Le Hamas, la Syrie et la guerre

Imprimer

Le Hamas, la Syrie et la guerre

A la lecture du Jerusalem Post de ce matin, et après avoir regardé les programmes télévisés d'hier, j'ai l'impression que des choses se préparent. Ce qui est frappant, c'est que l'Egypte, pourtant amie et presque alliée d'Israël , suite à un traité de paix, met en garde contre une opération militaire  majeure contre Gaza. Motif invoqué: cela déstabiliserait l'ensemble de la région.

A cette fin, les Egyptiens ont invité pour jeudi la ministre des affaires étrangères au Caire afin de la dissuader d'insister pour le lancement de l'opération. Pour queoi Madame Livni et pas Monsiur Barak ou M. Olmert? Probablement parce qu'ils savent que Livni est partisane d'une intervention pour mette le pau au Hamas..... Déjà le roi de Jordanie avait effectué des démarches dans le même sens.

Dans la presse hébraïque de ce matin, les experts se demandent quel intérêt les Egyptiens ont à ce que la tr^ve se poursuive et que le Hamas ne soit pas vaicnu à Gaza. Plusieurs explications sont avancées: si le Hamas est attaqué, il n'aura pas les moyens de résister car Israël attaquera massivement et ne lui laissera aucune chance de se remettre, de s'enfuire ou de se replier. Une bonne partie de la population civilre affluera en Egypte, générant des troubles et des massacres . Si la frontière reste fermée, les Palestiniens seront pris au piège et l'on accusera Moubarak d'entente avec l'Etat_Major israélien. Et surtout l'opinion publique égyptienne. Enfin, un afflux de palestiniens de Gaza renforcerait la main des Frères musulmans en Egypte...

Ce qui est pardoxala u Porhce Orient, c'est que des régimes arabes modérés sont obligés de secourir des mouvements extémistes qui les menacent et visent leur perte...

En ce qui concerne les Syriens, il semblerait que le président de ce pays cherche avant tout à briser l'siole,ent dans lequel le confinent les USA depuis leur invasion de l'Irak. Ils seraient tentés de faire semblant de parler directement avec Israël à la seule fin de conviancre les USA de mettre un terme à la quarantaine. Mais comme le notent les commentaires politiques et militaires de ce matin,  la Syrie veut le cahngement mais pas au point d'en faire une politique. C'est un seimple ballon d'essai.

Et pedant ce temps, même si Israël deserre un tout petit peu le blocus, les troupes se préparent car le Hamas montre chaque jour qui passe qu'il n'a aucune stratégie politique. Lancer quelques obus artisanaux sur des terrains vagues ne sert à rien. En faire plus, c'est s'exposer à de terribles représailles de l'armée d'Israël.

Il faudrait vraiment que les miracles et prodiges de la terre s'unissent pour faire avancer la paix dans cette terre trop sainte, trop con,voitée. recherchée. Mais que faire? En tout état de cause, cette fois le Hamas devrait se méfier car la tenue d'élections pourrait en pousser certains à des actions d'éclat afin de redorer leur blson électoral. Le seul qui monte, c'est Benjamin Nenayahu qui, avec un parti alléi, totalise 40 sièges sur 120.

A bon entendeur, salut...

Commentaires

  • Bonne vacances et à bientôt

  • Et tout cela pendant Noël, quand les chrétiens bon teint sont en permission, aux sports d'hiver, ou en train de digérer la dinde. On n'est pas plus courageux !

Les commentaires sont fermés.