Les attentats de Boston: peut on litter contre les cellules dormantes?

Imprimer

Les attentats de Boston : peut on lutter efficacment contre les cellules dormantes ?

Ce qui vient de se passer à Boston et qui a troublé gravement le quotidien d’une grande ville connue pour son art de vivre et son université n’est pas nouveau. Des fanatiques, toujours les mêmes, s’installent dans un pays, les USA, y obtiennent la nationalité américaine, s’y font oublier et le moment venu déverse leur haine contre ceux qui les ont accueillis. Cela s’appelle, pour le pays-hôte, réchauffer en son sein l’œuf du serpent.

Mais comment faire pour prévenir ce genre d’attentats ? On l’avait déjà vécu à Londres où de jeunes musulmans vivant et même nés en Grande Bretagne se sont laissés manipulés par des idéologues terroristes qui sont su leur faire un lavage de cerveau et les conduire à la mort.

Comment faire pour remplacer cette culture de mort par une culture de vie et d’amour ? Je crois que cela prendra des décennies, voire plus. Mais dans cet intervalle, l’Occident doit se défendre.

C’est triste mais c’est ainsi.

Les commentaires sont fermés.