LA TRÊVE ( DES DEUX CÔTÉS) FUT DE BIEN COURTE DURÉE…

Imprimer

 



LA TRÊVE ( DES DEUX CÔTÉS) FUT DE BIEN COURTE DURÉE…
On voit de voir à la télévision la visite de Benjamin Netanyahu à Ashkelon vers 13h 15, heure israélienne : le chef de l’opposition a  dû s’abriter car deux missiles furent tirés sur la ville au même moment par le Hamas, alors que la trêve n’avait qu’une heure de vie… On imagine quelles pensées ont pu traverser son esprit et ce qu’il fera quand il sera premier ministre.
Plus inquiétante encore est la décision du cabinet de sécurité israélien de voter pour la phase trois de l’offensive terrestre qui devrait, selon la presse, s’étendre à toutes villes de la bande de Gaza. L’agenda militaire de Tsahal est de plus en plus clair : cette fois devrait être la dernière : plus aucune roquette ne sera tolérée, semble-t-il
On croit rêver : dans cette région, même au moment où l’on pense aller vers un apaisement, c’est le contraire qui se produit. Je le dis et le répète, Nicolas Sarkozy était fondé à dire que l’attitude du Hamas était irresponsable. Au lieu de chercher l’entente et l’apaisement, il a fait creuser des dizaines de tunnels sous les 14 km qui séparent la zone de la frontière égyptienne, ce qui explique l’acharnement des Israéliens dont la patience est à bout.
Un philosophe français a dénoncé dans un article ce soir, dans un grand quotidien national, la disproportion de la réaction israélienne. C’est gentil, mais a-t-il entendu les plaintes des hommes, des femmes, des enfants et des vieillards, pris sous le feu inopiné des missiles aveugles du Hamas : entre 15 et 60 secondes pour se trouver un abri , sinon il faut prier !
Que se passerait-il si une entité ennemie bombardait communément Strasbourg, Lille ou Nice ?
Il est regrettable de voir la cécité volontaire et le leurre de soi du Hamas qui s’est imaginé pouvoir tenir la dragée haute à Tsahal. Le Hamas devrait cesser ses tirs de missiles, les Israéliens seraient tenus de le constater et de ralentir leur offensive au lieu de l’étendre. Malheureusement, il n’y a pas de pensée politique à Gaza : chacun sait que lorsqu’on commence une guerre, il faut savoir déjà quand on va l’arrêter. Cela s’appelle de la stratégie. Une pensée militaire conséquente et cohérente.
Voyant que ma précédente prière n’a point été exaucée, je rappellerai la phrase géniale d’un calife de Bagdad au IXe siècle Haroun al-Rachid : al kiyyassa wa)l fehama yaghlaboun harakat al-harb : le politique et la sagesse viennent à bout des machines de guerre
Est-ce valable partout dans le monde, sauf au Proche Orient ? Y a –t-il tant de haine entre Israël et Ismaël qui ont pourtant le même père Abraham ?

 

Commentaires

  • Et que se passerait-il si à la place de palestiniens étaient des juifs et vice-versa?

  • Pour moi les israéliens ne valent pas davantage que les nazis.

  • Décidément, le Hamas n'a plus aucune excuse.

  • @antihypocrites
    Les juifs sont palestiniens. Relisez une ancienne édition de Tintin au pays de l'or noir ou des journaux d'avant 1948, lorsqu'on y parle des palestiniens, cela désigne les juifs. Les autres, c'était les arabes. Curiosité de l'histoire à approfondir.
    @Marco
    J'ai lu avec grand intérêt votre contribution constructive à ce débat autour du thème de la souffrance. Je pense que nous avons fait un grand pas en avant...

  • C'est juste un peu court, volontairement. Une douleur contre une autre douleur, mais c'est oublier que le match sera 1 à 50 ou 1 à 100 au niveau des morts !!!Il faut examiner l'histoire depuis 1945, et la TRES longue liste des résolutions de l'ONU sur desquelles Israel n'a rien voulu lacher, et n'a jamais appliqué, dont le RETOUR DES REFUGIES. En fait la politique d'Isreal, qui a été longtemps de faire pleurer sur la persécution subie, instrumentaliser le sentiment de culpabilité d'alors, se décrire comme un petit peuple vaillant, etc. a viré à la démocratie de façade, otage de l'intégrisme religieux et des généraux ou terroristes devenus chefs de l'Etat, surarmé (bombe atomique depuis 30 ans), en conquérant toujours plus. On a ainsi logiquement assassiné Rabin, qui avait au moins compris quelque chose à tout ça, et ne pouvait pourtant être qualifié de mou. L'auteur était (heureusement) un Israelien bon teint, et on n'est jamais sorti de cela. Il n'y a qu'à voir les scènes d'hystérie collective des colons évacués, très rarement.

  • Respect des résolutions ?

    La résolution 1701 prévoyait
    A) le retrait israélien du Liban
    B) l'arrêt des tir par le Hizbollah et son désarmement
    C) le contrôle de A et B par une force de l'ONU

    A) Israël s'est retiré; ce qui a été constaté au cm près par l'ONU. Le seul reproche qui puisse être fait à Israël est quelques survol de la région pour vérifier de son propre chef le respect de la résolution 1701.
    B) Le Hezbollah s'est fortement réarmé durant 2ans violant ainsi lourdement le 100% de ce qui lui était demandé
    C) L'ONU a failli totalement à sa mission et a donc aussi violé sa propre résolution

    Ce matin, Le Liban a tiré des roquettes sur Israël, vraisemblablement sous la signature du Hezbollah mais cela est à vérifier.

    Le Hizbollah est un parti politique majeur au Liban, représenté au parlement. Imaginez que l'UDC ou Solidarités (pour prendre les extrêmes de l'échiquier politique) décide d'attaquer l'Autriche avec les les 20 ou 30'000 missiles qu'il a entassé depuis des années à cet effet. Ce serait la responsabilité de la Suisse en tant que nation. Tout le monde dirait que la Suisse attaque l'Autriche ! C'est donc le Liban qui attaque Israël.

    C'est très grave et très triste. J'espère qu'Israël saura ne pas réagir.

  • Le Liban attaque Israël.

    www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5g6Yz7r_R38BfcsqAY-QFufGtpCww

Les commentaires sont fermés.