La manifestation contre le mariage pour tous d'hier à PAris

Imprimer

La manifestation contre le «mariage pour tous», hier à Paris

Images très frappantes hier soir à la télévision à propos des heurts entre la police et les manifestants dans le quartier de l’Etoile et des Champs Elysées. C’est la première fois depuis fort longtemps que de telles scènes de violence se produisent ainsi au cœur même de la capitale française.

Le ministère n’aurait pas dû confiner la manifestation dans des secteurs très étroits : c’est la cause principale des violences. Par ailleurs, tout en respectant la volonté de la majorité actuelle d’appliquer les réformes pour lesquelles elle a été élue, il faut aussi veiller à ne pas diviser le pays,  la minorité a elle aussi le droit de dire ce qu’elle pense, dans le calme et le respect de la loi.

Personnellement, je ne savais pas que les opposants à cette mesure étaient aussi fortement mobilisés. Etait ce une raison pour faire donner les CRS contre des femmes et des bébés dans des poussettes ? Il faut faire très attention à ne pas exciter les oppositions.

Cela dit, les gens ne comprennent pas très bien pourquoi on se focalise sur des thèmes sociétaux alors que la France est engagée dans une guerre contre les islamistes au Mali et que la situation économique est très délicate, les plans sociaux se succédant les uns aux autres. Ajoutez à cela la mise en examen d’un ancien président de la République et l’élection de justesse d’un député UMP, devançant d’à peine 8OO voix le candidats du Front national, et vous aurez la température exacte du pays. Et certains ajoutent même à ce tableau la côte de popularité anormalement basse du président de la République.

Ce pays, la France, est un vieux pays doté d’un solide bon sens et de beaucoup d’expérience. Il faut l’aider à évoluer sans le forcer ni le violer. Si l’on veut que les choses avancent sereinement il convient d’en tenir compte.

Commentaires

  • Cher Monsieur, la mobilisation a eu lieu loin des médias dits "officiels", sur les réseaux sociaux. Et oui, en effet, elle est de plus en plus forte. Il n'y a plus seulement l'objet du litige (le mariage pour tous qui, on le sait officiellement, ouvre en fait la légalisation de la GPA et de la PMA), il y a également le déni de démocratie du gouvernement de Hollande, et l'absurde agressivité de certains milieux minoritaires qui vocifèrent à l'homophobie, un mépris de la population assumé et repris en choeur par plusieurs médias officiels. Voici une erreur dont la France payera bientôt les conséquences. Hélas.

Les commentaires sont fermés.