QUE FAIRE DES ROMS ET DES GENS DU VOYAGE ?

Imprimer

QUE FAIRE DES ROMS ET DES GENS DU VOYAGE ?

 

Oui, que faire de ces gens qui ont des droits comme tous les êtres humains mais dont la mentalité et le mode de vie différèrent parfois fortement de ceux des autres au contact desquels ils veulent vivre ? La question se pose et le comité de l’ONU qui a dressé à la France un rappel à l’ordre a commis une bévue.

On ne peut pas s’installer n’importe où ni n’importe comment. On voit en Normandie et ailleurs, les habitants, les paysans et les commerçants s’inquiéter chaque fois qu’un camp s’installe dans leur voisinage quasi immédiat. Certains allèguent même, à tort ou à raison, une recrudescence des vols et des cambriolages chaque fois que des migrants font leur apparition : mythe ou réalité, je ne sais. En revanche, je sais qu’il y a une véritable appréhension de la population.

La loi en vigueur est claire : les gans du voyage ont à leur disposition des terrains spécialement affectés. Le problème est qu’ils veulent parfois en changer et jettent leur dévolu sur d’autres emplacement, notamment des domaines privés.

En fait, le problème, qui est réel, appelle une solution européenne. Car ces gens envahissent aussi les rues de Paris et d’autres grandes villes où ils se livrent à ce que le ministre de l’intérieur a nommé des pratiques de mendicité agressive. Nous les avons vu faire.

Et que dire de ces gens qui exhibent dans les rues, sur leurs genoux ou dans leurs bras des nourrissons à la seule fin de susciter la commisération des passants. Ou qui utilisent des handicapés, placés au milieu des trottoirs, et qui se collent aux gens pour leur soutirer des pièces.

Certes, tout le monde a des droits mais il y a aussi des devoirs qui vont avec. Je crois que les pays concernés Bulgarie, Roumanie et d’autres devraien mieux s’occuper de leurs nationaux et ne pas les envoyer vers d’autres destinations.

Il faut aussi penser à la scolarisation des enfants, aux soins aux personnes âgées, bref à toute une hygiène dont tout être humain a besoin.

Commentaires

  • Le gens du voyage, les envoyer sur l'île d'Arros avec d'autres gens du voyage que vous devez mieux connaitre les Bolloré ,les Bouygues les Arnaud et j'allais oublier les Sarkosy.
    la circulaire Hortefeux rappelle des heures sombres de l'Histoire de votre pays qui manifestment ne dérange pas outre mesure votre état de conscience, cela s'appelle la mémoire sélective.

  • tout est bon pour les accuser,la mode est aux boucs émissaires,on l'a vu chez nous,les Jenishs suisses furent accusées alors qu'en réalité c'était des jeunes de la commune qui profitaient de leur passage , pour commettre leurs petits larcins,et quand un paysan voit son champ malmené soi disant par des gens du voyage,excusez du peu mais jeunes nous avons vu des bossettes entières de purin être déversées dans ces mêmes champs,l'on sait très bien qu'avec les nouveaux natels un reportage bidon est vite envoyé en rédaction,ce qui m'amène à dire ,Raoul Riesen aurait bien ri,en ^lisant dans 24h ce matin,la scientologie se présente à l'ONU empruntant le nom d'oeuvre d'entraide sociale,oui cet article a paru sur yahoo dans les années 2007-2008,comme quoi être bon journaliste est une qualité et profiter du manque de mémoire se généralisant c'est honteux,mais là aussi on pourra dire,c'est à cause des gitans,comme pendant la guerre ou tout était repprochés aux juifs,les huguenots aussi furent pourchassés non?

  • L'Histoire ne repasse peut-être pas les plats dans le même ordre, mais il est certain que le menu reste le même. Voir ici un "intellectuel" juif défendre la stigmatisation d'une population qui, naguère, fut conduite dans des camps au même prétexte qu'elle ne pouvait cohabiter avec les autres, ce n'est pas seulement scandaleux, c'est à désespérer de l'être humain. Vous êtes définitivement un bien triste sire.

