Vers un consortium israélo-libanais?

Imprimer

Vers une xeploitation commune de gisemens de gaz naturel en Méditerranée?

DEpuis quelque temps déjà, je voulais exposer ce point que j'avais lu dans les grands journaux israéliens: Israël a découvert d'énormes gisements de gaz naturel au large de ses côtes méditerranéennes. Les gisements en question sont  équidistants des côtes libanaises. Le Liban revendique à jsute titre sa part. ET ce n'est que justice. N y a t il pas là une occasion rêvée de procéder en commun à l'exploitation de ses ressources naturelles et de montrere à la face du monde que les hommes peuvent s'entendre entre eux?

Israël a déjà mis les bouchées doubles et l'exploitation devrait commencer dans peu d'années. Le Liban, empêtré dans ses querelles intesttines, est bien en retard. Mais Israël a prévenu qu'elle agirait, en tout état de cause, même en reourant à la force si on l'empêchait de profiter des richesses des fonds marins.

La question qu'Israël se pose est comment assurer la protection des plateformes d'exploitation. Le Moyen Orient étant ce qu'il est, il y aura toujours des gens, en l'occurrence le Hezbollah, pour tenter de semer la destruction ou au moins la pagaille. Avec l'aide ses puissants alliés, Israël travaille donc à assurer cette sécurité vitale. Mais surtout escompte que cette manne, venue du ciel, ou pardon, du fond des océans, lui raménera plus de 4 milliards de dollars par an. DE quoi faire refleurir tout le Néguev.

N y a t il pas là une occasion rêvée de faire taire les armes et d'uvrer en commun? Je pense à une phrase du romancier Ezra Pound dans un livre lu durant mon adolescence, La tour d'Ezra. L'auteur y écrivait en substance ceci: si tu veux que les hommes soient solidaiures les uns des autres, fais leur ba^tir une tour. Si tu veux qu'ils soient ennemis, jette leur du grain...

Que Libanais et Israéliens infligent un démenti à cette décevante et triste vérité humaine: qu'ils bâtissent ensemble l'avenir de leurs pays respectifs et veillent à la porosréité de leurs concitoyens.

Commentaires

  • On aimerait partager les vœux exprimés dans ce texte - que les hommes et les peuples fassent taire leurs divergences pour œuvrer ensemble au bien commun. Les Libanais sont malheureusement - pour eux - l'illustration de la naïveté de ces vœux. De tous les voisins d'Israël, le Liban est en apparence celui qui ressemble (plutôt : a ressemblé) le plus à Israël : une société dynamique, avec une presse critique, un débat politique virulent et une certaine ouverture sur l'Occident grâce à sa diaspora. La guerre civile est passée par là, et le consensus né de la paix se résume en une formule : "Le Liban est toujours victime, jamais coupable" - victime des Palestiniens, des Syriens, des Israéliens, etc. Tout cela avec l'approbation tacite ou explicite de la 'communauté internationale'- cf. la complaisance française envers une classe politique mafieuse (Hariri) et le soutien des éternels gauchistes qui ferment les yeux sur le sort des Palestiniens du Liban privés de tous droits (ces Palestiniens-là ne sont pas victimes des Israéliens/sionistes/Juifs, donc sont sans intérêt).
    Bref, pour revenir à cette affaire de gaz naturel : le Liban n'a tout simplement pas les capacités techniques d'exploiter son sous-sol marin, et, surtout, préférera rester pauvre en énergie pour pouvoir continuer à geindre pour attirer l'aide occidentale (selon un rapport récent, seuls 20% de l'aide à la reconstruction suite aux délires du Hezbollah en 2006 ont réellement été consacrés à cette reconstruction...).

    P.S. : la 'Tour d'Ezra' est de Arthur Koestler.

  • Les libanais, comme ce terme parait dérisoire ! L'occupation syrienne remplacée par le hezbollah voudra se "hamasser" les bénéfs, ils ne laisserons jamais le gouvernement libanais ainsi que le peuple libanais jouir d'une telle manne !
    Maintenant un partenariat entre le "Liban" et Israël, sans que la Syrie mette son nez et se "hamasse" le 90% des bénéfs est impossible !

    La Syrie a à plusieurs reprises indiqué au gouvernement libanais, qui ne permettrait pas que le Liban entreprenne des négociation sans son autorisation ! Menaces accompagnées de promesses de ré-occupation du pays !

    La Syrie pille plusieurs milliards par ans au Liban, tant maintenant que lorsqu'elle occupait officiellement le Liban !

  • il est temp que le riche voisin Saoudien, trés lié au liban propose son aide. Que celui-ci remboursse la dette du petit pays, est donc légitimement aide les libannais à exploiter les ressources en hydrocarbures, tous en prélevant chaque année une grosse partie de la mane financiere afin de ce rembourser. Par ce bié le Liban pourra soufflé en prospéré en sécurité; L'Arabie Saoudite est déja économiquement le principal soutient du Liban est dispose de tous les contacts et de la technologie perméttant de ratraper le retard du Levant en la matiére. Toutefois un dialogue en Libannais Palestiniens et surtout Israelliens pour un partage équitable de cette richesse serai bien aussi est serai une bonne maniére de faire la paix.

  • Johann, le truc, c'est qu'il s'agit de la même réserve de gaz et si le Liban ne l'exploite pas, libre à Israël de se servir jusqu'à épuisement !

    Le problème s'appele "Syrie" et ses sbires du hezbollah ! ! !

  • Corto le trou, faut pas confondre Syrie et Israël.

  • Islamiste, vient faire un tour au Liban dans les coins bien Chiite et dis leur que t'est sunnite sur les bord du trou !

  • Le tdc Troll islamiste préfère se voiler pour insulter. Il doit aussi bien manier le couteau!

    L'islamiste tdc, Israël n'a qu'un mot pour vous: CAMBRONNE!

Les commentaires sont fermés.