Crimes contre l’humanité en Syrie

Imprimer

Crimes contre l’humanité en Syrie

 

Rien n’arrêtera donc les crimes du régime syrien. On vient d’apprendre que els soldats de l’armée régulière placent des enfants et des petites filles devant les vitres de leurs engins blindés afin de s’en servir comme de boucliers humains.

 

Avant d’écouter Laurent Fabius, le ministre français des affaires étrangères, j’avais su, grâce à al-jazeera, que les hommes de main du régime enlevaient des enfants des deux sexes pour s’en servir comme boucliers. C’est absolument abject et l’on comprend l’indignation des autorités tant françaises qu’américaines.

 

Madame Clinton a haussé le ton face aux Russes qui seraient en passe de livrer au régime syrien des hélicoptères de combat pour réduire toujours plus les insurgés. J’ai aussi entendu un porte-parole de l’Armée syrienne libre que la Russie étaient considérée désormais comme l’ennemi numéro 1 du peuple.

 

On ne comprend pas l’attitude de M. Poutine si ce n’est en faisant le raisonnement suivant : lorsqu’il regarde ce qui se passe dans le monde arabe et chez son allié syrien, M. Poutine établit un lien, consciemment ou inconsciemment entre ces troubles et ce qui s’est passé en Tchétchénie. Il pense aussi au Caucase russe. Mais surtout, il est tétanisé par la vague de contestations qui s’amplifie chez lui, à Moscou, sous les fenêtres du Kremlin.

 

Le peuple russe qui a une culture et une grande histoire ne devrait pas permettre que son gouvernement devienne l’allié d’un régime barbare. Mais ce frappe le plus, c’est l’impuissance de l’ONU.

Les commentaires sont fermés.