EUX QUI FURENT IRRADIES LORS DES ESSAIS NUCLEAIRE

Imprimer

CEUX QUI FURENT IRRADIES LORS DES ESSAIS NUCLEAIRES
J’ai longuement réfléchi afin de choisir le sujet de mon papier de ce matin, j’évoquerai ultérieurement les progrès réalisés dans la formation du gouvernement Netanyahou en Israël ainsi que le discours cadre du président de la République française à Saint- Quentin.
Tout le monde se souvient des essais nucléaires français à Hammaguir, non loin de Colomb Béchar, dans le Sahara algérien et plus tard, en Polynésie française. Certes, il faut féliciter l’Etat d’avoir enfin reconnu les souffrances de ceux qui furent jadis irradiés. Mais il faut aussi tenir compte de l’état des connaissances de l’époque : nul n’avait vraiment conscience des dangers et de la nocivité des essais de ce temps là

 

CEUX QUI FURENT IRRADIES LORS DES ESSAIS NUCLEAIRES
J’ai longuement réfléchi afin de choisir le sujet de mon papier de ce matin, j’évoquerai ultérieurement les progrès réalisés dans la formation du gouvernement Netanyahou en Israël ainsi que le discours cadre du président de la République française à Saint- Quentin.
Tout le monde se souvient des essais nucléaires français à Hammaguir, non loin de Colomb Béchar, dans le Sahara algérien et plus tard, en Polynésie française. Certes, il faut féliciter l’Etat d’avoir enfin reconnu les souffrances de ceux qui furent jadis irradiés. Mais il faut aussi tenir compte de l’état des connaissances de l’époque : nul n’avait vraiment conscience des dangers et de la nocivité des essais de ce temps là. Aujourd’hui, cela nous paraît inimaginable, mais il suffit, en comparaison, de regarder  un film de l’époque (comme hier, par exemple, Le film le Clan des siciliens) : tout le monde fume et boit, tout le monde enfume tout le monde , sans qu’aucune organisation de l’époque n’ait jamais protesté contre ce tabagisme actif et passif, à la fois. Alors, comment ? Ou bien les cigarettiers étaient alors ultra puissants ou bien l’état de nos connaissances était pitoyable. Et ceci vaut encore plus des productions cinématographiques américaines. Dont, d’ailleurs, la plupart des héros sont morts d’un cancers du poumon…
L’affaire des irradiés va donc connaître un dénouement un pu plus doux  (si je puis dire, car le mal est fait) puisque l’Etat reconnaît désormais dix-huit maladies au lieu de six, précédemment. Reste à présent à recenser le nombre des victimes. Et là les estimations divergent grandement : de 18000 à 150 000 personnes. Une commission sera mise sur pied qui décidera qui a droit à des indemnisations. On relève que les associations de victimes n’en font pas partie. Pourquoi ?
Il faut féliciter l’Etat de reconnaître enfin ses devoirs et adresser un message de sympathie aux victimes et à leurs familles. Sans oublier celles des victimes, disparues sans qu’aient été reconnues les torts qui leur ont été causés.

Commentaires

  • Si c'est comme cela quand c'est "longuement réfléchi" comment serait-ce si le temps de réflexion avait été plus court?

  • mon époux aux moments des essais nucléaires a Hammaguir et autres était le porte serviette du général Guibaut a Regganne. Il a assisté aux cotés du général a tous les essais nucléaires et m'avait fait part a l'époque de son étonnement qu'ils n'avaient aucune "protection" !!! Dix ans plus tard il est décédé d'un mésothélium (cancer de la plèvre)Je suis restée veuve à 39 ans avec trois enfants. Notre vie a été bouleversee de toutes les façons possibles ,morales surtout, pécuniaires ect... Bien entendu au moment de son décès il était hors de question d'une imputabilité au service ! Je me demande si aujourd'hui une quelconque réparation serait envisageable, surtout pour mes trois enfants ?

  • Madame, d'habitude, je ne réponds jamais, mais votre cas m'émeut oprofndément. Sans être certain, je pense que vous devriez faire une démarche auprès du ministre de la défense, M. Hervé MORIN. Respectueusement, PE

Les commentaires sont fermés.