Le foot ball et la violence

Imprimer

Le foot ball et la violence

Ce matin, au lever, je suis abasourdi, stupéfait, en écoutant les nouvelles à la télévision : à moins de trois kilomètres, porte de Saint Cloud, un lieu que je connais très bien pour avoir fait mes études secondaires dans un pensionat du coin, un jeune homme a été poignardé et , quelques minutes plus tard, a succombé à ses blessures… Une rixe a éclaté, semble-t-il, entre quelques personnes et le drame s’est produit, on ne sait comment.

Que faudrait-il faire ? Interdire les matchs de foot ? Fouiller les gens avant l’entrée dans les stades ? Quadriller le quartier au point d’en faire une forteresse avant d’éviter les troubles ? Je me souviendrai toujours d’un événement que j’ai vécu : suivant une invitation à dîner au même endroit, il y a quelques années, je suis arrêté par un barrage de policiers qui m’intiment l »ordre de faire demi tour. Motif invoqué : il y a des casseurs déchaînés dans le coin, vous avez une trop belle voiture, c’est dangereux !!

Vous vous rendez compte ! Evidemment, j’ai contourné le lieu, occasionnant un retard qu’il fallut expliquer aux gens qui m’attendaient. Mais tout de même !

Comment des jeunes gens, en partance pour un match de foot, songent-ils à prendre sur eux une arme blanche ? Mais alors que dirions nous s’il le faisait en allant au restaurant, au cinéma, dans les magasins etc ?

Comment se fait-il que cela n’arrive qu’avec le foot ball ? Ce n’est pas la première fois qu’il y a des victimes pour rien. Et si cela continue, il faudra tout simplement interdire les matches. Les mordus de foot les suivront à la télévision. Et s’ils ne sont pas contents, ils ne s’en prendront qu’à leur téléviseur…

Les commentaires sont fermés.