- Page 2

  • La disparition du professeur Henri MESCHONNIC (1932-2009)

    Imprimer

     

     

    La disparition du professeur Henri MESCHONNIC (1932-2009)
    Henri Meschonnic  nous a quittés en ce début de mois d’Avril, victime d’une leucémie. Né à Paris, il était devenu un éminent chercheur, philosophe, linguiste et traducteur. il s’est beaucoup intéressé à la poésie
    Vers la fin de sa vie et de sa carrière, il avait traduit d’importants livres de la Bible hébraïque. On pense surtout aux Psaumes et au Cantique des Cantiques.
    Si k’en parle, c’est surtout par piété historique. En 1986 ou 87 il avait fait partie de mon jury de thèse de thèse de doctorat d’Etat à l’université de Paris VIII. Il se révéla être un lecteur attentif, un rapporteur indulgent et un spécialiste curieux de tout. Nous devons rendre hommage à sa personnalité et à son œuvre.
    Le journal Le Monde lui a consacré une pleine page et je renvoie les lecteurs internautes à ce texte.

  • LA COMMEMORATION DU YOM H-SHOAH ET LE CONFERENCE SUR LE RACISME A GENEVE. Où’est devenu l’héritage d’Al-Farabi (Afghasitan) et d’Avicenne (Iran) ?

    Imprimer

    LA COMMEMORATION DU YOM H-SHOAH ET LE CONFERENCE SUR LE RACISME A GENEVE.
    Où’est devenu l’héritage d’Al-Farabi (Afghasitan) et d’Avicenne (Iran) ?
    Il faut savoir raison garder et ne pas céder aux provocations, même les plus grosses, les plus inqualifiables, comme celle qui s’est déroulée hier après-midi à Genève où je me trouvais pour mes cours hebdomadaires. La journée était belle, je me suis assis, après le déjeuner, sur un banc, derrière la palce des canons,, surplombant la place ces Bastions…
    Les hasards du calendrier ne doivent pas nourrir notre émotivité. C’est vrai que c’est triste, que cela nous chagrine, mais il faut savoir passer outre. Cela m’a fait tant de peine de prendre connaissance des déclarations de l’Iranien, une fois rentré à Paris, tard dans la nuit.
    Je pense que la commémoration digne et recueillie de la Shoah en Israël, mérite mieux que les clameurs et les déclarations irresponsables que quelques uns se permettent de faire pour attirer l’attention des medias internationaux.

    Lire la suite

  • MAIS QUE CHERCHE DONC SEGOLENE ROYAL ?

    Imprimer

    MAIS QUE CHERCHE DONC SEGOLENE ROYAL ?

    Je ne sais s’il s’agit d’une sécularisation de l’idée de repentance, mais les initiative s, plutôt cocasses de la présidente socialiste de la région Poitou-Charente, commencement à lasser le public. Au début, lorsqu’elle a jugé bon de s’excuser à Dakar pour on ne sait quel discours «offensant» du président Nicolas Sarkozy, les gens avaient l’air surpris. Mais comme c’était la première fois et que l’on ne s’y attendait pas vraiment, l’initiative remporta une sorte de succès d’estime…
    Avec le cas du Premier Ministre espagnol Zappatero, le contexte change entièrement et Madame Royal apparaît comme une personnalité politique essoufflée, luttant de toutes ses forces contre l’oubli et la tombée en désuétude. On a l’impression qu’elle thématise ce genre d’interventions qui seraient susceptibles de lui permettre d’exister…

