Une lourde erreur politique du Président OBAMA

Imprimer

Lourd erreur politique du Pr Obama

Il semble que ce soit, cette fois ci, la goutte d'eau qui fera déborder le vase. En soi, l'initiative de faire construire un lieu de culte de quelque religion que ce soit n'aurait jamais fait problème puisque les hommes, peu importe leur appartenance confessionnelle, se réunissent pour prier Dieu et pour s'élever. Mais dans ce cas précis d'une moquée près de ground zero, la nouvelle a déchaîné une tempête de protestations qui ne sont pas prêtes de s'arrêter. Et M. Obama qui est américain et qui sait ce que l'Amérique profonde ressent à l'égard de l'islma depuis le 11 septembre a tout de même jugé d'aller plus avant. Ce que même les leaders de son parti lui reprochent vertement, élections de mi mandat obligent.

Inconscience? Manque de jugement politique? Piège tenu par des conseillers qui auraient reçu pour intsruction de plomber le président afin d'empêcher sa rélection, qui est de toute manière assez compromise? J'avoue que je ne sais pas. J'ai  lu les commentaires indgnés de la presse et les réactions de simples citoyens: c'est la catastrophe...

Je le répète: cet homme m'intrigue. Dépourvu de toute expérience internationale, ne disposant pas d'une vision suffisant ni porteur d'un projet digne des USA, il fut élu par défaut, les gens n'ayant qu'u une idée en tête: chasser Georges Walker Bush. Aujourd'hui, la comparaison entre les deux hommes s'est totalement inversée. Et les problèmes se sont accumulées. L'homme s reculé sur tous les fronts: le proche orient, la Turquie, l'Irak, l'Afghanistan etc..

Mais la question que je me poserai toujours, encore et encore: mais que font ses conseillers?

Commentaires

  • Bonjour. Pour être un bon Président, il faut savoir regarder par-dessus l'épaule de ses conseillers et prendre le poul de ce que le peuple ressent. Hors, dans notre monde de manipulations permanentes et intransigeantes, il n'y a plus de grands présidents sur la planète Terre. Car un grand Président s'élève au-dessus des conseillers en marketing. Car un grand Président c'est dire "non" quand cela devient absolument nécessaire et "oui" avec force de conviction et de pénétration quand l'enjeu pour le futur est important. L'Amérique vit la Décadence politique et Mr Obama est victime du système. Je crois que la seule façon pour lui de s'en sortir est de faire comme le Général en s'adressant directement aux Américains et Américaines avec la force démocratique imprégnée sur son visage. En aura-t-il le courage et la force? C'est là toute la question. bonne journée à vous.

  • Il ne s'agit ni d'une "moquée" ni d'une "mosquée". A lire pour des informations exactes : http://www.guardian.co.uk/commentisfree/2010/aug/23/charlie-brooker-ground-zero-mosque

  • Détrompez-vous, si c’était l’Opus Dei qui aurait eu l’idée de construire une basilique doublée d’une centre religieux, le cirque des ennemis de l’Eglise catholique romaine aurait été le même que celui déployé contre la construction d’une mosquée.

    Par conséquent le pôvre Obama n’est qu’une victime d’un système politique à la dérive depuis la fin de la guerre du Vietnam n’en déplaise à ces prédécesseurs ré-poux-blicains.

  • Bonjour. Votre lecture de la situation cache mal vos positions politiques... Deux guerres illégales qui ont relancé (pour un temps) l'économie US au prix de plus de 600'000 morts en Irak (sans compter les mio de déplacés). Mensonges sur les ADM, le lien absurde Saddam Hussein - 11 septembre 2001, escroquerie des subprimes, etc., etc.
    Plus grave encore, le silence autour du scandale avéré de la commission d'enquête officielle du 11 septembre 2001 (*), dont personne ne parle : un budget de 13 mio $, quand on sait que l'affaire Lewinsky a coûté 40 mio $ aux contribuables.
    Défendre les intérêts du peuple états-unien, est-ce selon vous lui raconter des mensonges ?
    Obama hérite d'une situation catastrophique. Comparer cet homme courageux à Bush est atterrant ; et encore plus quand cela vient d'un être censé éclairer ses semblables. Quel désastre ! (sans parler de votre orthographe)

    (*) Les deux présidents de la Commission d'enquête officielle (rapport 2004), Thomas Kean et Lee Hamilton, déclarent dans leur livre "Sans Précédent" (Without Precedent, 2006) qu'on les a mis en situation d'échec dans leur mission et qu'il ne leur a pas été attribué de fonds suffisants pour mener à bien une investigation. Ils affirment également que tout a été mis en œuvre pour les empêcher d'établir les faits dans leur vérité et qu'ils ont été induits en erreur par des hauts responsables du Pentagone et de l'administration fédérale de l'aéronautique. Selon eux, ces fraudes et cette obstruction doivent être assimilées à des crimes. (Source : Guardian, 9/11 - the big cover-up?, Peter Tatchell, 12 septembre 2007)

  • Il est intriguant, et si ca se trouve, c'est un athée. Et oui, vous savez, un homme qui se sert plus de 1% de son cerveau.

