- Page 4

  • LA DEFAITE DU HEZBOLLAH AUX ÉLECTIONS LÉGISLATIVES

    Imprimer

    LA DEFAITE DU HEZBOLLAH AUX ÉLECTIONS LÉGISLATIVES
    C’est heureusement la coalition menée par Saad Hariri qui a gagné les élections au Liban ce dimanche. Le Liban n’est, certes, pas au bout de ses peines, mais au moins, pas de changement brutal, pas de réaction israélienne si son ennemi juré avait remporté l’élection…
    Le parti de Hariri jeune  et ses alliés sont pro-occidentaux, ce qui veut dire que l’US Army peut continuer à fournir armement et matériel aux forces armées libanaises, ces armes ne tomberont pas entre les mains de Nasrallah et ses amis. Lesquels ont déjà prévenu qu’ils ne laisseront pas désarmer. Or, il faudra bien le faire, un jour. C’est un article de l’accord voté par l’ONU : le Hezbollah est une milice illégale qui a le toupet de provoquer toute un guerre avec un puissant voisin qui a eu la réaction que l’on sait , suite à l’assassinat et au kidnapping de ses soldats.

    Lire la suite

  • L’HISTOIRE DU MAROC DE MICHEL ABITBOL (PERRIN, 2009)

    Imprimer

    L’HISTOIRE DU MAROC DE MICHEL ABITBOL (PERRIN,  2009)
    Quelle histoire et quel pays ! Quand on repose le volumineux livre de l’auteur, on a un peu le tournis. L’ouvrage envisage depuis l’époque romaine dont les vestiges sont encore visibles dans le site de Volubilis. On se rend compte que ce pays, comme les voisins (Algérie et Tunisie) avaient une vie bien avant l’islamisation du continent et que de fortes communautés chrétiennes et juives s’étaient installées bien avant les occupants musulmans.
    Le récit est bien écrit, l’enquête bien menée, mais on regrette que les composantes non arabes (berbères, par exemple) n’aient pas été étudiées de plus près. Aussi, les relations culturelles, intellectuelles entre ce pays et l’Europe du sud, en l’occurrence les deux pays de la péninsule Ibérique, ne sont qu’effleurées. Une erreur assez sérieuse (et étonnante sous le plume de M. Abitbol) doit être absolument corrigée : Maimonide ne s’est jamais converti ni de près ni de loin, à la religion islamique. Aucun de ses contradicteurs, même les plus féroce, n’a jamais reprise cette accusation, fantaisiste au plus haut point. Imagine-t-on Maimonide donner des conseils à autrui et dont lui-même n’aurait absolument pas tenu compte ? Mais laissons…

    Lire la suite

  • DE ROGER FEDERER AUX ÉLECTIONS EUROPÉENNES

    Imprimer

    DE ROGER FEDERER AUX ÉLECTIONS EUROPÉENNES
    N’étaient les résultats des élections européennes qu’il me faut commenter, j’aurais bien consacré ce texte au succès du grand Roger Féderer ! Quel match ! Quel homme ! Quelle ténacité et quelle émotion lorsque la victoire tant désirée, était enfin là. Bravo. Pour la première fois,, alors que je suis professeur depuis près de huit années en Suisse, à l’Université de Genève, je me suis pleinement identifié à la Suisse et à son succès. J’ai aussi une pensée émue pour le jeune Suédois Robinson, véritable shooting star qui a un brillant avenir devant lui.
    Les élections européennes marquent un tournant. D’abord dans la politique intérieure française. Le PS n’existe plus et sa Première Secrétaire devrait en tirer les conséquences. C’est un décalage profond  qui se creuse entre le pays et les slogans anti-sarkozystes de ce parti. Les autocritiques qui se sont succédées ce matin et déjà hier ne suffisent pas. Il faut du changement et la rénovation de ce parti s’impose, quand ce en serait que pour la bonne santé démocratique de la France qui a besoin d’un grand parti d’opposition pour proposer une alternance. Mais l’UMP peut dormir sur ses deux oreilles : il y a encore très loin de la coupe aux lèvres. Le PS ne représentera pas de danger pour l’UMP avant très longtemps..
    Il y a un point qui n’a pas été évoqué pour expliquer les résultats éclatants de Europe-écologie : c’est la diffusion sur tous les écrans du film de Yann Artus-Bertrand, Home. La France entière, et pas seulement elle, a été inondée par les idées de ce film. Ce n’est pas une mauvaise chose mais les responsables de sa programmation ont rendu un fier service à Daniel Cohn-Bendit et à ses colistiers.

