LIRAN ET LES USA : QUE VA-T-IL SE PASSER EN SEPTEMBRE ?

Imprimer

’LIRAN ET LES USA : QUE VA-T-IL SE PASSER EN SEPTEMBRE ?

La rentrée se profile à l’horizon avec son cortège d’inconnues, de nouveautés et d’incertitudes. Le nouveau président américain a voulu inaugurer une nouvelle politique, différente de celle de son prédécesseur : il a donc tendu la main à l’Iran des Mollahs. Qui pourrait le lui reprocher ? Il faut bien donner à la paix toutes ses chances.
Le président US et sa Secrétaire d’Etat ont donc donné à l’Iran jusqu’au mois de septembre pour cesser leur enrichissement de l’uranium et prouver leur bonne volonté à la face du monde. Mais les autorités américaines ont ajouté que cette politique d’ouverture et de la main tendue ne durerait pas indéfiniment. Que va-t-il se passer à présent ?

 

 

L’IRAN ET LES USA : QUE VA-T-IL SE PASSER EN SEPTEMBRE ?

La rentrée se profile à l’horizon avec son cortège d’inconnues, de nouveautés et d’incertitudes. Le nouveau président américain a voulu inaugurer une nouvelle politique, différente de celle de son prédécesseur : il a donc tendu la main à l’Iran des Mollahs. Qui pourrait le lui reprocher ? Il faut bien donner à la paix toutes ses chances.
Le président US et sa Secrétaire d’Etat ont donc donné à l’Iran jusqu’au mois de septembre pour cesser leur enrichissement de l’uranium et prouver leur bonne volonté à la face du monde. Mais les autorités américaines ont ajouté que cette politique d’ouverture et de la main tendue ne durerait pas indéfiniment. Que va-t-il se passer à présent ?
Depuis,  cette proposition américaine bien des choses se sont produites. Il faut dire que l’administration US a largement misé sur une défaite d’Ahmaninedjad. Or c’est lui qui l’a emporté, quoiqu’on pense de la régularité de l’élection. Et comme tout extrémiste, il a durci la ligne politique de son gouvernement, noyant dans le sang toute velléité de résistance à son pouvoir et allant jusqu’à intenter un procès à grand spectacle à une jeune française, spécialiste de son pays. C’est la façon qu’a choisi le régime iranien pour faire pression sur la France. La jeune femme est à l’ambassade à Téhéran, mais les négociations pour lui faire quitter le pays se révèlent toute autre chose q’une simple formalité. Cela me rappelle une expression tirée du livre de Job : malté’ot awel : les mâchoires de l’iniquité. Car on ne sait toujours pas la justice iranienne reproche à la jeune femme…
Que va-t-il se passer aujourd’hui, avec la France et les USA ? Ces derniers envisagent de bloquer les importations de pétrole raffiné en Iran. C’est une bonne idée, mais rappelons nous que la guerre économique finit toujours par la guerre tout court.
Existe t il un moyen de négocier avec le régime des Mollahs ? Je ne le crois pas et le déplore. M. Obama dont la confiance s’est dramatiquement érodée a peut être commis un faux pas en ne reprenant pas à son compte la politique de fermeté de son prédécesseur. Les Iraniens ne pensent pas comme les Occidentaux. Cela fait plusieurs années qu’ils baladent l’ONU…
A moins qu’un beau matin, la plus puissante armée de l’air du Proche Orient ne règle le problème en quelques minutes… Mais lors, que se passera-t-il ?


Commentaires

  • "A moins qu’un beau matin, la plus puissante armée de l’air du Proche Orient ne règle le problème en quelques minutes… "


    Et oui, à chaque "problème" son époque, ainsi que leur cortège de solution violentes ... et en plus avec un jeu des chaises musicales.

  • On approche dramatiquement du point de non-dialogue entre les pays musulmans et nous. Chacun se positionne en fonction de ses croyances sans accorder à l'Autre le droit de s'exprimer librement, sans flingue sur la tempe, sans obligation de choisir un camp ou l'autre. Les islamistes purs et durs nous poussent à sortir les arguments massues des valeurs démocratiques par leurs comportements rigides donnant aucun espoir à leur propre population d'exercer et de développer leur propre liberté de penser. C'est très grave. Monsieur Obama fait tout ce qu'il peut pour garder le contact mais nous savons tous que nous risquons la guerre. Avons-nous un espoir réel de voir une autre solution plus heureuse se développer dans les prochains dix ans? Bonnes salutations.

Les commentaires sont fermés.