- Page 4

  • LE DIALOGUE DES CULTURES : UNE ILLUSION ?

    Imprimer

    LE DIALOGUE DES CULTURES : UNE ILLUSION ?

    Lue dans Le Monde d’avant-hier, une étrange valse-hésitation qui jette une lumière crue sur la réalité et la consistance d’un véritable dialogue des cultures et l’espoir de voir naître une authentique passerelle entre les religions et les civilisations. 

    Le centre culturel français du Caire a organisé une compétition cinématographique à laquelle s’est jointe une jeune cinéaste israélienne en présentant son propre film, lequel, nous nous empressons de le préciser, ne contenait rien d’injurieux ni d’offensant pour quiconque.

    Un membre égyptiens du jury de ce festival voit rouge, s’oppose violemment à la présence de l’Israélienne dont il exige le retrait immédiat. Pour des raisons que nous n’arrivons pas à comprendre, le film est retiré de la compétition, mais le juré, hors de lui, démissionne bruyamment de son poste.

    Entre-temps, on apprend que le film retiré ne sera pas passé à la trappe mais qu’il sera projeté hors compétition, un type de solution qui montre que parfois, les nations civilisées ne savent pas comment réagir face au fanatisme et à l’intolérance…

    L’affaire a dû faire quelque bruit en haut lieu puisque après cette valse hésitation, le film est finalement réintégré pleinement dans la compétition et tout semble rentré dans l’ordre…

    Lire la suite

  • La Belgique et l’interdiction du port de la burka

    Imprimer

    La Belgique et l’interdiction du port de la burka

    Décidemment, même quand on veut passer à autre chose, l’actualité, irrépressiblement, nous impose certains thèmes. La Belgique fait partie de ces quelques pays d’Europe qui auraient pu favoriser une insertion calme et harmonieuse de l’islam dans ce continent. Il est important de comprendre les raisons qui poussent les pays hôtes à remettre les choses au point et à opter pour la voie législative afin d’interdire certaines pratiques.

    Je doute que la France se soit concertée avec la Belgique voisine pour prendre cette mesure. Mais je relève que ces deux pays, membres éminents d’Union Européenne, prennent, à quelques semaines d’intervalle, la même mesure.

    On trouve rarement l’explication de ce port vestimentaire et ce qui motive la volonté de masquer le corps des femmes comme s’il s’agissait d’une créature diabolique. Au fond, il ne s’agit guère d’une prescription de nature religieuse. En fait, c’est la différence qui sépare la muhafida de la multazima : il y a les femmes qui se veulent simplement traditionalistes et celles qui se distinguent en allant bien au-delà de ce que prescrit la loi religieuse. Le problème, c’est l’image de cette religion dont certains de ses adeptes concourent à brouiller la visibilité.

    Lire la suite