LE DRAME DE GHARDAYA

Imprimer

LE DRAME DE GHARDAYA

    Les dernière informations concernant le déluge qui s’est abattu sur cette sympathique petite ville algérienne sont consternantes ; plus de 40 morts et de très nombreux blessés, sans compter les dommages matériels très importants… au point que le gouvernement algérien a débloqué la royale somme de 200 millions d’Euros ! C’est incroyable !
    Et on s’étonne que les islamistes ou ceux qui s’en servent comme d’un paravent soient mécontents et le manifestent par des actions violentes.
    Comment un Etat, certes, pas riche, mais bénéficiant d’immenses rentrées pétrolières des derniers mois, laisse à l’abandon des populations entières au lieu de voler à leur secours et de faire en sorte qu’il y ait zéro mort ?
    Il faut tout de même s’occuper de sa propre population au lieu de vouloir tenir des discours tiers mondistes et de faire la leçon aux autres.
    Avec les moyens à leurs disposition, les autorités algériennes auraient dû régair bien plus vite. Et ne pas lésiner sur la dépense.
    Leur seule circonstance atténuante est la soudaineté et l’imprévisibilité de la catastrophe car la région connaît une pluviométrie très limitée. Espérons que la providence épargnera à ce pays d’autres catastrophes et que les autorités sauront réagir avec plus de célérité.

Les commentaires sont fermés.