La libération du président Hosni Moubarak; la réalité dépasse et de loin la fiction

Imprimer

La libéartion du président Hosni Moubarak: la réalité dépasse la fiction

 

Les lecteurs habituels de ce blog se souviennent sûrement de ma dernière chronique de politique fiction, pas si fictive puisque les choses se sont passées à peu de choses près, comme je l'avais imaginé. Je dis bien imagé.

Les ,militaires maîtres actuels de l'Egypte, on remis en liberté conditionnelle leur ancien chef. Il faut dire que cela était bien prévisible: comment laisser croupir dans une même prison et le président déchu et celui qui fut déposé par les militaires... Il y avait là une inconséquence, une incongruité que même des militaires sont en mesure de comprendre.

Que va-t-il se passer? Le président Moubarak est trop vieux pour revenir au pouvoir mais il est certain que ses amis qui ont exigé sa libération, tirent lesficelles. Le vieux Raïs sera soigné dans un hôpital militaire et installé discrètement dans une luxueuse villa à Sharm el Shiekh ou ailleurs. On trouvera bien dans toute l'Egypte un médecin militaire pour établir un certificat eignant un séjour au calme et au bord de l'eau.

De même qu'il se trouvera bien un juge civilpour faire disparaître la responsabilité du vieux Raïs dans la répression des émeutes, en diluant ses responsabilités eten rappelant que même son ministre de l'intérieur a été absout

Mais aujourd'hui, c'est de l'Eypte qu'il faut s'occuper et non pas de questions subsidaires. Puisque la menace islamiste est écartée, il aut redresser calmement le pays et renouer graduellement avec la démocratie.

Les commentaires sont fermés.