CES GENS QUI SE PERMETTENT DE SIFFLER LA MARSEILLAISE II

Imprimer

 

 

CES GENS QUI SE PERMETTENT DE SIFFLER LA MARSEILLAISE II
    En écrivant ce matin, dès la première heure, mon papier sur les sifflets de l’hymne national français, il n y avait pas encore cette levée de bouclier qui est, somme toute, naturelle et prévisible. Ceux qui ont procédé à la lecture attentive de ce papier ont dû remarqué que tous les ingrédients y étaient pour dénoncer des comportements irresponsables de la part de personnes, désireuses de faire imploser la socio-culture française qui a toujours ambitionné une chose à travers les siècles : donner aux populations qui composent la France une conscience commune et un but commun. C’est la définition moderne de la nation qui s’articule non point autour de la religion autour d’un clan, mais d’une république, animée de valeurs fondées sur une vision commune des choses et de la vie.
    On entend de ci, de là des voix s’élever pour dire que la France n’a pas assez donné à cette catégorie particulière de gens venus chercher du travail, de la sécurité et de la dignité sur son sol. Je trouve cet argument irrecevable et perclus d’ingratitude : ces irresponsables qui ont copieusement hué l’hymne national n’auraient jamais pu le faire dans les pays qui les ont vu naître ou leurs pères. Je rappelle que nous commémorons un anniversaire de 1988 dans un pays riverain de la Méditerranée où des émeutes furent réprimées dans le sang… Dieu soit loué, même si une centaine de policiers fut blessée dans les banlieues parisiennes l’an dernier, aucun policier n’a dégainé pour abattre ses agresseurs.
    Il faudra pourtant prendre ce problème à bras le corps. Ceux qui ne veulent pas s’assimiler à la belle et grande socio-culture française peuvent partir. On ne les chasse pas mais nul ne les retient.
    Vous avez entendu parler de ce tournage de film avorté à Montfermeil où un cinéaste, pourtant ouvert et de gauche, a subi de graves dommages de sa production (dix voitures incendiées durant la nuit !!), ce qui pousse à délocaliser le film.
    On se demande parfois avec quel organe ces gens pensent. L’Etat fait tout pour désenclaver le 9-3, pour que le travail soit présent dans toute l’étendue du territoire, même dans les zones peu fréquentables.
    La France est une grande nation, elle est ouverte et généreuse mais elle possède aussi une police, une armée et un système judiciaire. S’il le faut, elle le montrera.
   
 

Commentaires

  • "L’Etat fait tout pour désenclaver le 9-3, pour que le travail soit présent dans toute l’étendue du territoire, même dans les zones peu fréquentables."

    C'est un mensonge et vous le savez.

    Et que faites-vous de la liberté d'expression? Apparemment elle n'est valable que pour exposer vos idées.

  • La France a certe une police, une armée et un système judiciaire.

    Mais elle a aussi - comme la plupart des pays européens - une gauche irresponsable qui s'empresse de trouver des excuses et voler a la rescousse de ceux qui ne sont somme toutes que des criminels, ce dans le seul but de placer une épine dans le pied de la droite.

    Si ce n'était tragique, ce serait comique que ceux qui se reclament de la justice sociale et de l'égalité promeuvent de fait la barbarie et les on ne peut moins égualitaires clans micro-mafieux.

    Un front republicain unis de la gauche a la droite pour appliquer le droit fondamental de chaque citoyen a la securité et a la liberté dans le respect des lois serait le debut evident d'une solution.

    Si ce n'est pas possible, je me répète, pauvre France et pauvre Europe.

    CE

  • Monsieur Emerhach,
    Vous avez raison de revenir sur ce sujet et de renforcer votre point de vue.
    On ne peut obliger les gens à respecter les symboles de la nationalité, le drapeau et l'hymne national; chacun peut avoir son opinion à ce sujet.
    Mais ce à quoi on doit les obliger est de respecter les convictions des autres, de la très grande majorité des autres ! L'harmonie de la vie en société en dépend.

  • C'est un évènement insignifiant, en revanche ce qu'en font nos gouvernants est beaucoup plus dangereux

Les commentaires sont fermés.