Les contes de Flaubert

Imprimer

Avez vous lu les trois contes de Flaubert qui, de l avis unanime des critiques, font incontestablement partie de ses chefs d œuvre ? Jai trouve dans la vieille bibliotheque de la maison une edition superbe du debut des annees trente, avec des magnifiques illustrations de Lebedeff et autres.

 

J ai adore ce style que j ai savoure d une traite au cours d une longue soiree passee a lire dans la fraicheur, un homme au style irreprochable. Je me suis aussitôt demande aapres avoir repose le livre pourquoi plus personne n ecrivait ainsi.

 

Des trois nouvelles qui sont, je me repete magnifiques, je prefere celle intitulee Un cœur simple.  Ici, Flaubert a atteint le sommet de son art : le fond rejoint la forme, les sentiments sont decrits avec un sens authentique rare, on ressent absolument tout ce aue l heroine ressent, elle qui est une femme simple eprouve depuis son adolescence par la mechancte et la duplicite de ses contemporains, elle qui prit soin de tous  les delaisses, les laisses pour compte les eclopes de la vie…

 

Certes, les deux autres contes sont tres beaux, celui sur Julien l hospitalier et celui sur Herodias ou l on imagine le corps de cette grande pecheresse que fut Herodias, on imagine aussi la danse gracile de sa fille Salome tout aussi devergondee que sa mere.

 

Il n empeche, lisez ces trois contes de Flaubert qui fait vivre ce cœur simple dans une region que nous aimons bien Deauville, Trouville et surtout Pont L Eveque.

 

Et pardonnez moi, je vous prie l imperfection de ce texte car je n ai pas le bon clavier ni le bon ordinateur.

 

Les commentaires sont fermés.