LA FRANCE NE SOUHAITE PAS ACCUEILLIR DE REFUGIES TUNISIENS

Imprimer

LA FRANCE NE SOUHAITE PAS ACCUEILLIR DE REFUGIES TUNISIENS

Le printemps arabe met du temps à porter ses fruits ou à réaliser ses promesses : pour l’instant, il a désorganisé les structures du passé sans les remplacer par des pratiques nouvelles, plus adaptées aux revendications démocratiques des masses. C’est ce que nous constatons avec cet afflux irrépressible de jeunes réfugiés tunisiens qui voient dans l’ancienne puissance coloniale un eldorado qui, pourtant, ne veut pas d’eux. Cela pose aussi un problème moral qui se surajoute à des considérations socio-économiques, sans même parler de la question religieuse.
Nous vivons actuellement une situation de plus paradoxales : les puissances occidentales, jadis forces colonialistes qui furent chassées de tous ces pays, se voient rappelées pour faire respecter des idéaux si typiquement occidentaux et chrétiens. Pas une fois, ni en Libye ni au Yémen, les masses des manifestants n’en ont appelé à la solidarité inter arabe, comme si elles n’y croyaient guère. De même, au lieu de chercher dans des pays arabo-musulmans comme l’Algérie ou le Maroc, les Tunisiens préfèrent s’inviter en France qui, pour les raisons évoquées ci)dessus, ne souhaite pas les accueillir.
Nul n’est insensible à ce spectacle d’hommes, de femmes, parfois même d ‘enfants qui risquent leur vie pour atteindre un rivage devenu inhospitalier. Cela fait penser aux réfugiés d’Ethiopie et d’ailleurs qui bravent les dangers de la traversée du désert égyptien pour atteindre l’elorado d’Israël où des voix se sont élevées pour plaider en leur faveur, rappelant le cas des juifs d’Allemagne cherchant désormais un  havre de paix (‘aré miqlat u-miflat).
Pourquoi l’Europe judéo)chrétienne se ferme-t-elle ainsi ? Durant des décennies, le monde occidental a donné l’impression de se laisser aller, d’être assoupi, miné par le renoncement et ne croyant plus en rien. Certains en crut pouvoir en profiter. Le réveil est douloureux pour eux car ils ne s’attendaient pas à une telle réaction : même les pays nordiques, épargnés par la tentation colonialiste par le passé ne sont pas épargnés par cette réaction de rejet : Danemark, Hollande, Norvège, Suède, sans parler de la Belgique, de la France et de l’Allemagne. Et l’Angleterre de David Cameron n’est pas en reste. Tous ces puissance rejettent désormais le multiculturalisme. Pourquoi ? J’en ai une petite idée mais je n’imaginais pas que le refus et le rejet seraient aussi soudains et aussi catégoriques.

Commentaires

  • Les chiffres annoncés sont très loin de la réalité, Lampaduza aurait accueillie 30'000 réfugiés selon les médias, ce chiffre est même en dessous que celui des années précédentes, les médias nous prennent pour des primates !

    Le chiffres serait plus proche de 300'000 que de 30'000 et les estimations sur les prochaines années pourrait s'approcher des 10 millions, les autorités costales des pays vis-à-vis de l'Afrique du nord accueillent désormais des navires contenant plusieurs centaines et bientôt plusieurs milliers de réfugiés, finit les barques contenant une cinquantaine de personnes.

    Donc l'Europe craint une vaste vague d'immigrants venant d'Afrique, le potentiel de l'émigration africaine représente des dizaines de millions de candidats attirés vers les richesses du nord, les gesticulations politiques des gouvernements européens sont loin de les convaincre à rester dans leur misère et rien n'empêchera cette tendance.

  • Même en se barricadant par la Grèce, l'Espagne ou l'Italie et même en renvoyant tous les illégaux d'Europe (des centaines de milliers voir plus), je ne vois pas d'issue. Car même une meilleures répartition des richesses ou l'accroissement de programmes d'aide ou de coopération vers les pays du Sud, cela ne suffirait pas car leur taux de natalité est exponentiel, leur économie peu performante et même en créant des emplois, cela n'absorberait pas le nombre de jeunes chômeurs.D'autre part, les jeunes européens des pays du Sud ont un taux de chômage très élevé sans parler des problèmes d'intégration des populations d'origine musulmane qui sont aujourd'hui une grande préoccupation des populations indigènes et qui font monter la popularité des partis d'Xdroite mais pas seulement, puisque dans chaque programme et à chaque campagne, d'autres partis s'engouffrent dans ce problème de l'immigration voulue ou choisie avec toujours la même constante de limiter le flôt migratoirl'entrée provenance du Sud

  • Corto@ Ne vous laissez pas aller au n'importe quoi, en particulier l'abus de pseudos ou de noms. L'important, c'est tout de même de ne pas se laisser isoler sous des prétextes mineurs. Je ne suis pas toujours d'accord avec vous, vous êtes très extrémiste du côté d'Israël, mais vous avez votre place sur cette plate-forme.
    Cette plate-forme s'est beaucoup transformée. Les imbéciles (sensu strictu) du politiquement correct y tiennent toujours le haut du pavé mais ils sont chaque jour plus mal à l'aise. Dick Marty dans sa lamentable tentative de critiquer la liquidation de OBL ne trouve d'appui que chez des gens comme Carla del Ponte pour des raisons d'opportunisme (enfin un allié sur la question hyper-sensible de l'attaque frontale contre les autorités kosovares !!!), et dans ces blogs, chez des gens qui refusent obstinèment de réfléchir et préfèrent ce que ces charlatans appellent l'intelligence émotionnelle. Au profit de leur biftek, mais ça ils ne l'avoueront jamais. Un socialiste, ça gagne sa vie dans le social. Vouloir lutter contre l'invasion massive de l'Europe par tous les bras cassés d'Afrique du N, c'est comme défendre le végétarianisme dans un congrès de bouchers...
    Bien à vous. Vous n'êtes pas seul.