    Lire la suite

  • BARACK OBAMA ET LE NOUVEAU LEADERSHIP AMÉRICAIN

    Imprimer

    BARACK OBAMA ET LE NOUVEAU LEADERSHIP AMÉRICAIN
    Nous revenons sur ce sujet en raison, d’abord du regain d’intérêt suscité chez nos camarades internautes et ensuite par ce que la presse américaine lui a consacré ses gros titres (comme certains journaux français), mais sans faire l’unanimité.
    La conception que se fait le nouveau président américain du leadership de son pays  pose, soit problème, soit suscite des interrogations. Apparemment, le nouvel élu n’a pas encore trouvé ses marques ; sur ce point, au moins deux exemple : le Proche Orient avec les difficultés face au nouveau gouvernement de Benjamin Netanyahu, d’une part, et l’ouverture de négociations avec l’Iran, d’autre part. Sur ces deux points cruciaux de la politique étrangère, les discussions se poursuivent à Washington. Comprenez ; les dissensions sont si grandes au sein de l’équipe qu’on n’a pas pu se mettre d’accord. Dans ce cas, il faut un président fort et décidé, plein d’expérience, qui tranche. Voire…

    Lire la suite

  • BARACK OBAMA AU SOMMET DES AMERIQUES A TRINIDAD ET TOBAGO

    Imprimer

    BARACK OBAMA AU SOMMET DES AMERIQUES A TRINIDAD ET TOBAGO
    Le président Obama ne finit pas de nous étonner. On a vraiment l’impression que sa seule armure est constituée par ses bons sentiments, ce qui tranche beaucoup par rapport à la politique de puissance de son prédécesseur. En soi, ce n’est pas mauvais, mais est-ce réaliste ?
    Le monde est devenu de plus en plus dangereux et il y a quelque étonnement à voir les amis de Cuba réclamer plus de liberté et de libéralisme au bénéfice d’un régime anti démocratique qui prive ses citoyens de leurs droits les plus élémentaires. L’une des toute dernières restrictions concerne l’accès à l’internet. Quant aux privations et interdictions, il suffit de suivre à la télévision les interviews de Cubains anti-castristes, établis en Floride, pour s’en faire une idée à peu près correcte. Quand on regarde l’état des routes et des chaussées des villes, y compris à La Havane, on se demande si l’on est encore aux années cinquante ou en 2009.

    Lire la suite

  • LA FIN DU DIAB ETE INSULINO-DÉPENDANT POUR BIENTÔT ?

    Imprimer

    LA FIN DU DIAB ETE INSULINO-DÉPENDANT POUR BIENTÔT ?
    Il y a trois jours, on pouvait lire en une du journal Le Figaro une annonce fort prometteuse, qui pourrait signifier la fin   d‘un calvaire pour des millions de malades de par le monde : la guérison, à terme, si les expériences étaient concluantes ; du traitement du diabète insulino dépendant par plusieurs injections quotidiennes… Ceux qui ont dans leur famille un être cher touché par cette affection de longue durée en savent quelque chose…
    D’après l’article du Figaro, des professeurs de médecine des USA ont prélevé de la moelle osseuse des os longs (jambes, bras) du patient et la lui ont injecté à l’endroit qui convient, pour régénérer les îlots de Langerhans (le médecin qui les découvrit et leur donna son nom ; aussi nommés cellules bêta), responsables du métabolisme des sucres, c’est-à-dire sécrétant la fameuse insuline que le corps ne produit presque plus chez les diabétiques. Le diabète veut dire que quelque chose passe au travers, en l’occurrence le taux de sucre, la glycémie, dépassant 1,80 gr, franchit le seuil rénal fatidique, ce qui fait que l’on retrouve des sucres dans les urines… Ce qui peut être, à la longue, très mauvais pour l’organisme.
    D’après les premiers résultats, certains patients qui ont servi de cobayes se sont passés d’insuline extérieure pendant 58 mois : selon les spécialistes, des rémissions aussi longues sont inouïes. Du jamais vu.

    Lire la suite

  • UNE CARTE DE FRANCE DE L’INSECURITE ?

