UN AXE NICOLAS SARKOZY-GORDON BROWN EN LIEU ET PLACE DE L’AXE FRANCO-ALLEMAND ?

Imprimer

 

UN AXE  NICOLAS SARKOZY-GORDON BROWN EN LIEU ET PLACE DE L’AXE FRANCO-ALLEMAND ?
    Les présidents passent et ne se ressemblent pas : Nicolas Sarkozy tire les leçons de sa mésentente avec la chancelière fédérale, Angela Merkel. Si j’oasis, je ferais un jeu de mots en allemand qui résume assez bien l’idée que se fait Madame Merkel de l’attitude des Français face à la crise :Frau Merkel meckert…
    J’étais pratiquement le seul à souligner il y a deux jours tout juste que le courant ne passait vraiment pas entre les deux dirigeants… Je l’ai même confié à table à mon ami, l’un ds plus hauts diplomates allemands à Paris qui n’en pouvait mais…
    Et en recevant Monsieur Gordon Brown à La Lanterne à Versailles, le lieu le plus charmant des endroits de la République,  le Président français a voulu marquer l’intérêt qu’il porte à l’action des Britanniques pour combattre la crise, même si l’Euro n’est pas en circulation chez eux et qu’ils sont les plus eurosceptiques qui soient… Qu’importe, le président pense qu’il est plus facile de s’entendre avec eux qu’avec d’autres, réputés plus europhiles, en principe ?
    Il est vrai que Gordon Brown a plus de chance en tant qu’ancien Chancelier de l’Echiquier que comme nouveau locataire du 10 Downing Street… Ey il l’a montré bruyamment en soufflant à M. Sarkozy les recettes pour venir à bout de la crise. Ce qui fait que l’homme qui semblait en sursis chez lui passe pour le sauveur de l’Europe. Décidément, cette crise économique aura réservé bien des surprises : Obama qui n’a pas de programme économique précis lui doit son envolée dans les sondages et  Gordon Brown sa survie et son estime retrouvée aux yeux de ses pairs. Quand je parle de la divine Providence qui confie à d’humaines mains le sort du monde, on ne devrait plus le rire au nez…
    Cela étant, je dis respectueusement au président qu’il faut faire attention à l’axe franco-allemand, moteur de l’Europe depuis des décennies.
 

Les commentaires sont fermés.