- Page 2

  • le vieillissement de la population française…

    Imprimer

    le vieillissement de la population française…

    Voici une préoccupation que l’Europe ne connaissait plus depuis des siècles en raison des guerres endémiques qui ravageaient le continent. On raconte même qu’au lendemain d’un désastre militaire, l’empereur Napoléon Bonaparte aurait dit : une nuit de Paris reconstituera tout cela (les morts de la bataille…) Ces temps là son révolus : inexorablement, la population vieillit et avec ce phénomène croît la dépendance. Au lendemain de la seconde guerre mondiale, après cette horrible saignée, l’espérance de vie dans le pays de Molière ne dépassait pas les 65 ans, avec un léger avantage aux dames. Six décennies plus tard, on approche des 85 ans ! Il faut s’en réjouir , mais il faut aussi multiplier la création de maisons de retraites, de repos, d’hospices de vieillards etc… et aussi d’hôpitaux de gériatrie

    Ceux qui ont eu la chance de garder des parents dans leur grand âge ont dû remarquer que le déclin arrive d’un coup, soudainement, sans crier gare, au point que nous autres, les enfants (même quinquagénaires) avons l’impression de devenir les parents de nos parents qui nous mirent au monde

    Lire la suite

  • La France et la burka

    Imprimer

    La France et la burka

    La situation actuelle ne se laisse pas d’être inquiétante. La France est traversée par des courants qui pourraient se révéler plus préoccupants qu’on ne le croit. Et pourtant, ce ne sont pas ces quelques centaines de milliers de Français, réputés entretenir de méchants sentiments xénophobes qui menacent d’empoisonner le débat ou la vie publique. Ce sont, bien au contraire, quelques personnes, probablement inconscientes, accueillies gé

    Lire la suite

  • LES DRAMES DE LA NON INTÉGRATION

    Imprimer

    LES DRAMES DE LA NON INTÉGRATION

    Ce qui s’est passé avant hier dans la banlieue de Metz est une tragédie. Avant toute chose, il faut exprimer notre compassion aux familles des victimes et prier pour que les deux jeunes gens sortent de l’état critique dans lequel ce terrible accident les a préciptés…

    On connaît les faits, même si les familles ne partagent pas la version des autorités : trois jeunes gens se déplaçaient de nuit, tous feux éteints, sur scooter qui aurait été volé. A la vue d’un voiture de police en patrouille, ils ont pris un sens interdit provoquant une course-poursuite. Que se passa-t-il alors ? La police dit que voulant fuir, le scooter a dérapé et heurté un obstacle provoquant la mort instantanée de l’un des passagers et de graves blessures chez les deux autres… Nous en sommes là.

    Lire la suite

  • Barack OBAMA : le début du déclin ?

    Imprimer

    Barack OBAMA : le début du déclin ?

    Le premier anniversaire de la prise de pouvoir de Monsieur OBAMA a un arrière goût amer pour son bénéficiaire. C’est un peu triste même si cela était nettement prévisible. Qui n’aurait vu, dès le début, le grand déficit qui occultait mal le volontarisme naïf du candidat démocrate. Les journalistes US qui ont affirmé que l’on avait plus voté contre Georges Walker que pour M. Obama avaient fichtrement raison, même si on les a jadis taxés d’esprits chagrins.

    Si ce premier anniversaire est plutôt raté, la question qui se pose touche à l’avenir : les années qui restent à M Obama vont-elles se réduire à une succession d’échecs, de déconvenues et de déceptions ? Le peuple américain ne lui accorde plus les 62% de confiance, comme il y a quelques mois, mais un moyenne de moins de 5O%.

    Lire la suite

  • Rencontre entre mon ami le professeur et rabbin américain Jack NEUSNER et le pape Benoît XVI, en marge de la visite du saint Père à la synagogue de Rome

    Imprimer

    Rencontre entre mon ami le professeur et rabbin américain Jack NEUSNER et le pape Benoît XVI, en marge de la visite du saint Père à la synagogue de Rome

    Mon éminent collègue et ami, le professeur Jack Neusner de Bard College aux USA m’informe par mèl de sa rencontre avec le pape Benoît XVI, en marge de la visite du saint Père à la Synagogue de Rome, la semaine dernière.

