Le rapport Goldstone et Israël

Imprimer

Le rapport Goldstone et Israël

On vient d’apprendre que l’Etat-Major de Rsahal a infligé un blâme à deux officiers supérieurs, accusés d’avoir fait tirer des obus d’une nature particulière contre un bâtiment de l’ONU. La motivation de cette punition la suivante : les critères moraux de l’armée d’Israël auraient dû interdire une telle initiative. Les officiers ont répondu que les gens du Hamas se mêlaient à la population civile, tiraient sur les soldats de l’armée depuis des habitations civiles et que certaines fois on ne distinguait plus entre les combattants et les civils.

Par ailleurs, le gouvernement de ce pays prépare sa défense en se fondant sur un solide dossier dont le point principal est le suivant : Tsahal n’a pas attendu, dit-on, le rapport Goldstone pour mener une enquête et faire droit à plus de cent demandes émanant de Palestiniens. Mais ce que le gouvernement israélien demande, c’est qu’on ne se fonde pas sur un rapport qui met sur même pied d’égalité l’agresseur et l’agressé, le Hamas et l’Etat d’Israël.

Enfin, l’opinion publique et les media prennent très mal les conclusions de M. Goldstone don les origines juives sont mises en avant. Cette affaire montre une fois de plus que le Hamas et les Palestiniens en général devraient s’engager sérieusement sur la voie de la paix. Même si cela devait prendre des années. C’est la seule solution. Il faut bannir le terrorisme et, partant, la guerre. Existe-t-il une autre voie ?

Je le répète, cela prendra du temps mais cela arrivera.

Les commentaires sont fermés.