ISRAËL ET LE CONCOURS DE L’EUROVISION

Imprimer

ISRAËL ET LE CONCOURS DE L’EUROVISION
Au XIXe siècle, en Allemagne, le philosophe allemand Arthur Schopenhauer, taxé dans les manuels de chantre du pessimisme, du regret et du ressentiment, avait coutume de dire que la musique n’a pas besoin du monde pour exister mais que le monde, lui, en avait bien besoin. C’était un hommage vibrant au sens de l’audition dans la hiérarchie sensorielle. D’ailleurs, la révélation divine fut, nous dit-on, un phénomène acoustique et non point visuel puisque le culte des images était interdit.

ISRAËL ET LE CONCOURS DE L’EUROVISION
Au XIXe siècle, en Allemagne, le philosophe allemand Arthur Schopenhauer, taxé dans les manuels de chantre du pessimisme, du regret et du ressentiment, avait coutume de dire que la musique n’a pas besoin du monde pour exister mais que le monde, lui, en avait bien besoin. C’était un hommage vibrant au sens de l’audition dans la hiérarchie sensorielle. D’ailleurs, la révélation divine fut, nous dit-on, un phénomène acoustique et non point visuel puisque le culte des images était interdit.
c’est à cela que je pensais ce matin en écoutant les inofmrations portant sur la participation israélienne à l’Eurovision : deux femmes ont été sélectionnées, l’une juive, l’autre musulmane, mais toutes deux de nationalité israélienne. Le public israélien va aussi décider dans quelle langue se fera la prestation musicale, l’hébreu,  l’anglais ou l’arabe. Nul doute que l’affaire fera grand bruit.
En effet, la polémique fait déjà rage en Israël. Il ne faut pas oublier que d’ici là le gouvernement de Benjamin Netanyahu sera en fonctions. Je doute que la langue arabe finisse par obtenir suffisamment de suffrages, ce sera donc soit l’anglais, soit l’hébreu. Pourquoi ce choix fait-il débat ?  On se souvient du slogan de Avigdor Liebermann (Israel Beytenu) : eyn ezrahout beli néémanout : pas de citoyenneté sans loyauté. Il s’adressait ainsi aux Arabes israéliens qui de la guerre contre le Hezbollah à celle menée contre le Hamas soutenait les agresseurs d’Israël. On peut comprendre, dans ce cas, qu’il se soit tant de citoyens d’Israël pour donner à ce parti 15 sièges, c’est-à-dire un peu plus que le parti travailliste, dont l’histoire se confond avec l’Etat d’Israël
Derrière ce petit musical se profile très fortement un problème bien plus grave touchant au caractère juif de l’Etat d’Israël. Récemment, Shim’on Pérés, vieux routier de la politique d’Israël  et probablement unique survivant de la génération des pères fondateurs avec Itshaq Shamir, disait que les idéologues sionistes avaient tout misé sur la géographie, oubliant par là même la démographie. On se souvient que le même raisonnement avait guidé le premier ministre Ariel Sharon dans sa décision de quitter Gaza unilatéralement.
Quelle que soit la nature des événements à venir, le problème ne sera pas hélas résolu. L’Etat d’Israël a le droit de rester juif tout en ayant le devoir moral de veiller au bien-être de ses habitants. A charge pour ces derniers de le soutenir. Tous, sans exception.

Commentaires

  • Voilà le genre de lèche contre-productive auquel je ne m'attendais pas en ouvrant mon journal, ce journaliste crasseux, Pierre Emerhach oublie que sur tout les timbres, toutes les monnaies, tout les documents officiels, tout les écriteaux, la langue Arabes est inscrite en lettres capitales ceci pas en Europe mais en Israël.
    Dans les rues Israéliennes ont entend de la musique Arabe à tout les carrefours, les Arabes Israéliens sont les Arabes les plus instruits, les seuls à vivre dans une démocratie, les seuls é pouvoirs exprimer ce qu'ils pensent, ressentent et militent pour !
    Pierre Emerhach, ton excès de zèle sent le renfermé, au lieu de félicité, d'accueillir ce petit miracle que l'on ne verra pas dans une dictature arabe avant des siècles, tu salit, tu jettes l'oprobes, peut être par ce que les Genevois comme toi préfèrent l'argent sale des dictateurs déposés dans les coffres de notre ville que les initiatives démocratique et la chanson !
    Minable, Pierre Emerhach, est un qualificatif bien trop respectueux pour ce genre de saleté !

