LES BENEVOLES DU SECOURS CATHOLIQUE ET DU SECOURS POPULAIRE

Imprimer

LES BENEVOLES DU SECOURS CATHOLIQUE ET DU SECOURS POPULAIRE
Vu ce matin sur BFM TV : des équipes de bénévoles qui organisent des maraudes pour venir en aide à des sans domicile fixe par ces temps de fêtes mais surtout de grands froids. On les a vus notamment en Lorraine où il a fait jusqu’à moins dix, parcourir les routes et  les rues des villes pour demander à ces pauvres gens s’ils voulaient un hébergement ou de la nourriture. Sans aucune contrainte ni familiarité, ils s’adressent à ces accidentés de la vie pour les aider, les convaincre des dangers, parfois mortels, qu’ils courent.
Un bénévole a expliqué comment se passe le processus de glaciation entraînant la mort : on se sent gagné par un sommeil trompeur qui est en fait le couloir de la mort car les terminaisons nerveuses de ces pauvres gens ne sentent plus le froid qui engourdit ses victimes. L’hypothermie fait le reste et l’issue est généralement fatale. C’est dire le mérite des bénévoles qui pensent aux autres et, comme le disait le philosophe français Emmanuel Lévinas, ont le souci des autres. De l’autre. Car mon moi, disait-il, ce sont les autres.
Est ce un  hasard ou une simple coïncidence si les fêtes de Noël et du nouvel An tombent en hiver, au cours d’une saison où la nature est hostie et les conditions de vie plus dures que le reste de l’année ? Je ne sais, mais je pense qu’il faudrait étendre la tradition judéo-évangélique portant sur Pâques à la fête de Noël pour les chrétiens.
Les Evangiles mais aussi le Talmud nous apprennent qu’à Jérusalem, tous les visiteurs ou les nécessiteux étaient cordialement invités dans les maisons de la cité du roi David afin d’y célébrer la fête : ne pourrait-on pas en faire autant pour cette fête de Noël si importante ( à juste titre) aux yeux des Chrétiens ? Evidemment, in ne s’agit pas d’imposer qui que ce soit à qui que ce soit, mais on pourrait éviter le désespoir de gens, comme cette jeune femme lorraine qui disait ce matin combien c’était dur pour elle d’être exposée aux intempéries, surtout en cette période de fête. Elle se sentait encore plus abandonné qu’à l’ordinaire. Ne l’oublions pas.
Et surtout rendons grâce à ces hommes et à ces femmes, tous bénévoles, qui se portent au secours de leurs frères humains, quelle que puisse être leur origine.

Commentaires

  • Encore del'ethnocentrisme: Accueillir des pauvres pendant des fêtes religieuses ! Wahou, quelle trouvaille ! Cette tradition existe dans la plupart des religions, et dans les trois religions monothéistes. Ma remarque ne va évidemment pas contre les bénévoles, mais bien contre ce narcissisme qui fait feu de tout bois.

    Ils avaient de très belles traditions, à Jerusalem. Mais tout se perd ma bonne dame. Aujourd'hui, à part pulvériser la maison du voisin pour faire venir des colons de l'autre bout du monde, je ne vois rien d'autre...

  • @ saladin :

    Si je peux partager vos propos critiquant "l'ethnocentrisme européen" sur le billet précédent de ce même blog, en revanche je ne vois rien ici "d'ethnocentrique" ?
    Serait-ce l'épithète "catholique" qui vous fait réagir et si oui, toute religion, quelle qu'elle soit, n'est-elle pas universelle ?

    La religion, prise au sens large du terme, serait-elle reliée à une ethnie ?

  • @ Jean d'Hôtaux *toute religion, quelle qu'elle soit, n'est-elle pas universelle ?" pas forcément, exemple? Le judaïsme

  • @ Rambam

    Effectivement, je me suis posé la question en rédigeant mon commentaire !

    Toutefois, si l'on évoque la diaspora, pourquoi le judaïsme échapperait-il à cette notion d'universalité ?

