LA PRIMAIRE SOCIALISTE : L’ECLIPSE DE SEGOLENE ROYAL

Imprimer

LA PRIMAIRE SOCIALISTE : L’ECLIPSE DE SEGOLENE ROYAL

On s’est ennuyé à en mourir hier soir lors de l’émission visant à lancer les primaires socialistes. Et en plus c’était très long ! Les candidats socialistes ont débordé d’une heure. L’enseignement majeur de cette confrontation biaisée est l’éclipse de Ségolène Royal qui est apparue fatiguée, dépourvue de souffle et d’enthousiasme, face au couple désuni (encore un !) de François Hollande et Martine Aubry.

On était un peu gêné de voir que Hollande et Royal se parlaient à peine alors qu’ils ont fait ensemble quatre enfants !  C’était un peu  compliqué toute cette affaire. Quant à Arnaud Montebourg et à Manuel Valls, on se rendait à peine compte qu’ils étaient là. Avez vous les philippiques de Montebourg contre les banques, la finance internationale et même contre DSK ? Absolument déplacé. Cet homme fait tout pour retenir l’attention, il a même parlé de ses origines mêlées (que nous respectons) mais ce n’était pas le sujet. Quant à son voisin Valls, il a rappelé qu’il était fils de naturalisé… Tout y est passé. Et Ségolène qui rappelle qu’elle a travaillé pour payer ses études : la pauvre !

Avez vous les désunions au sujet de l’essentiel ; le nucléaire, la réduction des déficits, l’éducation… Le seul à résister à la critique et à l’examen, Hollande prétend embaucher des milliers d’employés dans l’éductaion nationale. Impossible !! Mais on fait aux citadelles de gauche les clins d’œil qu’on peut.

Bref, la guacje n’est pas prête. Le sera-t-elle un jour ?

Les commentaires sont fermés.