Gaza, Nasrallah et Israël

Imprimer

 

    Se battre ou prendre soin de la population civile dont il a la charge? Tel est le résumé de la situation selon un porte-parole israélien. En effet, comment croire qu'un Etat voisin que l'on bombarde quotidennement vous fournira en fuel et nos nourriture, sans oublier les médicaments? Il y a là une offense grave non seulement au réalisme politique mais aussi au bon sens. Comment l'expliquer aux extrémistes du Hamas  qui se refusent à admettre l'évidence: Israël est là, et bien là, rien ne pourra le chasser de sa terre ancestrale.

    Mais quand on lit une interview parue dans le journal Le monde il y a un ou deux jours, on a du mal à comprendre: un jeune terroriste qui affiche sa volonté de lutter jusqu'à la mort, affirme que les Israéliens, fuyant la ville bombardée de Sederot, refluent vers le nord où, proclame-t-il, le Hezbollah libanais les attend… Ils sont donc, jubile-t-il, pris en tenaille et finiront par quitter la région!!

   C'est assez incroyable et pourtan,t c'est de ce genre de rhétorique guerrière que le Hamas gave les pauvres habitants de Gaza: à preuve, l'incursion que quelques miliers d'entre eux ont effectué en territoire égyptien pour fuir l'enfer du Hamas. Et pourtant, il n'est de pire aveugle que celui qui ne veut pas voir…

   Encore un mot du Hezbollah et de son chef qui s'est livré à un sinistre décompte des restes de soldats israéliens disparus ou morts lors de la guerre du Liban. J'ai peine à relire ce décompte sinistre et macabre de membres, de squelettes et autres détails inimaginables.

   Quand on vous dit que cette affaire là ne cessera jamais…
 

Les commentaires sont fermés.