    Imprimer

    UNE CARTE DE FRANCE DE L’INSECURITE ?
    Depuis ce matin, tout le monde ne parle que de ça : la une du Figaro qui présente une carte de France de l’insécurité et de délinquance. En tête nous trouvons un département périphérique de Paris, la Seine Saint-Denis, le fameeux neuf-trois (9-3. C’est-à-dire le 93. ) Après arrivent la Guyane et la Guadeloupe.
    Depuis un certain nombre d’années, l’insécurité augmente dans nos régions, mais il est vrai que le département de Seine Saint Denis revient dans cette rubrique avec une récurrence assez inquiétante. Pour quelles raisons ? Là, les avis divergent, tant la question est sensible. Il est évident, même si l’on ne partage pas les idées du front National, que l’immigration, livrée à elle-même, c’est-à-dire sans structure d’accueil, a constitué des ghetti, à son corps défendant, et que les lois de la République sont souvent perçues comme inopérantes ou inadéquates.
    L’école, par exemple, en dépit du dévouement incontestable des enseignants, ne parvient pas à effectuer le travail d’intégration qui doit être le sien. A cela, il y a plusieurs causes : le chômage, les inégalités, l’extrémisme religieux et aussi, parfois, une certaine haine diffuse de la France et de ce qu’elle représente.

    Lire la suite

  • David, le roi et ses démons

    Imprimer

    Une mauvaise manipulation s'étant glissée lors du précédent envoi, je remets en ligne le texte, à la demande de quelques camarades internautes.

     

     

     

    DAVID ET SES DÉMONS
    LA CREATION D’UN MODELE BIBLIQUE

    Introduction :
    Mais qui était David, le fils de Jessé, celui dont la Bible hébraïque et plus tard, la tradition orale juive, fit l’ancêtre du Messie, le fondateur de la dynastique judéenne et de sa capitale, la ville de Jérusalem (qu’il ravit aux Jébuséen) et qui devint, par la suite, la cité du roi David ?
    Le personnage a une carrière plus que sinueuse : d’abord berger, ensuite musicien (puisque c’est ainsi qu’il approche Saül dont il calme les crises de déprime par sa harpe), puis preux qui affronte Goliath, le géant philistin en combat singulier, Puis, car ce n’est pas fini, de gendre du roi, il devient son rival et doit fuir loin de la cour et du palais du roi. Là il devient pendant quelque temps, l’allié des Philistins (jusqu’à assurer la garde rapprochée de leur monarque et de résider parmi eux, dans une de leurs cités… Il devint aussi chef de bande et assassine allégrement quiconque s’oppose à lui.

    Lire la suite

  • LA MORT DE MAURICE DRUON, MEMBRE DE L’ACADÉMIE FRANÇAISE

    Imprimer

    LA MORT DE MAURICE DRUON, MEMBRE DE L’ACADÉMIE FRANÇAISE
    Maurice Druon nous a quittés. Il laisse un grand vide, de l’aveu même de Madame Hélène Carrère d’Encausse, elle aussi d’origine russe, et qui lui avait succédé au poste très envié de Secrétaire perpétuel sous la Coupole.
    Âgé de près de 91 ans, né à Paris en 1918 il reçut le prix Goncourt en 1948 ; à un âge extrêmement jeune. Membre de la Résistance, militant gaulliste inflexible, il fut un élu parisien et aussi ministre de la culture sous Georges Pompidou et Pierre Messmer qu’il retrouvera plus tard comme Chancelier de l’Institut de France et membre de l’Académie Française.

    Lire la suite

  • Comment s'explique la popularité de JACQUES CHIRAC ?

    Imprimer

    Comment s'explique la popularité de JACQUES CHIRAC ?
    Pour l’ancien président de la République française, confiné à l’inauguration des chrysanthèmes, les sondages se suivent et se ressemblent. Certains commentateurs malicieux, surtout de gauche, en viennent même à regretter publiquement (e.g. Martine Aubry) cette époque bénie où l’immobilisme le plus total était érigé en système politique… Ces mêmes commentateurs comparent les opinons favorables à Jacques Chirac à la baisse affectant son dynamique successeur en en tirant évidemment des conclusions plutôt désobligeantes pour celui qui est aujourd’hui aux affaires… L’homme est, aujourd’hui, à 74% d’opinions favorables !!

    Lire la suite