LES ATTENTATS DE BOMBAY

Imprimer

 

 

LES ATTENTATS DE BOMBAY
    Près de deux cents morts et environ trois cents blessés. La tuerie de Bimbay a enfin connu son terme. Est-ce un succès pour les forces de sécurité indienne ? Non, je regrette de le dire. Les Israéliens n’auraient certainement pas mis trois jours pour réduire une poignée d’irréductibles (sic) qui n’avaient aucune revendication, aucune monnaie d’échange à négocier, juste la volonté de tuer et de semer la destruction sur leur passage.
    Trois jours pour venir à bout de même pas quelques dizaines de terroristes islamistes ! Et deux cents morts, dont une vingtaines d’étrangers, parmi lesquels près de six israéliens dans le centre Habad de Bombay. Ce n’est vraiment pas un succès. Cet état d’impréparation de la police et des commandos indiens va avoir des conséquences, y compris sur la sécurité intérieure indienne ! Que des hôtels de luxe, connus dans le monde entier, comme le Taj Mahal, aient pu être victimes de telles attaques sans coup férir est inacceptable.
    Si j’écris ces lignes sur ce ton, c’est parce que j’ai entendu les réactions de victimes sur place, ayant atterris à Madrid ou à Francfort. Un touriste allemand rescapé a dénoncé l’impéritie et l’inexpérience des soldats indiens. Il a dit que même de simples gardiens aux portes des hôtels en questions auraient été plus professionnels !
    Le raid oi le GIGN auraient été plus efficaces et n’auraient sûrement pas entraîné autant de morts et des destructions matérielles. Comment l’Inde qui est en guerre larvée avec son petit voisin pakistanais n’a pas su avoir une puissante force d’intervention contre de tels attentats ?
    Nous poussons un soupir de soulagement, mais non ce n’est pas un succès. Surtout que ce grand pays démocratique a connu de très fortes tensions entre une population musulmane, certes, minoritaire mais très remontée contre la majorité hindoue. Espérons seulement une chose : que les Hindous n’attaquent  pas les quartiers musulmans en guise représailles.
    La ruine et la destruction (hurban ba la-olam)  se sont abattues sur le monde.
 

Les commentaires sont fermés.