hommes sont inégaux, ils n’avancent pas d’un même pas. Il convient donc de laisser plus de temps à certains pour se hisser au même niveau, tout en admettant que les cultures ne doivent pas être jugées par nos seuls critères, exclusivement. C’est un point délicat qu’il convient de ne pas laisser de côté…

    Prenons un exemple apparemment anodin : la circoncision peut être considéré comme un rite ancien ou même, simplement, comme une démarche prophylactique afin d’éviter des maladies sexuellement transmissibles… En revanche, nous, Occidenntaux, rejetons catégoriquement l’excision qui est une mutilation… Or, certains vous diront qu’il n’en est rien et que c’est une tradition qui en vaut une autre…

    Mis à part cet acte qui s’assimile à nos yeux à de la barbarie, comment apprécier la diversité des cultures ? Est-ce un enrichissement ou un problème insurmontable ? Car, de nos jours, si l’on insiste tant sur la nécessité d’un tel dialogue, c’est surtout en raison des antagonismes qui se sont fait jour entre des groupes humains que tout semble séparer

    Lire la suite

  • RETOUR DU NATIONALISME TURC ?

    Imprimer

    RETOUR DU NATIONALISME TURC ?

    Le journal Le Monde consacre sa contre enquête à la situation en Turquie depuis l’appui du gouvernement islamiste actuel à la flottille de l’IHH… Les analyses des journalistes et surtout les citations produites laissent augurer de profonds changements en Turquie ainsi qu’un réaménagement du soutien de Washington à Ankara. Or, celle-ci n’a pas les moyens de mener une politique de puissance ou de grandeur sans l’aide financière et économique des USA. En d’autres termes, els diplomates turcs ainsi que les milieux politiques (non islamistes) et économiques) réalisent l’étendue du désastre causé par la diplomatie tonitruante de M. Erdogan… Ce n’est pas moi qui pose de tels jugements. Même un grand industriel turc, résidant aux USA et souvent très écouté dans son pays n’a pas manqué l’attention des milieux dirigeants ottomans sur les conséquences catastrophiques de cette politique anti-israélienne qui veut s’ajouter à des actes anti USA et anti – Occident comme le vote en faveur de l’Iran et le refus en 2003 opposé aux troupes US qui devaient attaquer l’Irak de Saddam Hussein…

    Lire la suite

  • avait-on le droit de boycotter les artistes israéliens ?

    Imprimer

    avait-on le droit de boycotter les artistes israéliens ?

    C’est un intéressant article dans le Monde d’hier, signé par l’actrice américaine Jane FONDA qui m’offre l’opportunité de revenir sur des événements qui ont largement défrayé la chronique il y a quelques semaines.

    Lorsque Israël avait intercepté les bateaux turcs qui refuaient d’obéir aux sommations et de respecter le blocus imposé afin d’obvier au réarmement du Hamas, plusieurs organisations mais aussi des chanteurs, des acteurs culturels connus avaient décidé d’annuler leur tournée en Israël. D’autres, à l’étranger, avaient repris leurs invitations adressées à des artistes israéliens, des cinémas avaient déprogrammé des filsm, des concerts furent reportés.

    Lire la suite

  • L’avenir de nos retraites…

    Imprimer

    L’avenir de nos retraites…

    La présentation ce marin par M. Erice Woerth de la réforme des cotisations et de la durée des années de travail avant d’accéder à une retraite à taux plein a suscité en moi une quantité de réflexions désabusées. J’ai repensé à la phrase prêtée à l’empereur romain qui eut à mener la guerre des Gaules : Ils sont fous, ces Gaulois…

    Et, en effet, j’ai patiemment pris connaissance du discours du ministre du travail ce matin et aussi des réactions de l‘opposition ainsi que des syndicats : c’est toujours la même chose ! Rien n’est bon, à leurs yeux, dans ce que propose ou fait le gouvernement. Pourtant, il faut bien faire quelque chose pour redresser les finances publiques. Ah, si les Français avaient une mentalité germanique, nous n‘en serions pas là. Il y a quelques jours, la Chancelière allemande annonçait un vaste plan d’économies. Et je suis sûr qu’il sera mené à son terme. Il y a quelques années, nos voisins d’outre-Rhin annonçaient une réforme radicale de l’assurance maladie et chômage. Elle fut menée jusqu’à son terme.

    Lire la suite

  • La libération du citoyen suisse injustement retenu en Libye

    Imprimer

    La libération du citoyen suisse injustement retenu en Libye

    Etant juste rentré de Genève ce soir, j’ai pu mesurer, tant dans les journaux que lors de l’émission Genève à chaud de M. Pascal Décaillet combien la Confédération était soulagée de cet heureux dénouement. Dans le train me ramenant à la maison, j’ai pu l’imposant résumé de la Tribune de Genève qui nous abrite sur sa plateforme : tous les fais, les développements et les réactions du colonel libyen.

    On doit absolument rêver d’un monde plus juste, plus éthique, d’où serait bannies l’iniquité sous toutes se formes. Les diplomates suisses ont fait du bon travail, même s’ils y ont mis du temps. Mais ce n’était pas de leur faute. Car pour négocier sérieusement, il faut être deux, avoir en face de soi un partenaire qui tienne sa parole, respecte les mêmes règles etc…

    Dans cette affaire certains ont tourné la loi et tordu le droit. Et on peut que ce ne sont pas les Suisses.

    Nous souhaitons un bon retour à Monsieur M. G. en lui souhaitant de ne plus connaître ce genre de mésaventures.

    Il peut désormais boire autant qu’il veut et tout ce qu’il aime.