  • Et surtout, que fais ce pays non européen, religieux extrémiste et guerrier à un concours de l'eurovision !?

  • @Djinius

    Ce n'est pas un concours de religion et de racisme car à ce concours, le Vatican remporteraient la Palme (pas de place pour les protestants, les musulmans, les juifs et les femmes dans ce pays), suivie de l'Arabie saoudite (qui n'exclut que les juifs), loin devant les autres.

    Pour l'extrémisme religieux, arriveraient en tête l'Iran et le Soudan qui décapitent, amputent et lapident à tour de bras au nom de la religion. Sont-ils invisibles à vos yeux obsédés de haine contre Israël ?

  • Je viens d'apprendre que Djinius est le resppnsable du jury de la Star'ac des Muezzins !

  • @gerardh
    "suivie de l'Arabie saoudite (qui n'exclut que les juifs), loin devant les autres."

    Voyez où est stockée la richesse de l'Arabie saoudite, et qui gère?
    Non seulement l'Arabie saoudite, mais tous les pays du Golf.

  • Vous parlez en sous-entendus; on pourrait presque croire que vous laissez entendre des choses pas convenables. Il faut être explicite... J'ai trouvé un article qui a 3 ans. Il ne doit pas être tout faux.

    Selon le magazine Forbes, les 5 plus grosses fortunes mondiales ne comportent aucun juif:

    1. William Gates III (fondateur de Microsoft)
    2. Warren Buffet
    3. Karl Albrecht qui a commencé sa fortune durant la seconde guerre mondiale en Allemagne
    4. Prince Alwaleed Bin Talal Alsaud d’Arabie Saoudite dont on est sûr qu’il n’est pas juif puisque ce pays interdit l’entrée aux ressortissants juifs
    5. Paul Allen (cofondateur de Microsoft)

    Auxquels il faut ajouter Ingvar Kamprad, propriétaire d’Ikéa qui est l’homme le plus riche de Suisse, voire du monde (au travers d’un système de fondations) si l’on en croit le magazine L’Expansion. Il est aussi connu pour son admiration pour Hitler.

    La Suisse comporte 12 milliardaires alors qu’Israël avec pratiquement le même nombre d’habitants, n’en a que 3.

    Les dix chefs d’Etat les plus riches (liste établie avant la mort de Saddam Hussein)

    1. Sultan Hassanal Bolkiah (Brunéi).
    2. Roi Fahad Bin Abdulaziz Alsaud (Arabie saoudite).
    3. Cheikh Zayed Bin Sultan Al Nahyan (Aboû Dabî).
    4. Émir Jaber Al-Ahmed Al-Jaber Al-Sabah (Koweit).
    5. Élisabeth II d'Angleterre
    6. Cheikh Maktoum Bin Rashid Al Maktoum (Doubaï).
    7. (Ex) Pt Saddam Hussein (Iraq)
    8. Reine Béatrix des Pays-Bas.
    9. Émir Hamad Bin Khalifa Al Thani (Qatar).
    10. Pt Al-Assad (Syrie).

    Et juste après, arrivait le Président Yasser Arafat dont la fortune se montait à 1.3 milliards de dollars. Ce montant correspond au produit national brut (PNB) du Togo ou à ceux cumulés du Burundi et de Sierra Leone. Comment un ingénieur qui n’a jamais eu d’activité professionnelle et qui n’a pas bénéficié d’un héritage important a-t-il pu accumuler autant d’argent. Comment le président Arafat dont le PNB par habitant correspond à celui de la Russie actuelle

  • Désolé pour la dernière phrase, j'ai cliqué trop vite.
    Comment le président Arafat a-t-il pu accumuler cette fortune alors son peuple n'a que l'aide internationale et qu'elle représente un PNB équivalent par habitant correspondant à celui de la Russie actuelle ?