  • Géo,

    le "silence des agneaux des modérés musulmans" devant le terrorisme aveugle de leurs congénères. Ainsi que celui de la presse et celui des pro-arabes dans le conflit israélien.

    Ce baissé de rideau stalinien, ce mutisme, cet autisme ne va que vomir des monstres, les arabes réagissent très promptement, ils n'ont pas le choix, ils sont nés dans des dictatures dans lesquelles c'est la loi du talion pour un paquet de cigarettes !

    Il ne s'agit ni de révolution ni de nations mais d'un vaste zoo humain abandonné par toute forme de justice. Alors les biens pensants compatissent et soutiennent cette situation, pour ces nouveaux fascistes déguisés en humanistes des droits de l'homme, une seule devise, pourvu que ça ne bouge pas !! !

  • Et dire que les états "occidentaux" dits civilisés voulaient obliger Israël de négocier avec el assad !

  • Juste pour poster cet article qui nous en dit long sur le pourquoi de la haine d'Israël:

    Israël, objet de la jalousie éternelle – par Ftouh Souhail
    Publié le 11 mai 2011


    Israël, qui célèbre ces jours ci son 63e anniversaire, est l’objet d’une jalousie extrême dans le monde arabe. La haine du Juif ex dhimmi, fait tellement partie de notre culture, voire de notre enseignement, que pour l’éradiquer il faudra des générations. Il suffit de lire les inepties répétées en ce moment dans nos médias.
    En effet, malgré des guerres décadaires, un terrorisme permanent et de nouveaux ennemis, Israël apparaît comme une prodigieuse réussite sur tous les plans.

    En Tunisie par exemple, Hassen Zargouni écrivait il y a quelques jours, dans une lettre adressée aux dirigeants d'Ennahdha (le parti islamiste) :

    « L’Etat d’Israël nous nargue avec son positionnement de leader au niveau mondial dans les services informatiques, dans son industrie pharmaceutique, dans sa maitrise des technologies des énergies renouvelables … son seul moteur étant une instrumentalisation du sentiment religieux et national pour la maîtrise des sciences et des arts. Ce pays, voyou certes, est à ce titre un bel exemple pour un pays comme la Tunisie. » (1)

    L'expression belliqueuse « État voyou » démontre combien ces gens (même faisant parti de l'élite arabe) (2) sont jaloux de ce que Israël a accompli avec au fond très peu de ressources, surtout dans les premières années de son indépendance. Et vous savez pourquoi c’est ainsi ? Parce que les Juifs et les Israéliens sont des gens travailleurs, débrouillards, déterminés et économes. Et le drame, c’est que les populations des pays arabes ne peuvent en faire autant.

    Donc naturellement, les arabes, qu’ils soient “modérés” ou djihadistes, se rejoignent dans la jalousie d’Israël, non pas seulement parce que ce pays tient encore et toujours, mais parce qu´il réussit à une vitesse éclair, ce qui, de ce fait, est une gifle dans le visage des jaloux, arabes ou pas. C’est le point de rencontre entre les courants arabo-musulmans.

    Mardi soir, le Ministre israélien de l'Education, Guideon Saar, a déclaré que "la réussite d'Israël dans différents domaines découle de son choix de la démocratie, et éveille en parallèle la jalousie de ses voisins".

    Certains voyous illettrés osent l'appeler l'entité sioniste, comme si cet État n'existait pas. Ils sont à ce point humiliés par la réussite d'Israël et des juifs, qu'ils cherchent par tout moyen comment les détruire et prendre leur place. De fait, il est difficile pour les arabes de vivre en voisin des Juifs israéliens. C'est irritant et très inconfortable. Israël embarrasse les arabes parce qu'il représente une réussite au-delà de leur l’imagination dans les mêmes conditions géographiques et climatiques qu'eux.

    Depuis Nasser, ils n’ont jamais cessé de promettre la destruction de l'Etat d'Israël, et de jeter les juifs à la mer. Or que c'est il produit ? Ils ont perdu toutes les guerres, l'une après l'autre, et on ne compte plus les humiliations qu’ils ont subies. Et ils ont parfois l'audace de proclamer qu'une fois encore ils sont vainqueurs.

    Ils partagent avec les antisionistes la jalousie de voir qu'Israël ne se laisse pas faire, résiste, continue à construire, à étudier, à créer de la connaissance et de la richesse, contrairement aux obscurantistes et aux illettrés qui les entourent. Rien que pour cela, j'estime que les juifs israéliens méritent notre respect et notre admiration. Je pense toujours et de tout mon cœur à eux tous là-bas, entourés de tant d'ennemis, et je prie pour eux.

    © Ftouh Souhail, Tunis, pour Drzz.fr

    (1) Tunisie : Quand Hassen Zargouni s'adresse aux dirigeants d'Ennahdha

    (2) Hassen Zargouni est un économiste/statisticien tunisien, et président d’un bureau d'études de marché sur l’Afrique du Nord.

Les commentaires sont fermés.