Le neuf d Av, destruction du Te;ple de Jerusalem

Imprimer

Jedui prochain, le 9 du mois d Av, on commemore la destruction des deux Temples de Jerusalem, le premier et le second. C est donc un jour de jeunem de contrition et de peintence. La radio et la television israeliennes rendent compte de l evenement en donnant des petits apercus historiaues.

Un homme comme Leibowitz que je suis si heureuxz d avoir evoasue et qui q suscite tant de commentaires, respectait ce jeune et insistait beaucoup sur la necessite de transmettre ce patrimoine aux jeunes generations.

La cose est d i;portance, meme si, pour ma part, je ne suis pas tres observant: des demain dimanche, les gens relkigieux s abstiennent de consommer de la viande et de boire du vin. La pericope prophetique lue ce matin a la synagogue est le premier chaspitre d Isaie qui qdresse des tres graves reproches et de lourdes reprimandes au peuple judeen de l epoque (VIIIe siecle avant JC).

Pendant cette semaine de de penitence, on multiplie les prieres penitentielles et les confessions au cours des prieres quotidiennes. Il va de soi que toute rejouissance de nature religieuse ( mariage, bar Mitswz etc) est bannie.

A la fin du jeune jeudi soir, apres le coucher du soeli, l qtmosphere se detend.  Et surtout le chavvat suivant est dit celui de l consolation. du premier terme du chapitre 40 dIsaie. Nahamu, nahamu ammi: Consolez, consolez mon peuple... s ecrie le deutero Isaie...

C est dire combien le temple a joue un role crucial et ansolument majeur dans l histoire du peuple d Israel. Certains passages talmudiques vont jusau q dire que toute generayion qui n est pas eu le merite d etre temoin de la reconstruction du Temple de Jerusalem doit se considerer comm fautive, en quelque sorte.

Il ne faut pas prendre ces declarations au pied de la lettre. Le Talmud est le depositorium du penser et du vecu du peuple juif a travers les ages. C est le seul lieu ou l ame juive a pu, des siecles durant, s epancher sans linite ni contrainte.

Commentaires

  • "Il ne faut pas prendre ces declarations au pied de la lettre."

    Avec tout le respect que je vous dois, il me semble qu'une génération qui engendre des Madoff et autres traficants d'organes doit bel et bien se considérer comme fautive.

    C'est par nos fautes que les deux premiers Temples ont été détruits et c'est à cause de nos fautes que le troisième n'a toujours pas été construit.

    Comme nous l'enseigne le Talmud (Sanhedrin 98a), le Mashia'h peut venir aujourd'hui... "si nous entendons sa voix".

    A nous de jouer !

  • @J
    Ben... dites-moi donc? Etre plus que vous dans la généralisation outrancière on ne trouverait pas mieux?!!!!!!! Deux brebis galeuses et nous voilà tous dans le même bateau? De plus, j'ai l'impression que vous n'avez pas bien suivi les infos de cette affaire qui ont fait cas de complicités de banquiers et autres... A vous entendre, pour être Juifs il faut être des saints?!!!!!! Parce que vous, en tant que Juif et homme votre vie a été un long fleuve tranquille d'un ange parmi les anges?!!!

    De quelle génération êtes-vous? de celle qui attend le Messie? Il semblerait que vous n'ayez pas évolué et êtes toujours pris dans le carcan de la religion, cette dernière ayant évoluée,elle!

    Il est temps de laisser le Talmud à ceux qui en font une meilleure interprétation que vous!

  • Ressentez-vous un danger pour les juifs d'europe ?

    Que pensez-vous de cet article trouvé ce matin dans le terre d'israel.com ?

    Les enseignants ont-ils le droit de manipuler les enfants ?

    "L’espagne perd son âme
    Israël a protesté auprès de l’ambassadeur d’Espagne contre l’envoi de centaines de lettres anti-israéliennes d’élèves espagnols adressées à l’ambassade de l’Etat hébreu à Madrid.
    Le directeur général adjoint chargé de l’Europe Naor Gilon a téléphoné à l’ambassadeur d’Espagne pour protester contre l’envoi de ces lettres écrites par des enfants de cinq à dix ans. Dans ces lettres, les enfants demandent à l’ambassadeur israélien à Madrid « combien d’enfants palestiniens as-tu tués aujourd’hui’ » ou affirment: « arrête de tuer pour de l’argent ». L’ambassadeur d’Espagne a répondu que le ministère espagnol de l’Education n’avait rien à voir avec l’envoi de ces lettres d’enfants.
    L’Espagne, ses corridas avec toréadors sapés en moule-burnes et paillettes, ses taureaux choyés jusqu’au moment fatal où on ira le titiller pour lui piquer ses roubignoles et sa queue, ses lâchers de vachettes, ses batailles d’oranges dans la tronche, son chorizo et son Zapatéro."

    Cet article appartient à terre d'israel.com

Les commentaires sont fermés.