  • Briand, vos propos ne sont pas clairs, vous ne savez pas ce que vous dites. En France, la ville de Lourdes qui reçoit chaque année durant 1 mois plusieurs milliers de gens du voyage évangéliques, voit son taux de cambriolages plus fort durant ce mois, que dans tout le reste de l'année. Les commerces ferment pendant 1 mois.

  • A lire un grand nombre de commentaires à ce billet, j'en suis à me demander s'il est illicite, scandaleux ou même honteux de faire appliquer la loi dans une démocratie alors que celle ci est votée par une Assemblée élue par le peuple !
    Je trouve également excessif l'amalgame entre ceux appelés les ROMs et les Juifs avant et durant la seconde guerre mondiale.
    Que je sache, les ROMs concernés ne sont pas internés arbitrairement dans des camps d'extermination, ils sont renvoyés chez eux par avion et de plus munis d'un pécule ! Et ce renvoi n'est pas motivé parce qu'ils sont ROMs mais tout simplement parce qu'ils sont devenus très nombreux et qu'ils sont en situation irrégulière en France.
    Je crains bien que ceux qui s'insurgent au sujet du sort de ces gens soient davantage guidés par une sorte de détestation quasi viscérale du pouvoir en place que par des préoccupations humanitaires. Je crains aussi que ces opposants soient de ceux qui critiquent l'importance des impôts, les pertes de pouvoir d'achat, la faiblesse des salaires ou des retraites, de manière générale les dépenses de l'Etat et qui semnblent ignorer que l'assimilation de nouvelles populations immigrées représente une lourde charge pour les contribuables Français (dont ils font peut être partie).

  • Gérard, le problème, justement, réside dans la stigmatisation. Une récente note de Brice Hortefeux le démontre puisque les Roms y sont désignés nommément. Toute désignation d'une population ou d'une communauté entraine des dégâts considérables dans l'opinion et, au final, légitime toutes les exactions possibles. On ne construit rien, et sûrement pas une société "saine", sur la désignation de bouc-émissaire. Dans toutes les époques, cela s'est traduit par des dérives, individuelles ou politiques. Je ne reviendrais pas sur l'agenda pour le moins suspect qui a présidé à cette soudaine stigmatisation, laquelle intervient dans le contexte de l'affaire "Woerth-Bettancourt".
    Je n'ai pas une détestation viscérale du pouvoir: Sarkozy est selon moi un opportuniste, chez qui l'admiration (de la réussite, de l'argent, du pouvoir) prime sur les convictions. Un jugement que je défend avec d'autant plus de sincérité que j'ai eu l'occasion de le rencontrer. Mais c'est justement ce type d'individu, peu empathiques et essentiellement soucieux d'eux-mêmes, qui ouvrent le champ à toutes les dérives.
    Il y a un problème Rom qui dépend de leur mode de vie, anachronique dans notre société normative. On ne résoudra rien à les trimballer d'un coin à l'autre de l'Europe: d'autant plus que, citoyens européens, il leur est tout à fait loisible de revenir. Si le seul vol consistait à les caractériser, alors de quelle manière faudrait-il réagir au comportement de certains traders, de certains chefs d'entreprises ou de nombreuses banques?
    Vous parlez d'impôts? Je n'ai jamais trouvé choquant d'en payer, moins par solidarité qu'au nom d'un concept bien plus vaste qui, sans doute, vous échappe: celui de fraternité. Quant à vos assertions sur le coût des populations immigrées, elles me semblent plus relever d'un forme de militantisme que d'une connaissance réelle des chiffres, sauf à se fournir du côté du Front National.

  • "Je crains aussi que ces opposants soient de ceux qui critiquent l'importance des impôts, les pertes de pouvoir d'achat, la faiblesse des salaires ou des retraites," amalgames ;que je sache ma réaction consiste à dénoncer une circulaire certainement illégale visant à cibler une catégorie de la population qui dans l'histoire de la France s'est trouvée comme une autre désignée à la déportation et à l'extermination ;que cela ne semble pas déranger le maitre de ces lieux est pour le moins dérengeant: pour le reste sans faire de procès d'intention. je pense que les frontières sont marquées Place Victor Hugo n'est pas Drancy.

