Des soldats bedouins dana Tsahal

Imprimer

Dimanche vers 11 heures. Rosine me conduit en voiture depuis le mochav vers le lieu ou le soldat Shalit fut capture et entraine vers Gaza. C est tout juste a une demi heure de voiture, Nous arrivons et descendons de voiture, Je reconnais le paysage vu a la television des centaines de foism la ou les camions hu;anitaires attendaient pour passer vers Gaza que j apercois au loin.

Rosine qui n a peur de rien marche en didrection du miradorm s en approche et demande si eklle peut y grimper. A ma grande stupefacyionm les soldats acquiescent. Je la suis et salue les trois soldats en hebreu. Il fait une chaleur etouffante et les soldats portent leurs gilets pare ballesm mais pas leurs casques.

Rosene leur demande sils sont druzes ils repondent au ils sont des bedouins  engages dans Tsahal... Des bedouins qui gqrdent le point de passage (ferme) de Rafiaj, la frintiere entre Israelm l Egypte et Gaza.

Ce qui me frappe le plus, c est aue Tsahal confie un bon point d observation 0 une unite speciale de bedouins. Pendant notre conversation, trois autres bedouinsm sangles dans l uniforme de Tsahal, surgissent je ne sais d ou.... Ils sont tout aussi jeunes et tout aussi fatigues. Ils expliauent que pour le moment, ha-kol chaqet: tout est calme.

Je conte;ple silencieusement ce territoire qui etait un petit enfer il y a tout juste quekaues mois. Mais ce sont les jeunes bedouins qui m etonnent fortement. Rosine leur demande s ils font partie de l unit2 speciale de Tsahalm les fameux pisteursm les gasghashim, bedouins quqklifies pour decouvrir les traces d infiltrations.

Mais alors une certaine coexistence entre juifs et arabes est paisible< Ces bedouins font effective;ent partie de tribus ayant une forte allegeance envers l Etat juif qui leur accorde les memes droits qu autres citoyens.

Avant de quitter les bedouins de Tsahal, je contemple leurs armes et leurs paquetqges poses a leurs pieds. Le meme equipementm absolument le meme que celui des autres unites de l armee.

Mais pour moi, ce fut une decouverte. des Bedouins qui surveillent le point de passage de Rafiyah et repondent en hebreu 0 mes questions. Je leur dis que je les plains de rester dans cette chaleur avec leurs equipements. Ils repondent qu ils ont l habitude. Etonnant.

Commentaires

  • Intéressant en effet, ces bédouins dans l'armée israélienne. Traîtres à leur peuple? Non. Je ne pense pas. Pionniers du futur de la région en paix, plutôt. Merci de ce texte, cher Monsieur. P.S. votre article est contrarié par de nombreuses erreurs de frappes. Est-ce un problème informatique que vous ne pouvez pas corriger? Cela rend parfois un peu incompréhensible à la lecture.

  • Merci Monsieur. Je ne suis pas chez moi et ne peux utiliser qu un clavier qui n est pas francais, sana les accents, les apostrophes etc.. En commencant mes blogs depuis Israel, j avais prevenu et prie que l on excuse les fautes de de fappe.

  • Merci Monsieur. Je ne suis pas chez moi et ne peux utiliser qu un clavier qui n est pas francais, sana les accents, les apostrophes etc.. En commencant mes blogs depuis Israel, j avais prevenu et prie que l on excuse les fautes de de fappe.

  • Désolé, mais rien de très nouveau dans le fait que des soldats bédouins se retrouvent dans l'armée de Tsahal. Je me trouvais il y a 38 ans dans le Sinaï,alors territoire occupé par Tsahal et pris aux Egyptiens. Nous y rencontrions déjà des bédouins portant l'uniforme israélien et armés par Israël. Nul ne remplacera d'ailleurs un bédouin dans certaines régions 'sèches', pas même un légionnaire, et Tsahal le sait bien!

  • Intéressant de constater que Maurice a les mêmes problèmes de clavier que Pierre, et si Pierre Emerhach était Maurice Hayoun. Concernant les Bédouins, dans le titre Pierre tente de faire croire que même des "Egyptiens" seraient dans l'armée de Tsahal, alors qu'un Bédouin n'est pas tout à fait un Egyptien mais généralement stigmatisé par les gouvernements qui ont toujours essayé de les empêcher de vivre comme bon leur semblait. Un bédouin n'appartient jamais tout à fait au pays dans lequel il vit, il est un résistant à part entière et certainement que Tsahal a dû trouvé un compromis acceptable et un plus grand respect de leurs traditions. C'est cet aspect-là qui nous intéresserait. Pourquoi les Bédouins se sentiraient mieux avec les Israéliens que les Arabes ? - Dans leurs coutumes ancestrales, ils seraient plus proches des cultures sémites qu'arabes, étant souvent à l'origine plutôt juifs et conquis de force par l'Islam ! Je lance le débat, peut-être que je me trompe ?

