La visite d’etat du président allemand à Jérusalem

Imprimer

La visite d’etat du président allemand à Jérusalem

 

Bien qu’elle n’ait pas vraiment eu le retentissement qu’elle aurait mérité, la visite d’Etat du président allemand Gauk et d‘une importante délégation en Israël mérite d’être signalée. J’étais sur place il y a encore quelques heures et j’ai rencontré les membres les plus importants de cette délégation à l’hôtel King David, qui m’ont dit que le grand quotidien israélien Ha-Aretz avait consacré sa une à cet événement.

Les relations entre l’Etat hébreu et l’Allemagne n’ont jamais été simples mais il faut bien reconnaître que tous les gouvernements allemands d’après-guerre ont adopté une attitude bienveillante à l’égard d’Israël. J’en veux pour preuve la visite de Madame Merkel qui obtint l’autorisation de parler en allemand devant la Knését, ne provoquant que le départ de deux députés auxquels les résonances de cette langue rappelaient d’affreux souvenirs. La chancelière, fille d’un éminent pasteur de Hambourg où elle-même naquit, a lancé ce cri du cœur devant les députés israéliens : wir werden nie Israel allein lassen : Nous n’abandonnerons jamais Israël..

Il y eut récemment cette sortie incroyable d’un ancien prix Nobel de littérature qui avait posé dénoncé la livraison par son pays à Israël d’un sous marin très bien équipé. La chancelière a pris nettement ses distances tout en spécifiant que dans son pays l’expressions littéraires et artistiques étaient libres aussi longtemps qu’ils n’avaient pas de caractère raciste ou antisémite.

J’ai eu le privilège de m’entretenir hier soir au King David de Jérusalem avec quelques membres éminents de cette délégation allemande, dont Monsieur le Secrétaire d’Etat Harald BRAUN qui ont tous exprimé leur émotion et leur joie d’être dans ce pays fait de miracles..

Il faut rappeler que la République Fédérale dispose de réseaux efficaces dans la région et que ses services avaient pris une part effective, entre autres, dans la libération du jeune Gilad Schalit.

 

Commentaires

  • "La chancelière, fille d’un éminent pasteur de Hambourg où elle-même naquit, a lancé ce cri du cœur devant les députés israéliens : wir werden nie Israel allein lassen : Nous n’abandonnerons jamais Israël.."

    C'est tout à son honneur et j’en profite pour rendre un vibrant hommage à Willy Brandt dont je conserve un souvenir d'autant plus bouleversant que spontané.

    http://www.arte.tv/fr/1683798,CmC=1683796.html

    Quand je pense qu'en notre cité un prédicateur sans honneur en est encore à nier la symbiose idéologique parfaite qui a existé entre le leader arabe de palestine et le régime nazi.

    http://www.dailymotion.com/video/xbt16i_la-croix-gammee-et-le-turban-13_webcam
    http://www.dailymotion.com/video/xbt27k_la-croix-gammee-et-le-turban-23_webcam
    http://www.dailymotion.com/video/xbt1l9_la-croix-gammee-et-le-turban-33_webcam

Les commentaires sont fermés.