Le depart du Premier Ministre israelien

Imprimer

Le depart du Premier Ministre israelien

Cela a fini par arriver, cerne judiciairement de toutes parts, M. Ehooud Olmert a fini par ceder. le jeu politiaue est rude dans l'Etat hebre, plus encore que dans n'importe quel autre pays democratiaue. Le probleme qui se pose dans le cas precis de ce pays c'est que l'instabilite peut avoir des consequences desastreuses sur la securite. Et cela, apparemment, ne decourage ceux qui, en coulisses, voulaient hater le depart de M. Olmert.

Qui va regretteer ce Premier Ministre? Sans chercher a lui faire injure, peu de monde. Le motif le plus largement invoque, apres l'accusationm fondee ou infondee, de corruption, est assurement la guerre du Liban qui ne fut pas un succes pour Israel. Les successeurs feront ils mieux? Seul l avenir nous le dira. Pour le moment, on assiste 0 ce que je nommais sur ce blog, il y a peu, la decomposition du systeme politique israelien ou quelques partis charnieres dictent leur loi au pys tout entier car, sans leur poignee de voix, aucun gouvernement ne serait viable.

 Ne faudrait il pas changer de systeme? Un systeme bi polaire ferait du bien a Israel. Une derniere question: est ce que les negociations avec la Syrie sont pour quelque chose dans les ennuis de M. Olmert

Commentaires

  • Changer de système pourrait asseoir le pouvoir de certains au détriment d'autres...

  • Il est très regrettable de constater que beaucoup de premiers ministres israéliens de valeur ont été écartés du pouvoir pour d'autres raisons que la politique...

    A l'origine de l'Etat, les système était bipolaire, avec le Likoud d'un côté et le Maarakh travailliste de l'autre. Le Parti National Religieux de Yosef Burg a ensuite arbitré la manière de gouverner, d'abord avec les travaillistes puis avec le Likoud de Menachem Begin.

    En Israël, le système d'élections à la pure proportionnelle favorise l'éclatement de la classe politique en micro partis, représentant des groupes d'intérêts divergents et contradictoires...

    Il me semble donc que c'est le système électoral qui devrait être revu en profondeur.

    Bonne journée.

  • Pendant ce temps-là...Ariel Sharon est toujours dans le coma...

  • @ Victor Dumitrescu

    Revoyez votre histoire Monsieur Dumitrescu. Avant de tomber dans le coma, Ariel "Arik" Sharon a désobéi aux ordres de son état-major en 1973 (en traversant le canal de Suez); il a laissé faire les massacres de Sabra et Chatila (à ce propos, allez voir le magnifique film de Ari Folman, "Valse avec Bashir") en 1982; il a encouragé la colonisation sauvage des territoires alors qu'il était ministre du cabinet de Menachem Begin.

    Ce n'est que très tardivement qu'il semble être revenu à un sens des réalités plus pragamatique en même temps qu'il a systématiquement de dialoguer avec Yasser Arafat jusqu'à sa mort...

    Sa dernière (et probablement unique) Mitzvah a bien été de créer le parti Kadima, aujourd'hui encore au pouvoir.

  • Revoir mon histoire ? Je n'ai rien dit de faux...
    Vraiment, vous m'en voulez à quelque part ?

    "Pendant ce temps-là...Ariel Sharon est toujours dans le coma..."
    Dites-donc, vous en tirez des conclusions à partir de ces quelques mots...

  • M. Olmert est soupçonné d'avoir reçu d'importantes sommes d'argent en liquide d'un homme d'affaires juif américain Morris Talansky, alors qu'il était maire de Jérusalem entre 1993 et 2003, puis ministre de l'Industrie et du Commerce jusqu'en janvier 2006.

    En outre, il est soupçonné d'avoir présenté de multiples factures pour les mêmes voyages à l'étranger à diverses institutions, privées ou publiques.

    Les soupçons vont-ils s'avérer ?

    En tous les cas, en voici une preuve supplémentaire qu'Israël est un pays démocratique...

Les commentaires sont fermés.