Le procès de Charleville-Mézières

Imprimer

Le procès du tueur en série F dont je ne veux même pas écrire le nom tout du long promet d'être riche en rebondissements. Comment un monstre praeil peut-il vivre parmi nous? Et comment son épouse qui a fini par le dénoncer a-t-elle pu être sa complice et convaincre les pauvres jeunes filles de suivre leur tortionnaire? Voila des choses qui dépassent l'entendement. Et ce n'est pas tout. Cet homme entend dénoncer les incohérences de la justice, en d'autres termes donner des leçons aux magistrats. Il voulait même faire une déclaration liminaire, parler aux parents des victimes, instaurer le huis clos, etc… De telles exigences, venant d'un tel être, sont incroyables… Qui n'a vu le visage ravagé mais digne des parents des jeunes victimes, disant qu'els peuvent enfin faire leur deuil…
 
Le prédident des Assises a bien raison de le contraindre à assister au procès. Il faut qu'il écoute l'acte d'accusation, qu'il écoute les témoignages des rescapés et qu'il suive jusqu'au bout le réquisitoire de l'Avocat Général. En espérant qu'enfin justice sera faite! 

Les commentaires sont fermés.