L’Afrique, la surpopulation et l’insuffisance alimentaire…

Imprimer

L’Afrique, la surpopulation et l’insuffisance alimentaire…

J’ai déjà eu l’occasion de parler de l’augmentation préoccupante de la population en Afrique en raison de l’incapacité momentanée de continent à assurer une suffisance alimentaire. Or, la dernière réunion de la FAO en Italie illustre, une nouvelle fois, l’actualité de cette inquiétude.

Fermer les yeux sur la responsabilité des Africains eux mêmes dans ce qui leur arrive est une attitude empreinte de démagogie et de paternalisme. En plus, cette conduite n’aide pas les Africains à voir clair. Alors comment s’expliquent la persistance de tous ces maux et déséquilibrent qui s’abattent sur un continent, poursuivi par une sorte de malédiction chronique ?

En règle générale, les êtres humains, dotés d’une faculté rationnelle et volitive, analysent leur situation et cherchent les moyens de l’améliorer. Or, depuis que les Etats africains ont obtenu leur indépendance, aucun, je dis bien aucun, n’a pu éviter la violence, les coups d’Etat, la corruption, les désordres etc… Bref, le contraire d’une vie politique et économique en ordre. On a déjà l’occasion de dire que plaider l’héritage ne convainquait personne et qu’il fallait chercher autre chose. Pour reprendre une expression du président Nicolas Sarkozy, tous les malheurs de l’Afrique nte ne s’originent pas hors d’Afrique, en d’autres termes, ces gens sont largement responsables de ce qui leur arrive. Cependant, nous devons, en tout état de cause, les aider à se nourrir, à se soigner et à s’éduquer.

Mais comment ? Comment se fait-il que depuis des décennies, l’on n’ait pas appris à mieux cultiver, à mieux irriguer toutes ces terres immenses qui pourraient largement nourrir les populations ? Et surtout, comment ne parvient-on pas à expliquer aux gens qu’à faire des enfants sans penser au lendemain n’est pas une solution. En Europe, lorsqu’une famille s’agrandit, les parents prévoient des ressources pour un nouvel appartement, des économies pour les études supérieures etc… Personne ne se dit que l’Etat y pourvoira.

Enfin, les Etats africains devraient penser à se fédérer pour regrouper leurs dépenses et rationaliser leur organisation. Plus d’un demi siècle après que les Africains ont pris en leur destin, ce n’est pas normal qu’on en soit là.

Et d’ailleurs, l’absence de tout chef d’Etat du G8 à Rome parle clairement dans ce sens. Même si la pensée que des êtres humains comme nous ne mangent pas à leur faim ou manquent de l’essentiel est insupportable.

Commentaires

  • Voilà un discours qui me parait nettement plus lucide que votre appel à donner toujours plus à l'Afrique.

    Ni l'Europe ni l'Amérique, en totale perte de vitesse quant à leur influence sur le monde, ne peuvent qqch pour ce continent. Elles ont eu 50 ans pour essayer, on voit le résultat. Les divers organes de coopération de développement de ces deux entités sont peuplés de gens de gauche ou d'extrême gauche, qui pensent qu'on développe une société en aidant les plus pauvres. Leurs programmes phares sont des programmes de "poverty aliviation". Cela a l'air de marcher pendant quelques années dans une petite communauté, petit projet pilote goutte d'eau dans un océan, on en parle entre experts durant les longs séminaires de branlette dans les hôtels bien climatisés, entre deux agapes, et le soufflé retombe bien vite parce que telle personne-clé dans le village est morte, probablement empoisonnée pour cause de jalousie...

    Foutaises, calembredaines et pratiques contre-nature envers les diptères !
    Les pays se développent parce que certains de ses citoyens deviennent riches et re-distribuent leurs richesses en faisant construire leur palais, en employant des gens etc...et cela, jamais des gens de gauche ne l'admettront. Il fallait lutter pour une bonne gouvernance, se battre pour que le peuple africain (id est, les FEMMES africaines, les hommes sont tous des branleurs finis...)ne se fassent plus taxer tous les kilomètres par des policiers pourris, des douaniers pourris, des fonctionnaires pourris. Pas voulu s'affronter à cette tâche ? Alors laissons tomber. Et que qqn me dise pourquoi Mengistu se prélasse au Zimbabwe alors que Milosevic a été arrêté ? Et pourquoi l'aide alimentaire a commencé sans barguigner au même Zimbabwe quand Mugabe a exproprié tous les fermiers blancs qui avaient fait de ce pays le grenier de l'Afrique australe ?
    Il eût suffi de ne pas livrer d'aide pour que le peuple se révolte, bien obligé, et renverse ce dictateur...

    Maintenant, pour l'Afrique, c'est le temps de la Chine et on attend avec un certain intérêt l'annonce de la première jacquerie contre eux. Et surtout, comment cela sera géré...

  • C'est de l'Afrique que je viens vous donner un commentaire.
    C'est facile de faire des considérations de la Place Victor Hugo.
    Venez dans le continent, voyez la différence d'une ethnie à l'autre, faites connaissance de tous ces Africains qui se débattent avec des problèmes sans fin et qui restent fidèles au poste pour améliorer la situation.
    Ils n'ont pas le temps de discutailler sur les problèmes américains ou européens. Ils sont plongés dans leur quotidien et celui de leurs concitoyens.
    Il y a des forces humaines extraordinaires qui ne demandent qu'à être soutenues mais selon leurs tempéraments et leurs capacités.
    "Bref, le contraire d’une vie politique et économique en ordre". Etes-vous si aveugle pour ne pas voir tout ce qui ne joue pas dans le monde occidental, tant au niveau économique que politique? Nous pourrions même parler de la dimension écologique pour laquelle nous avons bien à faire encore.

  • Geo,
    Je tiens à dire que je partage entièrement votre point de vue !
    Marie France de Meuron,
    Vous dites que vous vous exprimez depuis l'Afrique; vous devriez pourtant être bien placée pour voir la triste réalité de ce qui se passe dans ce continent. Il n'est plus temps de verser dans l'angélisme. Même si cela est cruel pour leurs populations, il faut placer les dirigeants d'un très grand nombre de pays Africains devant leurs responsabilités et mettre un terme à la politique insensée que nous avons suivie jusqu'à présent !

  • "l’incapacité momentanée de continent à assurer une suffisance alimentaire."

    Mensonge. L'Afrique fournit les pays occidentaux en biens agricoles au lieu de produire pour sa propre alimentation. L'Afrique exporte du coton, du café, du cacao, de l'ananas, etc. Le pillage de l'Afrique n'a jamais cessé.

  • "les hommes sont tous des branleurs finis..."

    Racisme pur jus.

    Qui va déposer plainte?

  • " Le pillage de l'Afrique n'a jamais cessé." Pourquoi parlez-vous de pillage ? Est-ce que les Suisses ne sont pas contents que certains achètent leurs montres ?
    "les hommes sont tous des branleurs finis..."
    Racisme pur jus."
    Erreur ! Sexisme pur jus !
    Vos commentaires ont dix ans d'âge mental. Feriez mieux de grandir et d'utiliser ce qu'il y a entre vos oreilles, s'il y a qqch...

Les commentaires sont fermés.