Mais que se psse t il donc à Marseille ? Faut-il envoyer l’armée ?

Imprimer

Mais que se psse t il donc à Marseille ? Faut-il envoyer l’armée ?

 

On a peine à en croire ses propres oreilles : devant la recrudescence des assassinats cibles de malfrats et de trafiquants de drogue, en pleine rue à Marseille, certains ont préconisé l’envoi de la troupe, ce qui ne fut pas même le cas du temps des émeutes des banlieues. C’est tout de même incroyable. Non pas que je renonce à tout recours à l’armée dans tous les cas de figure, mais parce que je réalise que la situation est grave et qu’elle a dégénéré sans qu’on en prenne vraiment la mesure.

 

Le premier motif d’inquiétude est l »introduction et la circulation d’armes dans les cités, devenues de véritables zone de non droit. Les trafiquants de drogue n’hésitent plus à s’entre tuer dans les rues de la cité phocéenne, au nez et à la barbe de la police qui n’est pas encore arrivé à les arrêter. Si mes informations sont bonnes, on décompte un peu moins de vingt morts depuis le début de l’année. Et l’arme préférée de ces délinquants, c’est l’AK 47, véritable arme de guerre capable de cracher de puissantes rafales.

 

Ce phénomène en cache d’autres, notamment la non intégration d’une certaine population, perméable aux messages de l’intégrisme et peu disposée à respecter la socio-culture française. Les hauts fonctionnaires qui dirigent ce pays ont cru que les choses finiraient par se tasser d’elles-mêmes, qu’elles rentreraient dans l’ordre, que la France en avait vu d’autres, qu’elle avait intégré les polonais, les juifs, les vietnamiens, les eurasiens, etc…

 

Aujourd’hui, ce n’est plus du tout le même genre d population.  Du temps où il siégeait Place Beauvau, M. Claude Guéant avait dépêche sur place le directeur adjoint de son propre cabinet, un préfet aux questions de sécurité. Cet homme a fait ce qu’il a pu et visiblement, cela n’a pas suffi.

 

Faudra-t-il envoyer l’armée ?

Les commentaires sont fermés.