LES PREMIERS PAS ENCOURAGEANTS DU PRÉSIDENT OBAMA…

Imprimer

LES PREMIERS PAS ENCOURAGEANTS DU PRÉSIDENT OBAMA…

Quand on est un homme neuf, on est aussi, forcément, inexpérimenté. Tous les métiers s’apprennent difficilement, celui de président des USA encore plus. Mais la semaine passée nous a montré un président américain enfin guéri de ses velléités et de son caractère pusillanime.

J’aime souvent rappeler ici même la phrase de von Clausewitz selon lequel les conflits ne naissent pas de la volonté des hommes mais de la rupture d’équilibre : M. Obama vient de réaliser que la Chine tente de faire jeu égal avec le pays rival, les USA, voire de le dépasser et quelle était prête à tout pour y arriver.

Le premier affront eut lieu à Copenhague lors de la conférence sur le climat : les Chinois n’ont rien trouvé de mieux à faire que d’envoyer deux hauts fonctionnaires face au … Président US ! Et ce ne fut pas tout : ils se montrèrent intraitables.

Le second affront porte sur l’attaque massive contre GOOGLE, le grand opérateur de l’Internet. Enfin, le troisième point fut de faire la sourde oreille aux appels incitant Pékin à respecter un tout petite peu les droits de l’homme. Réponse chinoise : une condamnation d’un dissident à une lourde peine de prison (11 ans)÷

On sait que M. Obama tenta de jouer la carte de la séduction tant en Chine que face au monde arabe. Ses conseillers et surtout l’Etat Major de l’armée US ont fini par lui faire comprendre que l’ouverture, ainsi pratiquée, était interprétée comme un signe de grande faiblesse. Il a fini par en convenir.

Et que se passe-t-il aujourd’hui ? Il fait presque la même politique que son prédécesseur si injustement décrié. Il a signé un énorme contrat d’armement avec Taïwan (grande bénéficiaire de la tension américano-chinoise) il reçoit le Dalaï Lama et sa Secrétaire d’Etat affirme haut et fort que le monde est partagé en deux camps ; ceux qui laissent le WEB libre et ceux qui tentent de l’asservir.

Enfin ! Il a fallu un peu plus d’un an à M. Obama pour apprendre le métier. Souhaitons lui d’arriver en bonne forme au terme de son mandat et d’éviter de croire qu’il a créé le monde. Il peut tout juste l’amender si D. veut bien l’y aider

Commentaires

  • Un responsable expérimenté a dit un jour, il y a bien longtemps :

    Si vis pacem para bellum

    C'est toujours vrai !

    Les idéologues Européens pourraient aussi s'en inspirer. Eux pourtant, dans l'ensemble, ils n'ont pas l'excuse de l'inexpérience.

  • Peut être que D. écouterait M. Obama d'une oreille plus favorable si ce dernier se décidait à renoncer à sa politique radicale d'avortement, ce qui lui laisserait encore plus de temps pour son golf et la gestion des affaires étrangères. Vous êtes le spécialiste ici de la Torah et le choix entre bénédictions et maledictions vous est plus que familier. Que choisit M. Obama avec acharnement depuis le début de son mandat présidentiel et que persiste t il à choisir en débit des objections éthiques de la majorité du peuple qu'il gouverne?

  • Mes chers amis,

    La campagne électorale présidentielle est déjà en route depuis un moment déjà aux USA et je reçois régulièrement dans mon mail des nouvelles, malheureusement le Président Obama n'a pas pour l'instant la côte dans
    tous les Etats américains à cause de sa campagne en faveur de l'assurance
    maladie pour tous, les américains ne sont pas solidaires entre eux, et c'est bien dommage...! Les républicains ne le lâchent pas et la Paline est
    à nouveau sur les bords. La tendance peut changer si il arrive à faire passer d'autres lois qui plaisent à son peuple.
    En ce qui concerne la Chine, cela n'a jamais était le grand amour entre
    la Chine et les américains, mais c'est la Chine qui a financé et qui a prêté beaucoup d'argent aux américains pour pouvoir continuer les affaires militaires à ma connaissance, et selon ce qui se dit aux USA, reste à voir comment les américains pourront répondre ou non aux arguments chinois, alors qu'aujourd'hui leur plus grand créancier est chinois?
    Bonne journée.
    Esmé

Les commentaires sont fermés.