Vladimir Poutine veut ressusciter la défunte URSS

Imprimer

Vladimir Poutine veut ressusciter la défunte Union Soviétique…


Où donc M. Poutine s’arrêtera t il ? Apparemment, il a souverainement décidé de tout faire pour regagner d’une manière ou d’une autre, l’ancien glacis de l’URSS dont il ne se console pas de la disparition. Depuis quelques jours, il a décidé d’aller encore plus loin que ce qu’il fait en Ukraine depuis des mois. Non content d’envoyer des soldats russes, dépourvus d’insignes mais dont les véhicules sont bien ceux de l’armée russe, il envoie son ministre des affaires étrangères signer un pseudo accord, mort né dès sa signature, il vient de proclamer son intention de conférer presque automatiquement la nationalité, un passeport russe à tous les russophones qui en feraient la demande et qui résident dans les anciennes républiques satellites…… En clair, M. Poutine s’invite dans les affaires internes de toutes les anciennes colonies de l’URSS en se créant des minorités plus ou moins fortes dans ces différentes républiques. En clair, cela revient à réintroduire par des moyens détournés l’ancienne théorie de Brejnev de la souveraineté limitée. Pratiquement cela veut dire aussi que M. Poutine interdit à toutes ces anciennes républiques le droit de mener une politique qu’il jugerait, lui, agressive ou hostile à la Russie. Si ce n’est pas une menace contre la souveraineté des états, cela y ressemble fort..

On comprend mieux les craintes de pays comme la Pologne et la Hongrie, sans oublier l’Arménie, qui veulent croire que l’OTAN à laquelle ils adhèrent les défendra contre cette Russie, le cas échéant. Que faire contre cette grave remise en cause de la souveraineté des Etats de l’ex URSS ? Il faut que l’OTAN montre le bout de son nez en déployant des forces militaires, notamment aériennes pour bien montrer à M. Poutine qu’il ne peut pas faire tout ce qu’il veut : démembrer l’Ukraine et faire trembler les satellites d’hier.

Pour cela, il faudrait que les USA et les Occidentaux se conduisent comme des hommes et  non comme des lâches qui ont peur de leur ombre. Il ne faut jamais oublier qui est M. Poutine ni d’où il vient. La réponse à ces deux questions explique tant de choses..

Les commentaires sont fermés.