  • n'oubliez pas Treblinka le camp en pologne réservée aux femmes tsiganes seulement,réservées aux traitement des plus ignobles faits par le bourreau appelé l'Ange de la mort,le tristement célèbre docteur Mengele,elles n'avaient rien fait si ce n'est être nées tsiganes et naitre à la mauvaise époque,Christian Bernadac fut le premier écrivain français a oser relater toute cette ignominie,leurs photos parurent dans la presse suisse dans le journal 24hdu 29 décembre 2004,une phrase dit :ceux qui renient le passé.devront le revivre,la Raffle du Veld'hiv a réveillé de vieux démons,et l'histoire fini toujours par rattraper les gouvernements pensant que tout s'oublie,on voit qu'il n'en est rien

  • Roms et gens du voyage en France. Traité dans le même panier. Quelle honte.

    Gens du voyage est une catégorie administrative française qui désigne des personnes qui se déplacent avec un abri mobile. Les communes assez grandes doivent leur fournir des terrains d'accueil et bon nombre d'entre elles ne le font pas. Ils doivent être titulaire d'une carte de gens du voyage afin d'être fiché par la gendarmerie. Le plus souvent ils sont citoyens français. Mais rien ne s'oppose à ce qu'un suisse devienne gens du voyage.

    Roms est une ethnie et se baser sur l'appartenance à une ethnie au sein de l'Europe pour adopter une politique répressive n'est rien d'autre que du racisme. Vider en priorité les camps roms, c'est comme virer en priorité les les banques juives. C'est une abomination.

    La France doit être mise au banc des nations.

    Ces gens sont ressortissant de Roumanie, Bulgarie ou encore Hongrie et ont les droits afférents à leur nationalité. La régularité de leur séjour doit être appréciée individuellement et pas plus souvent que celle des allemands ou des danois.

  • que de débats ,bien triste pour les fêtes juive ayant débuté.a tous mes amis israelites un grand Shalom et que ces tristes commentaires cessent une fois pour toutes,on ne va pas refaire 14-18,il y a de merveilleux livres écrits par de très bons hisotoriens référez vous' y et sans doute comprendrez vous la situation actuelle

  • @lovsmeralda. La France au ban des nations... Un peu exagéré, non... Le problème des Roms est celui de la Roumanie qui discrimine cette minorité qui a pour particularité de voler et mendier pour vivre et Et d'être à la solde de clans mafieux. Les pays balkaniques et d'Europe de l'Est rejettent tous l'entière responsabilité sur l'Europe.Honte aux pays qui n'acceptent pas leurs minorités

  • je ne voudrais pas contredire,mais tous ces pays sont européens aussi,oui faisant partie de l'europe de l'est ,ils font partie intégrante de l'europe,le rideau de fer les a cloisonné,ensuite la chute du mur de Berlin,fit qu',hélas et c'était prévisible, que tous ces peuples se rebelleraient,pour la premièrefois ils verraient l'occident,c'est à dire l'europe de l'ouest ,le communisme a caché des entités découvrant un peu comme à la manière des chercheurs d'or ou de nos premiers missionnaires exilés aux cananda ou Usa,un monde dont elles ignoraient tout,les passeurs ont faussé les rapports entre gouvernements ce sont eux les responsables ,pas ces gens plongés dans l'obscurantisme durant tant d'années.L'Italie aussi e fait rien pour résoudre ce problème,et en Espagne ce sont les marocains qui sont mis à l'index,vous savez en astologie on sait qu'une planète pendant 25 ans va cacher l'essentiel au monde,mais comme il s'agit de Pluton et celle-ci ayant changé de signe et d'aspect,voilà tout soudain comme si on découvrait des faits qui auraient pu être résolus beaucoup plus vite si chaucun avait gardé sa place au lieu de se méler de tout et sans connaitre,mais le monde a toujours été ainsi,depuis Napoléon,d'ailleurs il existe encore un contentieux entre la suisse et la france au sujet de gros sous datant de cette époque,les gens courent dans tous les sens ,la régle d'or dans les années 50 en tous cas dans nos cours d'infirmiers et même à l'école du scoutisme,on règle un problème et ensuite on passe au suivant ,vraisemblablement ce conseil est passé aux ordures pour les générations suivantes,dommage!