  • gerardh, Arafat possède 1,3 milliard de $ dans des investissements (sociétés) aux USA, ces derniers recensé par des journalistes.
    En $uisse, il possédait, à sa mort, principalement chez Pictet & cie, 25 milliards de Sfr. représentant une grande partie des aides européennes qui était versées directement sur son compte numéroté personnel à Genève.
    De plus à part les aides, il a reçu énormément de donations.
    D'autre part des commissions ont dû être reversées à des hauts fonctionnaires, lors de deux affaires directement liées aux subsides versés à l'OLP, des enquêtes ont été ouvertes, sans qu'aucune inculpations ne soit ouvertes.
    De ça le "grand journaliste" Pierre Emerhach, n'en souffle pas mot. La propriété achetée par Arafat à Vandoeuvre, dans laquelle habite Leila Chaid, non plus !
    90 % de la misère palestinienne dort dans des coffres genevois, personne n'en parle, les milliards des Iraniens non plus !
    Dans la mission Iranienne à Genève, ils sont plus de 200 à boire des cafés, tous les fils des mollahs sont planqués près du magot !
    Et la liste ne s'arrête pas là, l'Algérie et tous les autres, pourquoi viennent ils autant à Genève ? pour défendre les droits de l'homme, pour voter à l'Onu.
    L'ONU, organisation représentant une grande majorité de dictateurs ! pratique Genève, on peut venir voter des résolutions condamnant Israel et juste avant on peut faire un tours chez son banquier !
    Pierre Emerhach, c'est un côté de notre ville dont vous n'êtes pas très expert, l'herbe est toujours plus verte chez le voisin, par contre dénoncé la montée de la droite dure dans un pays sans attaqué militairement depuis sa création par la Société des Nations, ceci depuis le pays qui accueille cette organisation, ça vous laisse ignorant ! Que le pays d'où vous dénoncer la montée de la droite dure est elle même sous contrôle d'un parti qui s'appelle l'UDC.
    Entre dictateurs, c'est la plus grande des cordialités, Blocher n'a t'il pas de très bonnes relations commerciales avec toute ces dictatures autoritaire et anti-Israélienne ?

  • Stop! Le premier point à discuter est le suivant:

    Au concours de l'Eurovision y-a-t-il vraiment de la musique?
    Je suis persuadé qu'Athur Schopenhauer n'entendait (dans les deux sens du terme) pas cela lorsqu'il a écrit ou prononcé la phrase au sujet du monde et de la musique.

    Tout ce qui est écrit ci-dessus n'est que vacarme inutile, texte de départ, écrit par un "philosophe" compris!
    ... L'Eurovision... de la musique!!! Le vacarme que vous entendez, c'est celui de mon rire sarcastique!

  • Heureux pays qui n'a que ce problème urgent. Pf............. Mais il a heureusement renoncé à la participation au Jeux Internationaux des écoliers, à Vevey-Montreux la semaine passée, pour cause de Gaza.

  • Souvent lorsque l'on scrute des propos pour le moins, non philo-sémite, on doit se taper des diatribes pseudo-intéligentes.
    Se servir de Schopenhauer ou autre célébrité intellectuelle afin de pouvoir justifier des attaques bougillionnes fait toujours partie du menu.
    La plupart des fascos se prennent pour des intéllos, ils ne comprennent même pas le sens du terme, et ils se roulent dans la fange avec se ton fallacieux !
    Il insert le nom d'un philosophe allemand au hasard alors qu'il tente de nous faire croire que dés le matin lorsqu'il écoute les infos, son cerveau prolifique fais des méandre sur les théories des grands philosophes, j'ose à peine imaginer à quel philosophe il pense ou fait référence dans des situations plus périlleuses, peut être qu'a chaque situation du quotidien défile le cortège de l'ensemble des philosophes dans cet esprit fertile, quelle vie passionnante, toute la journée ce "journaliste", ne pense jamais par lui même, au fil de sa vie des références littéraires hante son esprit perturbé, déjà à l'âge de trois ans il répondait à ses parents en faisant allusion à babar.
    Bon bref, Pierre, il est temps de sortir de l'école et de vivre par toi même et en faisant appel à tes propres intuitions, sache qu'en hébreux comme en arabe, il y a un mot qui désigne en même temps le temps et l'espace, à propos de Schopenhaer ! Comme quoi se sont deux cultures beaucoup beaucoup beaucoup plus proches que Pierre Emerhach et la philosophie !

  • Il y a un autre sujet qui méritait l'attention de Schoppenhauer, c'est le tennis à Dubay, exclure des joueurs par ce qu'ils sont les seuls à venir de l'unique pays démocratique de la région, c'est un autre type d'approche, plus sportif !

Les commentaires sont fermés.