L’affaire Grégory

Imprimer

L’affaire Grégory

S’il y a une affaire dont je me souviens assez bien car elle avait, en son temps, défrayé la chronique, c’est bien celle de ce petit garçon, retrouvé noyé dans la Vologne et dont on n’a jamais découvert le ou les meurtriers. Ce fut un drame, des juges furent mutés, la presse s’empara de l’affaire plutôt bruyamment et tout ce tintamarre n’a rien donné…

 

Et voici qu’aujourd’hui, on interroge l’ADN exploitable, nous dit-on, sur les vêtements de l’enfant, le timbre des lettres envoyées par le corbeau (comme on dit) etc… Je frémis à l’idée que l’on découvre une vérité insoutenable… Je frémis que l’on puisse de nouveau accuser sans preuves suffisantes des proches, voire de très proches.

En plus, ces pièces furent manipulées par tant de gens… On va voir. Mais il est vrai que la justice doit passer : cet enfant serait aujourd’hui âgé d’un peu plus de trente ans…

La justice a la mémoire longue, mais ce qui frappe ce que la presse dans son ensemble (télévision, radio et journaux) consacre de plus en plus de place et d’importance aux fais divers… Je ne prétends pas que la disparition de Grégory ne soit pas de première importance et nait représenté pour les familles et les proches un drame sans nom… Je dis simplement que nous devrions prendre garde à ce qui apparaît bien comme une dérive

Les commentaires sont fermés.