THE MARIAGE

Imprimer

THE MARIAGE
Nous sommes quelques uns à revendiquer fièrement ne pas faire partie des deux milliards d’hommes et de femmes à avoir suivi un mariage que l’on dit princier. Combien d’hommes et de femmes ont cru pouvoir oublier leurs problèmes quotidiens en scrutant les faits et gestes des jeunes mariés auxquels nous souhaitons bien du bonheur. Mais ne nous leurrons pas, souvenons nous des remarques acerbes du frère et du père de la princesse Diana qui dénonçaient l’inhumanité de la famille britannique régnante.
En Grand Bretagne, le gouvernement a sévèrement limités les dépenses sociales et les ressources des chômeurs. Et l’on voit ce que coûte ce mariage . Je pense que l’on pêche par démesure.

Les commentaires sont fermés.