L’euthanasie, doit-on la légaliser en France ?

Imprimer

L’euthanasie, doit-on la légaliser en France ?

 

Depuis quelques jours, ce débat autour de l’euthanasie prend de l’ampleur. Il s’agit d’une loi qui doit être validée par le Sénat mais que le Premier Ministre se refuse à accepter. D’autres, notamment des associations pour le droit de mourir dignement se montrent, au contraire, très partisans de cette loi.

J’avoue que la question est grave et que les deux partis, les pro et les contra ont arguments valables. En Suisse mais aussi dans d’autres pays, la législation est plus ouverte.

De quoi s’agit-il dans cette affaire ? En gros, peut-on donner la mort ? Peut-on d’ôter la vie à quelqu’un qui ne peut plus mener une vie normale et qui, empêché ou paralysé, ne peut plus mettre lui-même fin à ses jours ? Si cet être est conscient, il peut, à la limite, décider pour lui-même, mais quand ce n’est pas le cas, comment décider de prendre une vie que l’on n’a pas soi-même donné ?

J’avoue ne pas savoir ce qu’il faut faire. Ce qui m’inquiète, ce sont les dérapages, les excès et les erreurs. Imaginez un être humain subissant des douleurs et donc des souffrances atroces qui veut mourir ; on l’aide à le faire et peu de temps après, on découvre des ressources thérapeutiques qui permettent à cette personne de vivre presque normalement… Que faire ?

Et surtout, qui doit décider lorsque le malade en personne ne peut pas décider pour lui-même : on parle du médecin et de la famille. Oui, c’est envisageable. Mais franchement, je n’aimerais pas être dans ce cas ! Ni à la place du médecin, ni à celle de la famille.

Je me souviens… les fins de vie des êtres aimés vous laissent un souvenir lancinant. C’est une expérience qu’on n’oublie jamais. Même si l’agonie ne dure pas trop longtemps.

Et dans ce cas précis, la philosophie ne nous est d’aucun secours…

Les commentaires sont fermés.