    Lire la suite

  • ES SOLDATS AFRO-AMÉRICAINS ET LA LIBERATION DE L’EUROPE

    Imprimer

    LES  SOLDATS AFRO-AMÉRICAINS ET LA LIBERATION DE L’EUROPE
    Je reviens rapidement après les différentes notes sur les cérémonies commémoratives de la Libération, ici en France mais aussi dans toute l’Europe. Un détail a retenu mon attention dans les mesures prises par le Président Nicolas Sarkozy. IL était prévu qu’il remette les insignes d’officier de la Légion d’Honneur à un vétéran noir amércain. C’est un acte symbolique, destinés à reconnaître la bravoure d’un grand contingent de soldats américains qui, en raison de leur couleur de peau, campaient à part, prenaient leurs repas à part, mais, au feu, versaient leur sang comme tous les autres. Le fait de décorer un soldat noir est donc une réparation

    Lire la suite

  • OBAMA ET NOUS : L’EUROPE COMPTE-T-ELLE POUR LE PRESIDENT AMERICAIN ?

    Imprimer

    OBAMA ET NOUS : L’EUROPE COMPTE-T-ELLE POUR LE PRESIDENT AMERICAIN ?
    Il est dix-huit heures en Normandie, la visite officielle du président américain s’est achevée depuis 90 minutes. A 16h 30, le président comptait se rendre à Paris pour une visite privée avec sa famille. Au programme : visite de Notre Dame, du centre Pompidou et dîner dans un excellent restaurant de la capitale. Nous lui souhaitons une bonne fin de séjour ainsi qu’à sa famille. Mais il est temps, pour nous, de faire un petit bilan et de voir, par delà  les émotions et les bons sentiments, ce que représentait ce voyage et ce qui en sortira.
    Au fond, pas grand chose, la tournée européenne, tant en Allemagne qu’en France, n’a pas donné grand chose. Les entretiens avec les chefs politiques de notre vieille Europe n’ont pas duré longtemps ni n’ont revêtu la moindre importance. Un peu comme si l’attitude impériale des USA à l’égard du vieux continent n’avait pas changé : les USA sont les maîtres du monde et veillent sur leurs alliés, à charge pour ces derniers de ne pas poser de problème et d’appuyer, de leur mieux la politique des Etats Unis. Pourquoi pas, si tout le monde y trouve son compte ? Le problème est que les choses, dans la réalité, ne se présentent pas ainsi. Nous allons passer en revue quelques points de frictions, véritables problèmes pour M Obama et sa diplomatie ; et on verra, sans difficultés, que l’Europe est le cadet de ses soucis.

    Lire la suite

  • LES ÉLECTIONS LIBANAISES DU 7 JUIN

    Imprimer

    LES ÉLECTIONS LIBANAISES DU 7 JUIN
    La concomitance avec les élections européennes, d’une part, et avec les célébrations du 65e anniversaire du Débarquement d’autre part, a quelque peu occulté les élections législatives au Liban dont, pourtant, tant de choses dépendent.
    Si le camp chrétien n’était pas divisé, il serait presque sûr de l’emporter, ce qui résoudrait tant de problèmes, notamment la normalisation avec Israël et le désarmement du Hezbollah. Qui deviendrait alors un petit parti politique comme tous les autres. Que va-t-il donc se passer ? Nul ne le sait.