  • @ Maurice Vous devriez aller faire un petit tour sur le nvl obs. Il y a un débat on ne peut plus animé sur le conflit israélo palestinien. Vous y verrez que les commentaires basés sur des absurdités historiques sont légion. Il est quasi impossible de parler du moyen orient de façon posée.. Cela étant dit, si les bédouins sont mieux respectés par Israël, alors on ne peut pas leur en vouloir. Le mieux serait quand même qu'ils puissent encore vivre leur tradition et qu'on leur fiche la paix. Difficile en tout cas d'exister quand on est une minorité silencieuse qui ne doit rien à personne mais à laquelle on prend tout.

  • Les explications de Maurice sur le traitement des Bédouins par les Egyptiens, ne me surprend pas du tout, partout ailleurs ils sont en conflit avec les régimes en place et maltraités. On ne supporte pas l'homme errant même sur un territoire restreint. Pour revenir à cette capacité des Bédouins auxquels font appel la police ou autres, je me souviens en Egypte avoir eu un grave problème avec un soldat de l'armée régulière. Ayant porté plainte auprès de la police, ils ont débarqué à plusieurs dans une voiture banalisée dont un Bédouin et nous les suivions dans une seconde voiture banalisée. Il faisait nuit noire, c'était à Port Saïd, le soldat qui m'avait détroussée et menacée de viol, s'était caché dans une guérite. Le Bédouin l'a immédiatement aperçu dans la nuit, incroyable ! Il y voyait comme en plein jour. Le soldat a juré sur le Coran qu'il ne m'avait jamais vue, manque de pot (le con) il m'avait entre autres volé des cigarettes achetées en France et qu'il avait dans sa poche, ils ont retrouvé aussi des devises qu'il m'avait soustraites. La police l'a massacré sur le capot de la voiture en lui écrasant la tête, à plusieurs reprises, dans un fracas épouvantable. Je n'ai pas porté plainte parce que le "con", sauvage, et analphabète avait cinq enfants et qu'il risquait plusieurs années de prison, mais il a compris sa leçon, je suppose du moins.

  • "Y a qu'a (à) voir le désintéressement des Suisses et de leurs politiciens face aux 2 otages en Libye !
    C'est ce qui fait de la Suisse et de Genève la capitale mondiale de la stérilité ! et ça carpedieme (carpe diem) votre pseudo le résume tellement bien !"

    Voici une remarque bien désobligeante exprimée par l’helvéticophobe de ce site...

  • Les Bédouins sont à Tsahal ce que les mercenaires suisses étaient en vendant leur service dans des armées étrangères, en particulier les armées des rois de France, durant le début de l'époque moderne de l'histoire européenne.

  • J'ai habité et travaillé en Israel pendant environ 18 mois,contacte avec les bédouins du neguev,et les druzes du nord,ces gens sonts dans leur majorités loyaux á l'état d'Israel,ils savent bien que si par malheur l'état hébreux est vaincu par ses ennemis les jours de ces minoritées seront comptés.

  • A propos de la stérilité de Genève, et des Suisses, il faut savoir que nous partageons un territoire avec tant de communautés différentes, que la planète y est sans doute bien représentée, ne sait-ce qu'à Genève, justement. Et ici, personne n'a envie de stigmatiser une communauté plutôt qu'une autre même si nous avons des problèmes de xénophobie. Les gens vivent en intelligente harmonie. Là-bas, dans le désert, les communautés se distinguent beaucoup les unes des autres, se chamaillent, voir se trucident. Et la religion n'arrange rien du tout. Pire, elle exacerbe les différences! Il est temps de parler d'êtres humains et non plus de sunnites, chiites, druzes, berbères, bédouins, israéliens et j'en passe! Le nationalisme porté à son paroxysme détruit toute envie de communion et de paix. Au Proche-Orient, si on veut faire la paix, il faudrait d'abord apprendre à se parler d'homme à homme en laissant les préjugés et les croyances de côté.

  • Effectivement, mettre en avant des valeurs non monnayables c'est surprenant... alors ce serait plus une valeur basée sur l'honneur ou sur la loi du talion ?

Les commentaires sont fermés.