    Il s’agissait vraiment d’une rencontre entre deux éminents professeurs. Et au cours de cette visite, le pape a livré un scoop à son collègue américain : il a annoncé la fin de la rédaction de son second volume sur Jésus. Dans le premier volume, achevé en 2007 et dont nous avions rendu compte largement compte dans ce même blog, le pape citait largement Jack Neusner et notamment rendait hommage à son beau livre, paru en 1993, A rabbi talks with Jesus.

    Lire la suite

  • HAÏTI, VIVE LA SOLIDARITÉ HUMAINE

    Imprimer

    HAÏTI, VIVE LA SOLIDARITÉ HUMAINE

    Ce qui se passe actuellement en Haïti relève du miracle. Je ne parle évidemment pas de cette calamité naturelle qu’est le tremblement de terre mais de l’élan de solidarité incomparable auquel il a donné naissance : partout dans le monde, en Occident, en Extrême Orient, aux USA, en Amérique du sud, en Israël, en Chine, partout ou presque, les associations caritatives se sont mobilisées. Mais cet afflux de vivres, de médicaments et de matériel de toutes sortes montre aussi l’état de dénuement de ce pauvre petit pays : on ne peut même pas y acheminer les secours de manière satisfaisante car les infrastructures sont insuffisantes, parfois même insuffisantes. J’ai regardé tout à l’heure, tôt ce matin, comment les Marines US examinaient le port de Port au Prince, artère vitale pour la reconstruction du pays : il faut tout refaire ou réparer !

    Lire la suite

  • LE PAPE BENOÎT XVI ET LES JUIFS : LE DRAPIER DES LANCIERS ?

    Imprimer

    LE PAPE BENOÎT XVI ET LES JUIFS : LE DRAPIER DES LANCIERS ?

    Le Moyen Age connaissait une sorte de danse qui a totalement disparu. Elle s’appelait le drapier des lanciers et consistait à demander aux danseurs de faire un pas en avant et trois pas en arrière !

    C’est exactement ce que pensent de nombreux dirigeants de communautés juives dans le monde. Ayant moi-même été durant 16 ans le numéro deux d’une grande institution juive, j’ai pu mesurer le dissentiment qui gagne les sphères dirigeantes de cette communauté, sans même compter l’Etat d’Israël où les relations d’Etat à Etat sont certes correctes mais où les grincements de dents des suvivants de l’Holocauste ne sont pas rares : on en a même entendu dire que si le pape Pie XII, dont la canonisation est l’ordre du jour, avait un tant soi peu manifesté sa réprobation, des familles entières, englouties par la Shoah, auraient pu être sauvées…

    Lire la suite

  • GOD BLESS AMEIRCA

    Imprimer

    GOD BLESS AMEIRCA

    Oui, Dieu bénisse l’Amérique. Quand on voit les aides massives mises en route pour soulager l’affreuse épreuve des pauvres Haïtiens, victimes du tremblement de terre, on ne peut qu’invoquer les bénédictions divines sur cette grande nation. Dans leur malheur, les habitants de Port au Prince ont tout de même un peu de chance : s’ils s’étaient trouvés au fin fond de l’Afrique ou de l’Asie, c’eut été bien plus difficile de leur venir en aide. Et là ils se trouvent à quelques encablures des USA. L’aide promise et déjà engagée, doit être massive. La secrétaire d’Etat a tout interrompu pour coordonner les envois d’aide humanitaire. Et c’est très bien ainsi.

    On considère la générosité des USA comme acquise. Comme on dit en anglais, we take it for granted ! Mais rien à part leurs valeurs sacrées, ne les oblige à agir de la sorte. Et souvent, l’anti-américanisme prospère, alimenté par je ne sais quelle jalousie ou envie.

    Je me demandais souvent comment un tel peuple pouvait se permettre d’imprimer sur ses billets de banque : en D- nous avons confiance (nous croyons). In God we trust. Alors que cs billets qui avaient financé tant de guerres, fomentés tant de coups- d’Etat étaient souillés du sang d’innombrables victimes. J’avais tort. Certes, ce ne sont pas des nages, ils ne sont pas désintéressés, mais heureusement que nous les avons

    Vive l’aide et la solidarité internationales. ET bravo à tous les sauveteurs sur place, en particulier aux équipes françaises qui ont déjà des décombres bien des gens.