  • Je ne pense pas que cette mosquée soit vraiment en cause, je pense qu'elle donne l'occasion à pas mal d'américains de manifester leur mécontentement vis-à-vis de leur président accumulant les erreurs politiques les unes après l'autre !
    Autre chose, cette histoire de mosquée ne le regarde pas, il n'avait pas à se prononcer sur ce sujet et déjà pas mal d'américains le lui reproche !
    Toutes ses réformes sont inapplicables ou n'ont pas de financement, sa politique extérieure est contraire aux sentiments profond du libéralisme américain inscrit dans les gènes de cette nation.
    Enfin nous le verrons très bientôt lors des mid-termes, mais d'après certains sondages, sa popularité est en chute libre !
    Quand à son obsession face au conflit afghan, il ne sert à rien de le commenter.
    Aussi en Irak, il a fait l'erreur de transformer la défaite américaine en points, il est celui qui a transformé l'essai en 2 à zéro !
    Maintenant le fait qu'il s'appelle Hussein et qu'il prenne la parole pour défendre une mosquée déjà défendue par Bloomberg, sonne mal aux oreilles des protestants républicains et cela risque de revêtir des conséquences dramatiques pour la communauté musulmane des USA !

  • Il s'agit d'une proposition extrêmement habile ... mais téméraire !... Elle obligerait cependant le peuple US à revenir vers les bureaux de vote : 50% d'abstentions en moyenne, sans compter le refus de s'inscrire sur les listes électorales !... Une re-politisation dont ce pays-continent aurait bien besoin !...

    Une mosquée à ground zéro briserait nombre de discours des extrêmistes islamiques mais aussi des intégristes musulmans !... L' Islam sera tôt ou tard confronté à se juger lui-même et à lancer un "audit" culturel sur sa propre civilisation !...
    Quant à l'avenir politique d'Obama, il a repris les rènes d'un empire dans le gouffre , comme Jimmy Carter qui osa mettre les Etats-Unis en état de faillite pour éviter l'effondrement définitif et que Ronald Reagan s'installe comme le "président" d'une dictature militaire !... Cependant, plusieurs navires de guerre portent aujourd'hui son nom, alors qu'il est encore vivant, ce qui est peu courant ( surtout un "marchand de cacahouettes" !...) . Les "villes de toile" sont revenues aux US, pour la première fois depuis la "Grande Dépression" !... Quel second "New Deal" interviendra pour sauver cette Société vouée à la dislocation ?...

  • Les USA s'assoie et se relève en claquement de doigt, encore ces théories basées sur la bien-pensante communauté européenne, mon cher himmelgien, lorsque les USA ont subi la dernière crise économique, le reste du monde se l'est prise multipliée par 2, depuis l'arrivée d'Obama les emplois créés ont étés pris par les mexicanos, les USA viennent d'assimiler 500'000 immigrés illégaux supplémentaires sans pour autant parvenir aux promesses d'Obama envers sa communauté ! Echec total de sa politique en matière d'emplois.
    Concernant les 3'000 milliards dépensés avec la campagne d'Irak, la moitié est déjà remboursée avec le pétrole Irkien et c'est un exélent deal pour les USA, ils ont pu liquider leur vieux stock d'armement et se le faire payer.
    Vous n'êtes pas le premier à venir jouer les Cassandre envers les USA, cela 40 ans voir 140 ans que des "visionnaires" à boules de cristal viennent prédirent la dislocation de l'économie américaine, comment encore y croire ?
    Si il y a bien un état qui survivra à toutes ces pagailles, ce sont bien les USA.
    Regardez plutôt les nuages qui s'amoncèlent sur les ex-dictatures et les "encore" dictatures communistes avant de voir le déluge où il n'y a pas un nuage !
    Vous êtes de ceux qui pense que la crise est derrière, surement pour les USA, mais pas pour l'Europe et le reste du monde, vous le verrez vite arriver, beaucoup plus vite que vous ne le pensez !!!

Les commentaires sont fermés.