    Lire la suite

  • LA NORMANDIE ACCUEILLE LE PRESIDENT OBAMA

    Imprimer

    LA NORMANDIE ACCUEILLE LE PRESIDENT OBAMA
    De Deauville où je me trouve, j’ai pu voir que la Normandie fait peau neuve pour accueillir le président des Etats Unis d’Amérique sur les plages du Débarquement. On remarque, non loin d’ici, les défilés de jeeps de l’époque, magnifiquement entretenues et tout cet équipement d’époque. On a du mal à réaliser que quelques décennies auparavant, dans cette douce région, si riche, si grasse, et aujourd’hui si ensoleillée, des hommes se sont battus jusqu’à la mort pour libérer la terre de France. Et sans nos amis anglo-américains, nous n’y serions jamais arrivés. Il ne faut pas l’oublier et nous ne l’oublierons jamais

    Lire la suite

  • QUE PENSER DU DISCOURS DU PRÉSIDENT OBAMA A L’UNIVERSITÉ DU CAIRE ?

    Imprimer

    QUE PENSER DU DISCOURS DU PRÉSIDENT OBAMA A L’UNIVERSITÉ DU CAIRE ?
    A première vue, on pourrait penser que c’est l’attitude d’un touriste américain, pressé d’en finir et veillant à respecter scrupuleusement les proportions et les mesures, un peu comme on a tracé les rues et les avenues dans une ville nouvelle aux USA : au cordeau ! Un point pour Israël, un point pour les Arabes, un point pour l’Occident et les USA, et le même pour l’islam et la civilisation non-européenne…
    Et pour le voyage en soi, la même règle s’applique : une visite de courte durée chez les Saoudiens, mais comme on ne peut pas faire, chez eux, le même discours qu’au Caire, on ne cherche pas à les froisser : cette Arabie est un allié, un support et un point d’approvisionnement en pétrole, on ne peut pas la négliger entièrement. Alors, on se recentre vers l’Egypte, solide tête de pont elle aussi, mais plus ouverte, plus avancée sur le plan religieux. C’est donc là qu’on parlera de tolérance, d’ouverture, de démocratie, des droits des femmes etc… des juifs, d’Israël, du Talmud…

    Lire la suite

  • L’OBJECTIF DU PRESIDENT OBAMA AU SEIN DU MONDE ARABO-MUSULMAN

    Imprimer

    L’OBJECTIF DU PRESIDENT OBAMA AU SEIN DU MONDE ARABO-MUSULMAN
    Jusqu’à présent, les résultats du voyage du président américain au sein du monde musulman a donné de maigres résultats. Je le répète, le projet est bon mais les résultats attendus ne seront sûrement pas au rendez vous. Car le nouvel élu ne se pose pas la question la plus importante : que pense son électorat, que pense l’opinion publique américaine qui n’a pas oublié le 11 septembre ? Ce ne sont pas les adeptes de Shinto ni de Bouddha qui, un certain 11 septembre 2001, ont fondu sur les tours jumelles, provoquant la mort et la destruction de tant de personnes et de biens à New York, sans même parler du Pentagone et de l’attentat manqué contre la Maison Blanche.
    Le pari de Barack Hussein Obama est, je le répète, animé de bonnes intentions mais il ne pourra pas tourner la page de l’après 11 septembre 2001. C’est la première fois qu’une telle attaque fond sur les USA dont les cieux n’ont jamais connu un seul appareil ennemi, excepté ce jour là.

    Lire la suite

  • TIENANMEN : 20 ANS DÉJÀ !

    Imprimer

    TIENANMEN : 20 ANS DÉJÀ !
    Il y eut le printemps de Prague, mais à Pékin le printemps n’aura jamais eu lieu. Qui se souvient, aujourd’hui, vingt après les faits, de ce massacre de pauvres étudiants désireux de vivre dans un monde libre, et si acquis à leurs idéaux qu’ils furent prêts à donner leur vie. Le PC chinois, l’un des plus durs de la planète n’attendait qu’une occasion pour mater une jeunesse qui n’avait décidément rien compris au matérialisme historique ni à la lutte des classes. Comment oser demander plus de liberté alors que le Parti, depuis plus de 40 ans, n’était là que pour ça ? Franchement, ces jeunes gens qui osaient défier le pouvoir en place, celui de la classe ouvrière, ne pouvait qu’être l’instrument servile d’une réaction criminelle ! Il fallait les traiter en tant que tels.

    Lire la suite