- Page 3

  • le résultat des élections législatives en Israël :

    Imprimer

    le résultat des élections législatives en Israël :

    Une élection n’est jamais gagnée d’avance. Alors que le likoud avait près de dix points d’avance sur Kadima, c’est le parti fondé par Ariel Sharon qui arrivé en tête, mais vraiment d’une très courte tête : un siège. Le deuxièle enseignement, c’est la formidable percée de la droite extrême, emmenée par Avigdor Liebermann qui a fait une campagne très dure, prenant violemment à partie les Arabes israéliens dont il a publiquement mis en doute la loyauté envers l’Etat juif. Le troisième enseignement, enfin, est l’effondrement historique du parti travailliste, celui-là même qui accompagna les tout premiers pas de l’Etat d’Israël. C’est probablement l’usure, le non-renouvellement des idées et des hommes qui ont conduit à ce résultat : 13 sièges sur 120 alors que le parti russophone de Libermann, Israël beyétnu (Israël, notre maison) en registre 15 sièges et va pouvoir dicter ses conditions au futur premier ministre ; il est évident que ce parti reflète la sensibilité politique d’eune forte minorité russe qui compte un peu plus d’un million d’âmes et qui ne témoigne pas d’un enthousiasme débordant à l’égard de leurs compatriotes arabes.

    Lire la suite

  • Les espoirs de paix semblent s’éloigner ou s’évanouir en Israël… Shalom, shalom, we-eyn shalom

    Imprimer

    Les espoirs de paix semblent s’éloigner ou s’évanouir en Israël…
    Shalom, shalom, we-eyn shalom
    Qui pourrait bien nier aujourd’hui l’impact de la dernière guerre contre le Hamas sur les élections législatives en Israël ? On peut difficilement distinguer entre les orientations idéologiques de différents partis, de droite ou de gauche, sauf retournement imprévu de la situation, les travaillistes touchent le fond, et Kadima, le likoud et le parti de Avigdor Liebermann sont tous, perçus comme des partis de droits, ou presque.
    Cette évolution sera dommageable pour l’avenir immédiat d’Israël et une nouvelle fois on constate que la politique étrangère du pays est le problème numéro 1 de la politique intérieure. D’ailleurs, toute la politique étrangère se résume aux problèmes sécuritaires.
    Avec ce mot tout est dit. Mais qui est responsable ? Certainement pas Israël qui se bat pour vivre et dont chaque jour est un acte héroïque de survie. Disons les choses honnêtement : a aucun moment ni le Hamas, ni l’OLP n’ont sérieusement menacé l’existence d’Israël. Mais au terme de plus de six décennies d’existence, l’Etat hébreu n’a jamais joui d’une seule journée de paix absolue, tant ses voisins lui vouent une haine tenace.
    les palestiniens ont raison de se faire du souci sur les intentions réelles d’Israël à leur égard et à l’égard d’un Etat à eux. Pourquoi ? Parce qu’Israël est conscient que même, en temps de paix, ils n’auront toujours pas abandonné leur projet de détruire l’Etat juif. On demeure persuadé que le vrai déclic la vraie percée conceptuelle, demeure un réel changement de nature et de mentalité : l’arrêt complet des attaques contre Israël et la cessation absolue de la propagande haineuse dans els journaux, les radios et les télévisions. On en est hélas très loin. Or, tant que cela ne se produira pas, les choses ne changeront pas.
    le résultat est que la grande absente dans ces élections n’est autre que la paix. Un récent sondage (encore un) indiquait que plus de 60% d’Israéliens ne considéraient plus la paix comme un objectif envisageable concrètement, tant ils sont excédés par les menaces et les attaques des Palestiniens. En fait, ces deux parties antagonistes vivent sur deux planètes différentes.
    Mais qui pourra enfin les ramener vers la paix ? Les premiers pas de M. B. Obama montrent chaque jour un peu plus les limites de son action. Le président américain semble enfin prendre la mesure de la complexité des affaires de ce monde et la profondeur du désastre économique en Amérique . On n’entend guère sa secrétaire d’Etat et ses velléités d’ouverture vers l’Iran laissent rêveur.
    Ces perspectives sont presque aussi sombres que les prévisions météorologiques. Que faire ?
    Les résultats des élections législatives seront en tout état de cause, un raz de marée pour (dans l’ordre) le likoud, Kadima et Avigdore Liebermann… Peut-être aurons nous l’heureuse surprise de revoir vivant le jeune Gil’ad Shalit. Mais au Proche Orient, il faut s’attendre à tout. C’est-à-dire au pire.

  • les elections en Israël : un tournant

    Imprimer

    les elections en Israël : un tournant
    Il y a de fortes chances pour que Benjamin Nenayanhu sorte vainqueur de ces élections législatives de demain. Mais ce n’est pas tout : il y a aussi l’émergence d’un parti d’extrême droite qui préconise des solutions radicales tant au plan intérieur qu’à l’extérieur, concernant les arabes. Ceci s’applique non seulement aux Palestiniens en général mais aussi aux Palestiniens, citoyens d’Israël.

