L'Académie Française, aujourd'hui

Imprimer

 

 

    Une récente présentation de la situation actuelle de l'Académie Française par le journal Le Monde, paru au cours de la semaine écoulée, n'a pas manqué de retenir mon attention. Le prétexte en a été la réception du nouvel académicien Max Gallo (que je félicite cordialement), élu à 76 ans dans cette illustre compagnie. Pour l'occasion, le Présiden t de la République, protecteur de cette vénérable institution, avait fait le déplacement. Inquiète à l'idée que le Président puisse voir les rangs dégarnis de l'Académie (16 immortels présents sur 30 vivants!!) elle battit le rappel des membres des autres académies contitutives de cet ensemble que l'on nomme l'Institut de France…

    Cette présentation sans fard appelle quelques réflexions amènes de notre part: si chacun convient (y compris Madame le Secrétaire perpétuel) de la nécessité vitale d'un rajeunissement urgent (le plus jeune académicien, Erilk Orsenna à un peu plus de 60 ans) on ne doit pas perdre de vue que l'Académie doit rester ce que Ernest Renan (qui y siégea) appelait la cour suprême de l'esprit français Est-ce toujours le cas?  Il ne faudrait pas que l'on prenne un peu n'importe qui (si je puis dire sans acrimonie) car cela reviendrait à ancrer sous la Coupole des personnes qui ne conviennent pas vraiment…

    La seconde réflexion, c'est que l'institution dans son ensemble a besoin urgemment d'un dépoussiérage , les mauvaises langues diraient, d'un lifting.  Et là, je fais allusion aux déclaration de M. Valéry Giscard d'Estaing (VGE) qui s'est fait élire sans difficulté dans cette illustre compagnie mais qui ne cache plus sa déception et son ennui… Il pensait qu'il aurait  droit à ces conversations raffinées entre gens éclairés qui firent les délices des soirées du XIXe siècle. Et voici qu'on lui offre d'insipdes séances du dictionnaire qui ont lieu tous les jeudis…

    Encore un signe: ne pourrait-on pas remplacer le dictionnaire par autre chose? Ou simplement s'intéresser à l'évolution réelle de notre belle langue française? Comment attirer des femmes et des jommes jeunes?

     On annonce la venue prochaine de Madame Simonne Veil et nous l'en félicitons par avance. Mais même si cette élection prchaine est légitime et que nous félicitons cordialement la future Immortelle, ce n'est pas vraiment un gage de rajeunissement… à bientôt 80 ans!
 

Les commentaires sont fermés.