Histoire et préhistoire: Israël fait-il enfin partie du Moyen Orient?

Imprimer

Histoire et préhistoire: Israël fait-il enfin partie du Moyen Orient?

A l’approche des élections législatives en Israël, on est conduit à se poser une série de questions qui trouvent leur quintessence dans l’interrogation suivante : Israël, refondé en 1948, après de 1900 ans d’absence (après la destruction de Jérusalem par Titus en 69/70), fait-il enfin partie de sa région géographique, fait-il enfin partie de sa géopolitique ?

Histoire et préhistoire: Israël fait-il enfin partie du Moyen Orient?

A l’approche des élections législatives en Israël, on est conduit à se poser une série de questions qui trouvent leur quintessence dans l’interrogation suivante : Israël, refondé en 1948, après de 1900 ans d’absence (après la destruction de Jérusalem par Titus en 69/70), fait-il enfin partie de sa région géographique, fait-il enfin partie de sa géopolitique ?
Pourquoi une telle interrogation ? Après soixante ans d’existence, les mêmes problèmes se posent avec des voisins arabes, aussi peu enclins qu’au premier jour à reconnaître son droit d’exister sur la terre ancestrale. Un petit rappel historique : la monarchie davidique florissait vers 1000 avant Jésus. Sans même remonter à une époque plus haute. Le christianisme est né avec Jésus tandis que l’islam a fait ses premiers vers 631 de notre ère… La comparaison est claire. Et pourtant…
Qu’Israël ait dû livrer une guerre d’une rare violence il y a tout juste un mois, que le cessez le feu à Gaza soit si précaire, après tant de décennies d’existence, à la veille d’importantes élections législatives dans l’Etat juif, que contraste !
En fait, nous nous trouvons encore dans la période de la préhistoire d’Israël. Nous ne vivons pas encore l’Histoire, au sens moderne du terme car l’histoire d’un pays, d’un peuple, d’une nation, se mesure à ses relations avec ses voisins et à son intégration pleine et entière dans son environnement et sa région.
Depuis soixante ans, au bas mot, Israël est contraint de vivre dans la préhistoire sans pouvoir entrer de plain pied dans l’histoire proprement dite. Ses voisins mesurent-ils la manne de bienfaits qu’il récolteraient s’ils optaient enfin pour une existence normale ? Quelques arpents de terre sablonneuse, de la taille, au maximum de deux départements français de superficie moyenne, voilà ce qui enflamme un peu plus d’un milliard d’hommes, tient en haleine le reste du monde, menace la paix universelle et a déjà provoqué tant de confrontations armées sanglantes…
Ne soyons pas pessimistes en cette belle matinée qui promet d’être moins froide sur les bords de la Seine.  Il est cependant dramatique qu’Israël ne soit toujours pas entré dans l’Histoire normale et commune, alors qu’il est classé parmi les cinq pays du monde au niveau des découvertes technologiques et médicales.
A qui la faute ?

Commentaires

  • Pour l'instant ce joli pays est en train d'entrer dans l'Histoire pour des raisons moins glorieuses que le progrès médical mais qui utilise un vocabulaire similaire ... "frappe chirugicale" (sur des écoles remplie de civile dont l'ONU a communiqué précédemment les coordonnées GPS).

  • Sinon, vous qui êtes attaché à l'Histoire (enfin, on devrait dire la Mythologie), vous allez être intéressé :

    Pas plus tard que hier, j'ai lu un article décrivant un livre écrit par un historien Istraélien qui fait fureur actuellement où il décrit que en fait les vrai descendants de votre Israël mythologique sont (en fait logiquement !) les palestiniens; alors que la communauté juive articifiellement reformée qui tente de leur piquer leur terre depuis 60 ans ne l'est pas ...

    Ca ne manque pas de piquant pour quelqu'un qui brandit à tour de blog ses connaissances historiques pour justifier la politique violente du gouvernement en place ?

    Je vais essayer de retrouver la référence de ce livre.

  • Et voila : http://www.haaretz.com/hasen/spages/959229.html

    Bonne lecture.

  • (désolé, je spam un peu, mais voici la référence exacte du livre)

    http://www.amazon.fr/dp/2213637784

  • @djinius
    Toujours le même bonheur de vous lire...

    Que la propagande continue à danser dans votre bouche ne m'étonne mais évitez quand même de démentir le directeur onusien de l'école à laquelle vous faites allusion. Il vient de confirmer qu'il n'y a pas eu d'obus qui a touché l'école et qu'il n'y a pas eu un mort parmis les 1200 personnes qui étaient réfugiés.

    Les morts étaient dans la rue et dans la rue, il y avait aussi des combattants. Cela n'enlève rien au drame et à la part israélienne de responsabilité mais peut-être cela nuit à l'effet dramatique que vous tentez d'obtenir.

    Pensez-vous sérieusement qu'il soit nécessaire de mentir pour faire avancer la cause des palestiniens ?

    En fait, le choc de cette guerre est que le Hamas s'est trompé. Il avait tellement confiance dans l'efficacité du bouclier humain qu'il a conduit ses exactions au-delà d'un point de non-retour. Il a pensé que la volonté d'Israël de ne pas toucher les civils était une protection suffisante pour pouvoir envoyer ses bombes à billes sur les populations israéliennes. Sa confiance en l'éthique d'Israël était telle qu'il n'a même pas imaginé qu'il pouvait y avoir une limite. Quelle stupidité ! Quel paradoxe aussi...

    Evidemment, cela n'a rien à voir avec le bonheur des palestiniens et des populations civiles. C'est juste le combat d'une milice violente et cruelle qui préconise la lapidation, l'avilissement de la femme, le martyre des enfants, l'amputation ou l'énuclation des 'criminels' et l'éradication de ceux qui ne sont pas d'accord avec eux, à commencer par les palestiniens qui pensent différemment.

    Soutenir le hamas et ses actions conduit à la guerre et au malheur du peuple palestinien. Or l'objectif à moyen terme est bien l'indépendance nationale des palestiniens et tout ce qui va avec en terme de qualité de vie et de liberté de la population

    A propos de peuple, pourquoi tenez-vous tant à dénigrer le peuple juif ? Il existe et son foyer national s'appelle Israël. C'est avec lui que les palestiniens signeront la paix et c'est ensemble qu'ils construiront autre chose que ce que préconise le hamas.

Les commentaires sont fermés.