a grece, premier pays de la zone euro a être en faillite ?

Imprimer

la grece, premier pays de la zone euro a être en faillite ?

L’état financier et économique de la Grève est plus que préoccupant. Comment en est-on arrivé là ? La Grèce n’aurait jamais dû être admise dans la zone euro. Mais voilà, si tel n’avait pas été le cas, si on l’avait laissée en dehors, où en serait la drachme, plus bas peut-être que la dernière des monnaies d’Afrique noire… Alors que faire ? Bruxelles a déjà imposé à ce pays du club med (pour parler comme le ministre fédéral allemand des finances) un sérieux corset et il doit passer devant un conseil de discipline financier européen tous les trois mois… Vous vous rendez compte ?

Ceux qui sont le plus à plaindre sont évidemment les citoyens grecs, ressortissants d’un pays qui gît au fondement de notre culture et de notre civilisation, et qui, aujourd’hui en est réduit à supplier que quelqu’un (la Chine ?) rachète sa dette…

Les gouvernants de ce pays ont caché la vérité à leurs citoyens et à l’Europe. Ils avaient menti (oui, menti) sur le coût des jeux olympiques, pesant que cette préparation des jeux olympiques doperait leur économie et provoquerait, des années durant, un grand afflux de touristes… Peine perdue.

Enfin, ils n’ont pas dit la vérité sur l’état réel de leurs finances, sinon on ne les aurait jamais admis dans la zone euro. Et aujourd’hui, même sans le dire vraiment, ce pays en sera écarté, même temporairement. Quel drae et quelle déconvenue ?

Le grand problème de tous nos états sera, pour les années et les mois à venir, le désendettement. Et pour y parvenir, il faudra tailler dans les dépenses sociales. On ne peut plus poursuivre ainsi. Et quand on pense que des débats comme celui de l’identité nationale en France vont accroître les tensions et aggraver les exclusions, on se demande vraiment où on va…

Le seul bon élèbe de la classe européenne, je dis bien le seul, c’est évidemment l’Allemagne, créditrice nette. Sans bavure. A imiter.

L’état financier et économique de la Grève est plus que préoccupant. Comment en est-on arrivé là ? La Grèce n’aurait jamais dû être admise dans la zone euro. Mais voilà, si tel n’avait pas été le cas, si on l’avait laissée en dehors, où en serait la drachme, plus bas peut-être que la dernière des monnaies d’Afrique noire… Alors que faire ? Bruxelles a déjà imposé à ce pays du club med (pour parler comme le ministre fédéral allemand des finances) un sérieux corset et il doit passer devant un conseil de discipline financier européen tous les trois mois… Vous vous rendez compte ?

Ceux qui sont le plus à plaindre sont évidemment les citoyens grecs, ressortissants d’un pays qui gît au fondement de notre culture et de notre civilisation, et qui, aujourd’hui en est réduit à supplier que quelqu’un (la Chine ?) rachète sa dette…

Les gouvernants de ce pays ont caché la vérité à leurs citoyens et à l’Europe. Ils avaient menti (oui, menti) sur le coût des jeux olympiques, pesant que cette préparation des jeux olympiques doperait leur économie et provoquerait, des années durant, un grand afflux de touristes… Peine perdue.

Enfin, ils n’ont pas dit la vérité sur l’état réel de leurs finances, sinon on ne les aurait jamais admis dans la zone euro. Et aujourd’hui, même sans le dire vraiment, ce pays en sera écarté, même temporairement. Quel drae et quelle déconvenue ?

Le grand problème de tous nos états sera, pour les années et les mois à venir, le désendettement. Et pour y parvenir, il faudra tailler dans les dépenses sociales. On ne peut plus poursuivre ainsi. Et quand on pense que des débats comme celui de l’identité nationale en France vont accroître les tensions et aggraver les exclusions, on se demande vraiment où on va…

Le seul bon élèbe de la classe européenne, je dis bien le seul, c’est évidemment l’Allemagne, créditrice nette. Sans bavure. A imiter.

Commentaires

  • Mais il n'y a de loin pas que la Grèce qui est en faillite; le Portugal, L'Espagne, les Pays Baltes, puis l'Ireland, l'Italie, la France....
    Et tout n'est que mensonge dans les informations relatives à leurs situations financières et cela mène tout simplement l'UE à la faillite!
    Mais mieux vaut ça que la guerre civil en Europe!

  • Permettez moi de vous dire, sans agressivité ni mauvaise arrière pensée, que vos propos manquent parfois de cohérence.
    En effet vous nous dites ici :

    "On ne peut plus poursuivre ainsi. Et quand on pense que des débats comme celui de l’identité nationale en France vont accroître les tensions et aggraver les exclusions, on se demande vraiment où on va…"

    et vous écriviez, il y a peu, dans un billet concernant l'insécurité dans les établissements scolaires :

    "il faut prendre des mesures. Mais des mesures énergiques, pas pusillanimes ou des demi mesures. Ou alors, il faudra s’attendre à des cas de plus en plus graves."

    Il me semble que ce débat tant décrié sur l'Identité Nationale va justement dans le sens des mesures à prendre. Comment espérer que des jeunes gens, souvent "issus de l'immigration" comme on dit, fassent preuve de la moindre des responsabilités si l'on n'arrive pas à les convaincre qu'ils font partie d'une entité nationale avec ce que cela comporte de droits mais aussi de devoirs.

    Cette absence de conscience de l'Identité Nationale ne resulte t'elle pas de la défaillance des parents (ou grands parents) et, en amont d'une défaillance de notre système éducatif devenu abusivement ou plutôt faussement libéral et qui n'a pas su remplacer la dure discipline dont dépendait l'ordre il y a quelques dizaines d'années.
    Dans le cas particulier des immigrés du Maghreb, rien n'est venu remplacer l'autorité que possèdent les chef de famille dans leur pays d'origine et qui fait que leurs enfants "marchent droit ".

    J'ai cru comprendre que vous considériez avec faveur la politique conduite par le Président de la République. C'est Monsieur Sarkozy qui a voulu ce débat sur l'Identité Nationale. Pensez vous que l'objectif de Monsieur Sarkozy soit d'accroître les tensions et d'aggraver les exclusions ?

    Et feriez vous partie de ces Français qui montent en épingle les désordres des quartiers difficiles et qui s'en servent pour accabler le gouvernement de critiques utiles à leurs ambitions politiques ?

    Enfin, vous nous dépeignez souvent avec enthousiasme la vie en Israël. Il y a quelques temps vous vous étonniez que des gens venant d'horizons si divers puissent cohabiter et marcher (à peu près) tous dans la même direction. N'y a t il pas de conscience d'Identité Nationale en Israël ?

  • La Commission Européenne savait que la Grèce avait truqué ses comptes pour pouvoir rentrer dans l'union européenne, et que la Banque Americaine lemman brothers l'avait aidé , dans un premier temps a masquer la réalité de ses comptes, ce service a couté 300 millions d'euros d'interet a la grèce ensuite Lemman brothers connaissant le probleme a spèculé sur cette dette grecque , pour encore gagner davantage , Monsieur bourdin c'est un vrai sujet d'actualitée apres le Grèce a qui le tour et combien de temps va tenir l'Europe et la monnaie unique , je pense que L'Allemagne un jour prochain va se désengager de L' Europe !!!!!!!
    Le pac de stabilité est rompu, et mis a mal par de nombreux pays européen, pour que la Grèce diminue sont déficite de 4% de leur PIB en un an c'est mission impossible !
    Demandez aux économistes ils vous le confirmeront !

Les commentaires sont fermés.