    A moins que votre remarque porte sur la conversion religieuse au judaïsme ?

    Le judaïsme existe en dehors des frontières d'Israël, et ceci indépendamment des terres peuplées d'Ashkénazes et de Séfarades. Je pense aux Falashas d'Ethiopie par exemple ...

    M. Hayoun, auteur de ce billet, pourrait-il nous préciser sa pensée à propos de l'universalité du judaïsme ?

    Qu'il en soit remercié par avance !

  • L'universalité dans le judaïsme: c'est d'abord le message propéhtique qui parle de tous les hommes. Ensuite, il y eut les avatars de la guerre, de l'occupation, de l'exil et de la déportation. Les portes se renfermèrent. Lisez les Lumières de Cordoue à Berlin et autres de mes livres. Vous comprendrez. Une victime, un persécuté, un diffamé a du mal à s'ouvrir car dans son cas s'ouvrir c'est souffrir. D'où l'attente métaphorique du Messie. PE

  • Saladin ou qui que vous soyez, votre passion, si déraisonnable, vous égare. Par ailleurs, on dit faire flèche de tout bois et faire feu de toute pièce … Im faudrait aussi lire un peu, cela vousaiderait dans vos réactions, un peu comme hier où me reprochiez de ne parler d'un débat sur la télévision al djazira, alors que j'ena avais parlé la veille. Il faudra hélas encore de longs siècles avant que les niveaux de l'Europet et ceux d'autres horizons se rejoignent. Mais c'est la vie et ne le prenez pas mal. Disons que tout le monde peut tenir des discours d'analphabète… Sans rancune. PE

  • @ Pierre Emerach,

    Merci de votre réponse !

  • Soirée sauna hier et pour la première fois depuis que je fréquente ce genre d’endroit, un spectacle vivant : deux mecs qui ont fait un show baise intégrale. Deux très beaux mecs, d’ailleurs, qui, m’a-t-on dit, font cette exhibition dans le monde entier et en vivent. Ils sont partenaires mais ne sont pas amants... C’était comme un film porno en direct. De discrets applaudissements à la fin quand le mec bien membré éjacule devant tout le monde après avoir copieusement limé son partenaire...

    On pourra voir dans cette représentation un signe de la décadence de notre société moderne, mais j’y vois plutôt l’évolution positive d’une liberté qui ne peut se manifester qu’au sein d’une société avancée et qui en porte le signe : il s’agit d’un marqueur significatif dont la disparition ne pourrait qu’être inquiétante. Ça a été toute une conquête avant d’en arriver là, et bien des obscurantistes voudraient toujours contrôler et réglementer nos vies intimes. Seul la modernisation des esprits due en particulier à la prolifération des médias, le bon et le plein usage de la démocratie, l’avancée des sciences, ont pu enfanter notre société évoluée, et quoi qu’on en dise il s’agit vraiment d’un gain qui profite à tous et dont chacun est libre ou pas de profiter.

    Évidemment la sexualité étant le champ d’action privilégié des conservateurs désuets ce bond entraîne des replis identitaires, l’hystérie des religieux, les régressions de certains groupes, une violence qui s’exprime parfois, mais je crois que les combats sont en train de se gagner : les carcans tombent, les mœurs se libèrent, les lois entérinent les changements, on peut vivre sa vie... A chacun sa merde, mais de plus en plus maintenant, c’est celle qu’on s’est choisie...

  • Ma dernière réponse se terminait par "si vous voulez bien". Je constate que vous ne voulez pas.
    Ce n'est pas une surprise. Vous avez l'habitude de taper comme des sourds, et de venir pleurnicher quand un moustique vous tourne autour.
    Mais l'opinion publique occidentale change. En votre défaveur. Que vous le vouliez ou non.
    Prenez donc un livre d'histoire, et constatez par vous même le destin de vos prédécesseurs.

Les commentaires sont fermés.