Titre d L’EGYPTE DANS LA TOURMENTEe la note

Imprimer

  L’EGYPTE DANS LA TOURMENTE
Les dernières nouvelles d’Egypte ne sont vraiment pas bonnes. Deux ans
après le début de cette révolution (c’est le terme exact car le
printemps arabe n’a pas eu lieu, c’est une invention de journalistes
occidentaux) les troubles n’ont pas cessé, l’économie est en panne et
la monnaie égyptienne s’est effondrée au point que l’actuel président,
l’islamiste Mohammend Morsi est allé quémander l’aide de l’Arabie
saoudite et des riches émirats. C’est un exerci un peu difficile pour
la plus grande puissance musulmane du Proche Orient.

Comment en est on arrivé là ? C’est simple, la révolution qui se
voulait franchement démocratique et libertaire a été confisquée par un
partic bien organisé, doté d’un programme clair quoique peu
discutable, la confrérie des frères musulmans (al-Ikhwane al
mouslimin). Dont est justement issu l’actuel président qui, cédant à
sa nature propre, s’est arrogé tous les pouvoirs et n’a fait semblant
de reculer sur quelques points mineurs que devant une lame de fond qui
menaçait de l’emporter. Au lieu de régiger une constitution équilibrée
garantissant les droits des minorités ethniques et religieuses, ainsi
que ceux des femmes, les islamistes ont cédé à leurs penchants
naturels, le panarabisme et le pan islamisme. Au lieu de s’occuper
sérieusement de l’économie et de la prospérité de leur pays, ils sont
cherché à le mettre sous coupe réglée.

Le problème, c’est que la société égyptienne est dotée d’une fine
couche d’intellectuels et de personnalités évoluées qui n’acceptent
pas cette évolution rétrograde. Mais aujourd’hui, le mécontentement
est ntetement plus large, l’ordre public est sans cesse menacé, et le
problème du maintien au pouvoir de l’actuel président se pose.

Ce scénario avait été anticipé par l’armée qui a toujours gouverné
l’Egypte et connaît bien les rouages du pouvoir. C’est la seule force
vraiment organisée et fiable de ce pays à la démographie gélopante.
Sans ressources économiques correspondantes. L’explosion est donc
garantie si on ne change pas de direction politique.

L’armée mise t elle sur un pourrissement qui lui permettrait de
revenir, auréolée d’un halo de sauveur de la patrie en danger ?
L’affaire est à suivre : une révolution qui met tant de temps pour se
stabiliser est en danger…

Les commentaires sont fermés.