Faut-il interdire les soi-disant «apéro géants» ?

Imprimer

Faut-il interdire les soi-disant «apéro géants» ?

Nous parlions récemment des innovations et comportement nouveaux induits par l’internet, et notamment par des associations sociales à caractère absolument massif, comme Facebook. Les effets de cet outil de communication de masse sont largement positifs et ont agréablement modifié la vie de millions de nos congénères. Mais il y a aussi des aspects négatifs, comme, par exemple, les soi-disant apéro géants où les jeunes, ivres de convivialité mais aussi d’alcool, troublent l’ordre public, provoquent des accidents et de la consommation de drogues, voire même, comme dans le cas d’hier ou d’avant-hier, ont coûté indirectement la vie à un garçon de 21 ans.

Ce n’est pas la cause directe de la mort du jeune homme mais tout de même, cette imprégnation éthylique n’aurait probablement pas eu lieu sans ce rassemblement alcoolisé.

Qu’est-ce qui pousse les jeunes à se rassembler ainsi et à boire ? Est ce que nos sociétés sont devenus des prisons où les sentiments de liberté sont devenus synonymes d’anarchie auto-destructrice ? Pourquoi les jeunes, insouciants et en bonne santé, ayant tout l’avenir devant eux, éprouvent-ils le besoin de perdre conscience –conscience de la réalité- en s’enivrant, comme pour fuir quelque chose ou lever des inhibitions ?

Est-ce que nos sociétés sont devenues trop dures, trop difficiles ? Est-ce que la compétition y est féroce au point des êtres encore jeunes et tendres ne résistent plus ? J’inclinerais vers cette solution.

Le problème posé aux forces de l’ordre et aux autorité est énorme. Comment encadrer de tels rassemblements sans enfreindre la constitution qui permet aux gens de se rassembler comme ils l’entendent ? Mais doit on consommer autant de boissons alcoolisées sur la voie publique ? Au point d’en mourir ? J’en doute.

L’évolution de nos sociétés, et singulièrement de notre jeunesse, vers l’antinomisme ou l’anomisme, m’inquiète. D’autant que nous ignorons tout des organisateurs : il suffit qu’un membre avisé de réseaux sociaux à grande échelle lance un appel pour un grand rassemblement pour que les jeunes affluent : a-t-on imaginé ce qui se passerait s’il s’agissait de mots d’ordre politiquement pernicieux ou simplement anti-démocratiques ?

Vigilance !

Commentaires

  • Ou comment passer du virtuel au réel...;-) Ce qui les pousse ?? La convivialité, se retrouver entre amis, rencontrer des gens, faire la fete, déconner, passer un bon moment quoi...et surtout...surtout...ça revient beaucoup moins cher que de faire la tournée des bars vu le prix des consommations...n'oublions pas que ce sont majoritairement des étudiants...;-) et heureusement les jeunes générations sont beaucoup plus ouvertes, enclin aux rencontres, à l'échange, au partage avec son prochain qu'il soit noir, blanc, vert, jaune, petit, gros, grand...Alors merci les apéros géants de rassembler plein de gens ça sera toujours mieux que les rencontres virtuelles ;-)

  • Les jeunes ont tout l'avenir devant eux? Quel avenir? Une société du chacun pour soi où règne la guerre de chacun contre les autres et de tous contre la nature? Une planète dévastée par la soif productiviste d'un système qui nous mène à la ruine?

    Désolé mais on peut comprendre parfois, quand on voit l'avenir que votre génération nous a préparé, que certains jeunes aient envie de noyer tout ça dans l'alcool.

  • Moi ce que j'ai envie de noyer : c'est tous les vieux schnoks de soixante- huitard qui détiennent tous les pouvoirs! Marre de subir leur dictat et leur avidité!

  • En tout cas je vois pas pourquoi on interdirait ces rassemblements...moi je trouve ça génial à l'heure ou régne l'egoisme et l'individualisme, c'est super de pouvoir se regrouper et discuter avec plein de gens différent c'est cool...en tout cas c'est mieux que derrière un PC tout seul chez soi...

  • Salut Lyonnais,

    Je viens vous rejoindre la prochaine fois!! Envoie moi une invitation!!

  • ah non désolé Fatima c'est interdit pour les arabes les apéros facebook...;o) haha je déconne tinquiètes Fatima la prochaine on y va ensemble...;-)

  • Très drôle!!!

    Est ce qu'il y a ce genre de rencontre en Suisse aussi?

  • Il faut tout interdire, après il es interdit d'interdire, ça sonne plutôt bien, non ?

    Ceci-dit celui qui vient lâcher ses pollutions diurnes sous le pseudo d'hommersimson n'est rien d'autre que le pointeur d'hommelibre, et quand il ne pointe pas, il se pointe ! c'est une question de mentalité !

  • Je mets en vente à des prix défiant toute concurrence :
    - L'étoile de la rédemption, de Franz Rosenzweig. Edition du seuil
    - Was hat Mohammed aus dem Judenthum aufgenommen? Abraham Geiger,éd. ParErga.
    - Pourquoi nous restons juifs, révélations biblique et philosophique,Léo Strauss,éd.La table ronde.
    - Les mythes fondateurs de l'antisémitisme de l'antiquité à nos jours, Carol Iancu, éd.Privat.
    - Jesus in the Talmud, Peter Shäfer, Princeton University Press.
    - Israel et ses Racines, Alexandre Safran, ed. Albin Michel

  • Ah les fautes de fritz, on les reconnait depuis qu'il met des pampers !

Les commentaires sont fermés.