La guerre socliare en Israel autour de l'école d'Emannuel

Imprimer

Comment juger , comment apprécier le plus justement possible, cette affaire qui pourrait mériter plusieurs appellations: ségrégation ou volonté de préserver l'orthodoxie d'une partie définie de la population d'une bourgade en Israël?

L'affaire n'aurait jamais dû prendre de telles proportions mais la presse dans ce pays met aisément le feu aux poudres.

De quoi s'agissait il en fait? Dans tout Israël, la plupart des immigrations ont vécu dans des traditions locales différentes: cela ne porte pas sur les doctrines fondamentales mais sur la façon de les vivre.

 

Des parents issus de milieux hassidiques (qui eux mêmes ne s'entendent pas entre eux, il suffit de renvoyer aux persécutions dont victimes les partisans de rabbi Nahman de Bratslaw) ne voulaient pas que leurs filles soient au contact d'autres élèves moins stricts sur certaines paratiques ou cutumes.

Un peu comme dans une synagogue: si le rite est ashkénaze, on n'acceptera pas une majorité de sefarades qui, dans ce cas, séfaradiserait les lieux. Et inversement. C'est le même problème qui s'est posé ici.

Par amlheur, la Cour suprême qui fait preuve d'un activisme inquiétant, s'en est mêlée et a même prononcé des peines de prison. Du coup, les grands rabbins, impliqués dans l'affaire, sont venus manifester dans les rues pour défendre les parents d'élèves menacés d'empriosnnement. Vous vous rendez compte, une cour suprême qui prononce de telles peines!!

Evidemment, le président de l'Etat s'en est mêlé et l'affaire finira en eau de boudin...

Dans ma récente interview à Radio VAtican sur ce sujet, j'avais souligné cet activité judiciare qui est de mauvais goût, d'autant que l'opinion publique commence a dire que la cour manque d'objectivité et qu'elle est un repaire de dangereux gauchistes '(je ne fais que citer).

C'est vrai. Pour comprendre ce pays, il faut y résider un peu. Mais ce pays aime les psychodrames. Un exemple: un soir, j'ai voulu écouter un débat politique. Impossible. Pourquoi me demanderez vous? L'acoustique n'était pas bonne? Vous ne comprenez plus l'hébreu? Non, non, nous, mes amis. Ils parlaient tous en même temps et le débats s'est achevée dans la confusion générale. Cela ne se produit qu'ici.

Les journalistes appellent cela: la démocratie. Moi, je dis l'anarchisme.

Commentaires

  • Qu'est-ce vient foutre Radio vatican dans ces problemes internes israeliens crees par la forfanterie de certains dirigeants diriges par l'affreux Benoit-Benedict depuis qu'il a reussi a installe son AVODA ZARA en plein millieu du Mont SION grace a cette affreuse statue en or dur de DAVID AMELEKH HAii VE KAYAM

  • le ridicule ne tue plus fille d un chétienet d'une juive (auun des deux convertis) j'ai été baptisée car ma mère avait souffert de l'étoile jaune
    mamère venait du Maroc, et arrivée en France elle a rejoint ceux qui étaient juifs sans chercher autre chose, j'ai été élevée dans le respect de l'utre quel qu'il soit, Clochemerle n'est pas mort, ,il est vrai que nous vons enore la guerre des clochers dns nos villages
    que vous veniez d'Afrique du Nord ou des Pays de l'Est la foi est une

  • "............Cela ne se produit qu'ici."

    Vraiment? Avez vous voyagé ailleurs qu'en Israël? Non! autrement vous n'auriez pas dit une telle énormité! Mais bon! il faut bien "remplir" son blog quitte à dire n'importe quoi! Comme l'attaque de Tsahall.... pourtant vous avez dit y être.... Israël attire les foules.. pour avoir la palme du plus grand nombre de billets postés?

Les commentaires sont fermés.