QUE DEVONS NOUS FAIRE DE RAYMOND DOMENECH ?

Imprimer

 

  QUE DEVONS NOUS FAIRE DE RAYMOND DOMENECH ?
    Heureusement, Dieu soit loué, nous ne sommes plus à l’époque où les généraux vaincus devaient se suicider ! Sinon, que se passerait-il  aujourd’hui? J’ai déjà eu l’occasion d’écrire ici même que l’importance donnée aux matchs de football ou de rugby était largement surfaite et incompréhensible. Voir des milliers d’hommes et aussi de femmes accompagner une équipe, leur équipe, et faire de sa victoire leur joie et de sa défaite un sujet d’amertume, me dépasse totalement !
    Raymond Domenech a, certes, son caractère, comme nous tous il a ses qualités et ses défauts. Il arrive que l’équipe nationale ait à faire à forte partie, comme ce fut le cas avec les Hollandais qui avaient déjà éreinté les Italiens, pourtant champions du monde !
    L’échec fait partie de la vie et en France on a tendance à l’oublier. Je n’aurai pas la prétention de me prononcer sur le fait de garder le sélectionneur ou de le renvoyer, mais de grâce cessons de houspiller un pauvre homme qui a fait de son mieux. La même chose vaut pour les joueurs : de là où je me trouvais, j’ai vu le match et j’ai bien senti que à part les deux attaquants français, les autres joueurs ne bougeaient pas beaucoup. Ce qui ne veut pas dire  qu’ils n’ont pas de mérite.
    Cela signifie que l’adversaire était plus fort (j’en veux pour preuve leur réaction foudroyante après le premier but français : en moins de trois minutes, ils avaient rétabli l’équilibre en leur faveur…)
    Alors, au travail !

 

Commentaires

  • OK, les généraux vaincus n'ont plus à ses suicider aujourd'hui. Mais tout de même, de là à faire de la résilience (en direct) : "le divorce avec mes supporters est consommé, alors je demande en mariage la femme qui a commenté l'événement" (grâce à mon piston)!

    Avouez qu'il y a un pas que d'aucuns ne franchiraient quand même pas ... Cessons ce renversement de valeurs qui fait qu'on élève le médiocre et qu'on abaisse l'excellence!

    Bien à vous!

Les commentaires sont fermés.