  • ce problème est propre à la France ,nous dans notre canton avons nos jenishs suisses avec lesquels nous nous entendons à merveille,beaucoup de communes ont fait d'énormes efforts pour les autres communautés,nous avons même un président Jenish faisant l'admiration des autres administrations communales,et la plupart de ceux critiquant les tziganes ou autres courent à des concerts pour les écouter que d'hypocrisie dans ce bas monde,mais ici au moins on aura fait l'effort de les intégrer,notre canton est semble -t'il toujours en avance sur Genève ,du moins sur ce sujet

  • La musique des roms a inspiré de grands compositeurs et les roms - ne serait-ce que pour cette contribution à notre culture - doivent être accueillis à bras ouverts.

    Il y a dans nos rues des gens bien plus dangereux que les roms: ce sont les escrocs-scientologues qui détruisent les familles et qui font partie d'une organisation US qui ne respecte aucunement nos lois.

    Encore combien de temps tolérerons-nous la police parallèle de cette secte et ses règlements criminogènes d'une autre époque ? (Discrimination, contrainte et chantage visant à imposer aux adeptes (patients?) une dangereuse thérapie pseudo-psychiatrique sans la moindre compétence médicale ni le moindre contrôle de nos autorités...)

    Le Gravis
    Groupe d'aide aux victimes de la scientologie

  • @Barbier Jean-Luc

    en effet la scientologie est à nouveau en plein essort et ouvrir l'oeil est à nouveau d'actualité,au fait on sait la Roumanie aux mains de la scientologie qui vous dit que ce n'est pas cette fout...église qui se sert des gitans pour nous dresser les uns contre les autres,cela ressemble diablement à une technique scientologue,et quand on voit le ravage au sein de nombreuses familles ,c'est triste mais si vous les dénoncer après avoir eu un teléphone avec une mère signalant la présence d'un prof scientologue dans un gymnase d'un canton romand ,oui son enfants arrivant de la classe et lui disant ,si je ne vais pas bien c'est de ta faute,phrase enseignée par le dit prof,une responsable politique qui devait me rappeler,a esquissé le problème argumentant ,jamais je ne vous aurais retéléphoner,dans notre canton ,les religions sont libres,mais de là à jeter en pâture les gosses,nos autorités sont piégées par leur proppre silence de désavoeux et d'impuissance à vouloir entrer en la matière,y'aurait trop d'éclaboussures sans doute

  • gens du voyage = race de mort

  • Quels sont les mesures d'éloignement applicables aux européens et assimilés ?

    1) En cas d'absence de droit au séjour

    L'administration peut assortir sa décision de refus de séjour, de délivrance, de renouvellement ou de retrait du titre de séjour, d'une obligation de quitter le territoire français. Cette obligation mentionne le pays de renvoi.

    A compter de sa notification, l'intéressé dispose d'un délai d'un mois pour quitter volontairement la France. Passé ce délai, l'obligation peut être exécutée d'office par l'administration.

    Un recours à l'encontre des 2 décisions de refus de séjour et d'obligation de quitter la France est possible devant le tribunal administratif territorialement compétent. Ce recours suspend l'exécution de l'obligation de quitter la France.


    2) En cas de menace pour l'ordre public

    Le citoyen européen et assimilé ou les membres de sa famille, dont la présence en France constitue une menace ou une menace grave pour l'ordre public, peuvent faire l'objet soit d'un arrêté de reconduite à la frontière, soit d'un arrêté d'expulsion.

    Un recours en annulation contre ces décisions est également possible devant le tribunal administratif.


    3) ARPF reconduite immédiate à la frontière d'un européen ayant séjourné moins de 3 mois en France. Ces décisions préfectorales sont largement infondées mais comme elles doivent être contestées dans les 48 heures, ça passe souvent. Cette procédure n'est pas conforme au obligations européenne de la France (UE) pas plus qu'à la CEDH ni d'ailleurs à la Constitution française.

Les commentaires sont fermés.