L’Allemagne renoue avec son passé d’avant-guerre : Réouverture de la grande synagogue de la Rykestrasse à Berlin

Imprimer

L’Allemagne renoue avec son passé d’avant-guerre : Réouverture de la grande synagogue de la Rykestrasse à Berlin

Ce vendredi dernier, Berlin a inauguré en grande pompe la grande synagogue de la Ryestrasse, détruite par les SA lors de la nuit de cristal de novembre 1938. On se souvient que l’attentat d’un jeune juif polonais contre un conseiller de l’ambassade d’Allemagne à Paris, Ernst von Rath, avait déclenché une vague de violences sans précédents en Allemagne, nazie depuis cinq bonnes années. Le jeune juif voulait venger sa propre famille martyrisée par les Nazis.

Tant d’eau a coulé sous les ponts de la Sprée depuis ce temps là : il y eut la fin de la guerre, la chute du régime hitlérien, l’installation de la RFA et de la RDA. Puis intervint la réunification, la chute de l’empire soviétique et l’afflux des juifs de l’ancien bloc de l’est, non seulement en Israël mais aussi en Allemagne. Où ils sont venus grossir les rangs d’un judaïsme dans une situation de léthargie endémique.
Les rabbins qui ont présidé la cérémonie ont présenté la Tora de Dieu aux fidèles et aux autorités allemandes en rappelant que la parole de Dieu ( toutes les paroles du Dieu de chaque religion) sont éternelles. Que la Tora que les déportés avaient étudié et vénéré sur les lieux de leur supplice revenait à sa place dans les arches d’alliance en Allemagne.

Ils ont assimilé ce retour à un miracle en disant aux visiteurs : avez jamais espéré vivre cet instant ? C’est un rêve.

Un dictum rabbinique dit bien que le salut de Dieu ne dure guère plus qu’un clin d’œil.

Les commentaires sont fermés.