L'avenir économique de la France

Imprimer

L’avenir économique de la France

Si l’on en croit les récits et analyse de la presse étrangère, la situation de la France n’est guère brillante. Mais ce n’est pas tout, ce qui inquiète les milieux gouvernementaux, c’est que l’avenir n’est guère mieux.. Et cela tient à la mentalité française prise comme un tout : trop de rigidité, trop d’indiscipline, trop de grèves pour un oui ou pour un non, laxisme coupable des autorités qui n’aiment marcher contre les manifestants ou les chômeurs qui séquestrent leurs dirigeants ou menacent de faire sauter l’usine qui va fermer…… Un grand patron américain disait récemment que les ouvriers de Goodyear qui avaient séquestré deux cadres dirigeants toute une nuit en les humiliant devant les caméras de télévision seraient déjà en prison aux USA… En France, ils sont regardés comme des gens qui sont en légitime défense. On pourrait multiplier les exemples.

Contentons nous de signaler un simple chiffre qui en dit long sur l’état économique de l’Hexagone : les investissements étrangers en France ont baissé de 77% alors qu’en Allemagne ils explosent. Même l’Espagne et l’Italie se portent mieux de ce point de vue là, comparées à leur voisin français. Toujours les mêmes motifs et les mêmes explications : trop de charges, trop de réglementations, coût du travail trop élevé, autant d’éléments dirimants qui repoussent les investisseurs étrangers qui ne sont pas des philanthropes……

Tous ces éléments sont justes mais qui aura le courage ou simplement le cœur de demander aux employés et aux ouvriers d’accepter simplement une baisse de leur niveau de vie ? Tout le monde est attaché à un modèle social français qu’il faudra bien un jour faire évoluer vers plus de rudesse et de rigueur. Imaginez ce que coûte une personne âgée qui doit soigner ses teux, en une semaine, cela peut atteindre mille Euros ! Et qui oserait dire qu’il ne faut pas prodiguer les soins nécessaires ? En revanche, il y a des économies à faire, des fraudes à réprimer et des simplifications à introduire.

Pour le moment le gouvernement de ce pas retraite autant que faire se peut les choses. Mais cela ne durera pas indéfiniment.

Commentaires

  • Qui aura le courage ou le coeur de demander aux employés et aux ouvriers d'accepter une baisse de leur niveau de vie, écrivez-vous? Mais ils sont nombreux à s'y employer - et avec un certain succès, ne boudez pas votre plaisir. Même si à ce jour le mouvement ouvrier (pour faire court) ne leur a pas encore permis d'atteindre tous leurs objectifs.

Les commentaires sont fermés.