    Lire la suite

  • Mgr ( ?) Richard williamson= il persiste et signe…

    Imprimer

    Mgr ( ?) Richard williamson= il persiste et signe…
    J’ai écouté cet après-midi le porte-parole de l’épiscopat français s’étrangler au micro de France-Info au sujet de la non-reconnaissance des chambres à gaz par le fameux évêque qui n’honore vraiment pas son habit. J’ai fait preuve jusqu’ici d’une infinie patience donnant son titre à cet individu qui s’étend dans la presse même allemande, pour dire que l’holocauste n’a jamais existé, que les chambres à gaz sont une invention. Même la chancelière fédérale a demandé des sanctions et s’est émue queun pape allemand ait si inconsidérément réintégré dans église (la chancelière est de religion évangélique) des évêques si peu recommandables.

    Lire la suite

  • DE LA PUDEUR ET DE L’IMPUDEUR

    Imprimer

    DE LA PUDEUR ET DE L’IMPUDEUR
    S’il est un mot, un vocable dont notre époque, celle que nous vivons hic et nunc, a entièrement perdu la notion, c’est la pudeur et son contraire, l’impudeur.
    Il suffit, pour s’en rendre compte, de regarder les princes qui nous gouvernent, les artistes de variété, les acteurs, les grands capitaines d’industrie etc… pour s’en convaincre.

    Lire la suite

  • ’ETRANGE HISTOIRE DE BENJAMIN BUTTON…

    Imprimer

    L’ETRANGE HISTOIRE DE BENJAMIN BUTTON…
    j’ai rarement vu un aussi beau film. Hier soir, à Pont l’Evêque, nous sommes allés dans ce bon vieux cinéma de la ville où quelques spectateurs assistaient, dans une si grande salle, à la projection. Pas de files d’attente comme à Paris, pas de prix onéreux du billet d’entrée. Bref, une atmosphère polie et bon enfant, si caractéristique de nos provinces.

    Lire la suite

  • A CONFERENCE DE PRESSE DU PRESIDENT SARKOZY…

    Imprimer

    LA CONFERENCE DE PRESSE DU PRESIDENT SARKOZY…
    Peut-être vous souvenez-vous d’une expression, si courant dans les commentaires politiques des années 70 dans l’Hexagone : la France, coupée en deux. Eh bien ! Plus de trois décennies plus tard, c’est toujours la même histoire qu’on revit. Après la brillante prestation du président Sarkozy d’où toute démagogie était absente, on lit ou entend des commentaire pour le moins étonnants, alors qu’on a eu droit à un véritable discours de la méthode, une analyse lucide de la réalité, des annonces mesurées et réalistes, bref un vrai plan de travail pour les  semaines et les mois qui viennent.

    Lire la suite

  • ouis Massignon et les trois prières d’Abraham, Cerf, 1997

    Imprimer

     

    Louis Massignon et les trois prières d’Abraham, Cerf, 1997
    Illustre professeur d’islamologie au Collège de France – il occupa cette prestigieuse chaire près de trente ans- Massignon (1883-1962) semble avoir eu un rendez-vous des plus intimes avec la spiritualité islamique qui lui révéla les richesses de sa propre religion, le christianisme, dont il s’était détourné durant quelques années. Le 3 mai 1908, alors qu’on le ramenait prisonnier à Bagdad, il eut une vision qu’il nomma «la visitation de l’Etranger ». Il éprouva alors, au contact de l’islam, ce que Goethe nomma ein Erlebnis, eine Seinsbegegnung : un événement d’une importance psychologique majeure qui vous découvre à vous même. L’islam lui servit de révélateur de sa propre sensibilité religieuse. Ce qui explique peut-être qu’il se soit tant passionné pour ce théologien mystique de l’islam, Al-Hallaj , exécuté à Bagdad en 922. Le rapprochement, dans l’âme de Massignon, entre la mort tragique du mystique arabo-musulman et la Passion du Christ saute aux yeux. Ce rapprochement figure même dans le titre de son livre (La Passion d’Al-Hallaj).

    Lire la suite

  • Histoire et préhistoire: Israël fait-il enfin partie du Moyen Orient?

    Imprimer

    Histoire et préhistoire: Israël fait-il enfin partie du Moyen Orient?

    A l’approche des élections législatives en Israël, on est conduit à se poser une série de questions qui trouvent leur quintessence dans l’interrogation suivante : Israël, refondé en 1948, après de 1900 ans d’absence (après la destruction de Jérusalem par Titus en 69/70), fait-il enfin partie de sa région géographique, fait-il enfin partie de sa géopolitique ?

    Lire la suite

  • DIE BEVORSTEHENDEN ABGEORDNETENWAHLEN IN ISRAEL

    Imprimer

    DIE BEVORSTEHENDEN ABGEORDNETENWAHLEN IN ISRAEL
    Die Abgeordnetenwahlen nahen in Israel heran. Nach den geläufigsten Prognosen soll der Che der Likud-Partei die Oberhand gewinnen. Alle Meinungsumfragen stimmen  darüber ein, dass Binjamin Netanjahu die nächste Regierung bilden wird.  Fast alle Staatsbürger Israels sind der Meinung, dass er am besten dafür geeignet ist, die Regierung zu leiten und eine langlebige Koalition ins Leben zu rufen. Sein Programm ist klar: die Offensive gegen den Gaza-Streifen ging nicht weit genug. Nach ihm hätte Tsahal die abtrünnigen Freischärler der Hamas-Bewegung noch stärker aufs Haupt schlagen müssen.

    Lire la suite