  • L’ apport de l’islamologie européenne des XIXe -XXe siècles (Abraham Geiger, Salomon Munk,,Moritz Steinschendier, Ignaz Goldziher , Bernhard Heller et Georges Vajda)

    Imprimer

    sur L’ apport de l’islamologie européenne des XIXe -XXe siècles (Abraham Geiger, Salomon Munk,,Moritz Steinschendier, Ignaz Goldziher , Bernhard Heller et Georges Vajda)

    Remarques préliminaires

    Comme tout ce qui touche à l’islam, sa religion et sa culture, sont devenus des sujets de polémique ou conduire à des malentendus, il convient de définir d’emblée de quoi nous voulons parler. En France, jusqu’à une époque récente, on parlait d’orientalisme ou d’études oreintales et de langues rares. C’était un véritable fourre-tout : l’hébreu, l’arabe, le chinois, le japonais et que sais je d’autre, faisaient partie des langues dites rares.

    On verra dans la suite de nos développements que la naissance et le développement de ce que l’on nommait jadis l’orientalisme véhiculait un certain nombre de préjugés et d’attitudes mentales qui n’avaient rien à voir avec d’authentiques caégories scientifiques. Au cours du XIXe siècle, l’expansionisme européen s’est appuyé sur les travaux des savants orientalistes pour faciliter les conquêtes coloniales et les jusfifier a posteriori.

    Ces remarques font malheureusement partie de cetete entrée en matière, même si, par la suite, il s’est trouve des orientalistes avec une véritable éthique de savants qui ne voulaient pas d’une présence sur le terrain et encore d’une conquête et d’un occupation, mais qui favorisaient pour l’Europe un rôle d’expertise et de conseil. L’Histoire a suivi une autre voie. Quand on pense que l’on fit traduire l’introduction à l’ œuvre d’Ibn Kahldoun (131-1406) en français la Muuqadima l’Histoire des civilisations, pour trouver la meilleure gouvernance possible des Arabes colonisés d’Algérie… on se frotte les yeux. Ce qui n’entame en rien la grandeur du sage musulman qui passe pour le fondateur de l’histoire des civilisations.

    Don cette appellation d’orientalisme, à manier avec précaution, est précédée de toute une histoire qui n’est pas toujours dépourvue de préjugés et d’arrière-pensées, reliées à l’expansionnisme européen et à la colonisation du monde musulman (empire ottoman et Afrique du nord, sans oublier le proche Orient) au cours du XIXe siècle et au début du XXe.

    Nous y reviendrons dans la discussion de la controverse entre Edward Said et Bernard Lewis autour de l’orientalisme.

    Nous allons donc envisager une série d’auteurs de premier plan qui ont travaillé sur l’islam et qui étaient des Allemands ; certains d’entre eux, même venus en France, étaient de culture allemande. Or en Allemand, on dit, certes, Orientalistik, mais aussi, depuis peu, Islamkunde pour islamologie.

    Abraham Geiger, Moritz Steinschneider, Salomon Munk, Bernhard Heller, Ignaz Golziher, Alexandre Altmann, Georges Vajda.

    Lire la suite

  • ouvements au Proche Orient : L’Iran, la Syrie et l’Arabie Saoudite

    Imprimer

    Mouvements au Proche Orient : L’Iran, la Syrie et l’Arabie Saoudite

    Décidément, on peut dire de la Syrie que c’est sa précarité qui assure sa survie et celle de son régime politique. Voilà un pays qui est dirigé par un régime policier depuis des décennies, qui a instauré une sorte de dynastie républicaine, qui a animé tant d’actions terroristes de par le monde, qui a occupé un pays voisin pendant plus de trois décennies, qui est en guerre larvée avec son puissant ennemi israélien et qui, tant bien que mal, survit. Que dis je ? Qui est courtisé par des géants comme les USA et par de grands Etats comme la France.

    Et c’est justement ce qui est en train de se passer aujourd’hui où le président syrien est en visite en Arabie Saoudite car le royaume wahabite ne désespère d’enfoncer un coin entre ce pays et le dangereux voisin chiite, l’Iran.

    Lire la suite